Solidarité internationale des travailleurs

SOLIDARITE AVEC LES SALARIES DE TEKEL !

12 000 salariés de TEKEL (Entreprise publique de production de Tabac et d’Alcool) sont en grève depuis le 16 décembre 2009, en Turquie.

TEKEL, qui veut dire littéralement « Monopole » a été vendu par le gouvernement Turc en 2008 à British American Tobacco ( BAT) en dépit de vastes protestations des travailleurs et de l’opinion publique. Les salariés subissent aujourd’hui les conséquences de cette vente et donc de la privatisation de TEKEL

En effet, les salariés se voient proposer un statut dit « 4C», c’est-à-dire la perte de leur statut de fonctionnaire, la précarisation de leur contrat de travail, la perte de leurs acquis sociaux, et la baisse de leur salaire soit 700 YTL en moyenne, (350 Euros.) contre un salaire moyen de 1 300 YTL, (soit environ 650 Euros) perçu auparavant.

Le gouvernement a d’abord envoyé la police matraquer les travailleurs en grève. Mais les grévistes, soutenus par la population, n’ont pas cédé. Malgré les conditions climatiques très rudes, les salariés en grève sont toujours à Ankara où ils y manifestent depuis plusieurs semaines leur mécontentement et leurs revendications, c’est-à-dire le maintien de l’ensemble de leur acquis (salaire, statut, condition de travail…), devant le siège de leur syndicat TURK-IS.

Leur lutte a pris une telle ampleur que l’ensemble des confédérations syndicales appelle à une journée de grève générale le 3 février 2010 en Turquie pour soutenir les salariés de TEKEL. Les syndicats appellent les travailleurs et la population à descendre dans les rues pour exiger la Démocratie, la justice sociale, le respect des Droits des Travailleurs…

Nous appelons l’ensemble des organisations syndicales, associatifs, partis politiques à signer cet appel et à participer à un rassemblement de soutien et de solidarité :

LUNDI 8 FEVRIER 2010

à 18h

Place Kléber

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.