Une déléguée CGT sanctionnée à Saverne pour avoir voulu protéger le public de la piscine

lacgtlogoCommuniqué de presse Coordination Syndicale Départementale CGT des Services Publics du Bas-Rhin / Union Locale CGT de Saverne

CONFERENCE DE PRESSE JEUDI 17 OCTOBRE à 16h30 à l’UL CGT de Saverne, 133 Grand Rue à Saverne Immeuble le Patio (en face du cinéma Cubic dans la cour intérieure)

SANCTIONNEE POUR AVOIR VOULU PROTEGER LE PUBLIC DE LA PISCINE A SAVERNE !

La Petite Pierre mercredi 16 octobre 2013

Madame, monsieur le rédacteur en chef,

Le Président de la Communauté de Commune de la Région de Saverne a infligé une sanction disciplinaire à une salariée de la piscine l’Océanide de SAVERNE.

Pour avoir dénoncé des dysfonctionnements en relevant un taux de chloramines trop élevé au sein de la piscine l’Océanide, la déléguée du syndicat CGT des personnels de la Communauté de Communes de la Région de Saverne a été sanctionnée. Relevant la dangerosité de ce taux au sein de la piscine qui n’est pas sans conséquence sur la santé des usagers dont de nombreux enfants, notre déléguée syndicale avait effectué une demande par courrier de saisine du Comité Technique Paritaire faisant office de Comité d’Hygiène et de Sécurité, mais le Président n’a pas jugé utile de répondre à cette demande et de le réunir malgré la gravité des faits.

Monsieur le Président de la Communauté de Commune de la Région de Saverne a aussitôt engagé à son encontre une procédure disciplinaire prétextant un manquement à l’obligation de réserve et à la discrétion professionnelle. Cette sanction est totalement injuste et n’a absolument pas lieu d’être. La responsable du syndicat n’a fait que son devoir.

Il est en effet légitime pour un salarié de pointer un dysfonctionnement qui met en jeu la santé des agents travaillant à la piscine tout comme celle des usagers. La CGT rappelle par ailleurs que le statut de la fonction publique prévoit que tout fonctionnaire a l’obligation de dénoncer les illégalités.

Devant la gravité des faits, la CGT appelle à une manifestation le JEUDI 24 OCTOBRE à 9h30 devant la piscine l’Océanide à Saverne.

Pour tout contact :

Frédéric KARAS Secrétaire Union Locale CGT de Saverne

frederic.karas@orange.com

Similar posts
  • Gendarmerie nationale contre anti-GCO... Quelques dizaines d’anti-GCO “historiques” se sont rendus à Kolbsheim pour faire le constat de l’écocide infligé à la forêt avec la destruction de dizaines d’arbres. et de ruisseaux, l’arasement d’une colline qui portait un verger, son percement pour y faire passer deux tunnels, l’installation d’un viaduc de métal qui franchit à plus de 10 mètres [...]
  • Rassemblement CGT 67 pour soutenir de... La CGT 67 a mobilisé toutes ses Unions locales et ses responsables syndicaux ce 9 mars devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg où un délégué syndical et une retraitée étaient déférés en justice par les patrons de Punch Powerglide. Le 1er est poursuivpour une prétendue atteinte à la propriété alors qu’un rassemblement avait lieu devant [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • Tonio Gomez poursuivi par la justice ... Le procureur a requis 400 euros avec sursis et interdiction de port d’arme pendant un an (une lacrymo…). Jugement rendu le 18 février. Photos de la sortie du tribunal par A. Papadopoulos Rappel des faits Lors du meeting électoral municipal organisé par Alain Fontanel, ex PS passé à LaREM, dans la Halle du marché de [...]
  • Nancy, des Gilets Jaunes lorrains et ... Le rassemblement était convoqué à 13 h place de la République à Nancy, mais le cortège n’a démarré qu’après 14h30, vers les rues commerçantes de la ville, blindés de badauds alignés le long des boutiques dont certaines avaient fermé leur rideau. Ils nous regardaient passer sans hostilité mais sans grande chaleur non plus, sauf quand [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.