Carrefour des solidarités à Strasbourg? Pour les campements roms aussi?

campement saint gall feuille2chouphoto

Lu sur le site strasbourg.eu ce 28 octobre…

Depuis 2008, des habitants-tes , des militants-tes associatifs ,des élus-es, des fonctionnaires et des partenaires de différentes institutions se rencontrent régulièrement, dans le cadre du projet strasbourgeois des solidarités territoriales initié par la Direction des solidarités et de la santé de la Vile de Strasbourg

Toutes ces personnes ont en commun d’être animées par une même conviction : c’est en réfléchissant et en agissant ensemble que l’on doit battre en brèche les inégalités entre concitoyens et favoriser le bien être de tous. Cette succession de rencontres et d’échanges a mis en évidence que ce réseau constitue véritablement un carrefour, propice à l’information réciproque, au partage des expériences, au croisement des points de vue et au développement d’une pensée collective sur les solidarités actives.

Pour cette quatrième édition après le colloque du 6 juin où il était question de voir comment mieux coopérer, il s’agit de passer à la pratique durant deux jours les 29 et 30 octobre.

Échanger, Agir, Faire entendre, S’interroger, Se rencontrer, Partager, Coopérer, Fêter ensemble.

Derrière la vitrine, la réalité, pour les Roms des campements Saint-Gall et Petite Forêt qui attendent toujours d’être relogés même provisoirement dans des conditions moins indignes de la Capitale de l’Europe.

Diaporama Latcho Rom
http://www.flickr.com/photos/79179163@N06/sets/72157637062165545/show

Mercredi 30 octobre, de 16 à 18 h, à la salle de la Bourse, en présence de Anina Ciuciu,

Par delà les clichés!
A la rencontre des Roumains, des Roms, de la Roumanie

Rencontrera-t-on les Roms dont les baraques ont été démolies récemment sur le terrain Petite Forêt?

La ville profite de leur absence provisoire pour détruire leurs baraques.

Et c’est ainsi qu’une jeune femme, revenue de Roumanie, se retrouve sans le baraquement que la ville a fait détruire sur ce terrain qui dépend de l’État.

Similar posts
  • 2000 manifestant.e.s à Strasbourg pou... Deux mille personnes ont participé à la manifestation pour le pouvoir d’achat et la défende des retraites à Strasbourg. Les jeunes tenaient la tête du cortège et scandaient de nombreux slogans. La CGT était en force comme d’habitude, suivie de Solidaires, de la FSU, de quelques militants FO ainsi que du PCF, du NPA, de [...]
  • D’Ailleurs Nous Sommes d’... Pendant que la ville de Strasbourg et la préfecture se renvoient la balle depuis des semaines pour accueillir dignement la centaine d’exilés de la place de l’Etoile, des militants solidaires de D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici sont intervenus depuis la tribune du Conseil municipal de Strasbourg décentralisé au Palais des Fêtes. A noter que les Dernières [...]
  • Manifestations à à Strasbourg: antinu... Plusieurs rassemblements ce samedi à Strasbourg. Place Kléber une association pro-nucléaire tenait un stand sur un coin de la place, les antinucléaires leur faisaient face de l’autre côté, pour répondre à leurs mensonges. France 3 Alsace n’a vu que les pro-nucléaires, malgré la présence auprès des antinucléaires du député de Strasbourg Fernandez! Place Gutenberg 300 [...]
  • Manifestation solidaire des migrants ... Une centaine de manifestants.e.s ont défilé hier de la place de l’Etoile au centre ville de Strasbourg avant de retourner au point de départ, le campement précaire toujours plus grand des migrant.e.s situé face au bâtiment de la mairie de Strasbourg et de l’Eurométropole. La préfète avait interdit l’accès à la place Broglie où se [...]
  • Raymond-Emile Waydelich: Lydia Jacob ... Vernissage à la Galerie L’Estampe hier à Strasbourg. Beaucoup de monde dans la petite galerie pour voir et revoir les oeuvres de Waydelich anciennes, récentes et nouvelles. Le peintre avec ses 84 ans bien sonnés poursuit l’aventure de sa Lydia Jacob Story. Longue vie à R.E. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.