Le Mrap regrette le classement sans suite de sa plainte contre Valls

PARIS, 20 déc 2013 (AFP) – Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls “ne sort pas grandi” du classement sans suite de la plainte déposée par le Mrap après des propos controversés sur les Roms, a estimé vendredi l’un des co-présidents du Mrap.

“Je ne suis pas très étonné que la commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR), qui est une juridiction d’exception, ait choisi le classement sans suite” a déclaré à l’AFP l’avocat Pierre Mairat, l’un des trois co-présidents de l’association de défense des droits de l’Homme. “Je vous rappelle que François Hollande en avait promis la disparition”.

“Manuel Valls ne sort pas grandi de cette affaire, il a commis une faute politique, qui restera gravée” a-t-il ajouté. Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) avait porté plainte le 12 novembre devant la CJR, seule habilitée à juger les ministres pour des actions dans le cadre de leur fonction. Etaient reprochés à Manuel Valls ses propos sur les Roms, “des populations qui ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation” et qui “ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie”.

“Quand ce genre de déclaration est l’œuvre de Jean-Marie Le Pen la société peut sans difficulté le condamner mais elles sont en fait beaucoup plus dangereuses quand elles sont le fait de personnes en charge de responsabilités, comme un maire ou un ministre” a poursuivi Me Mairat.

“Le Mrap continuera à poursuivre systématiquement tous les auteurs de déclarations racistes, quelle que soit leur origine politique”, a-t-il conclu.

Dans ses attendus la commission des requêtes de la CJR a notamment estimé que “les propos incriminés s’insèrent dans un débat d’intérêt public, relatif au problème, qualifié par le ministre de +difficile et complexe+, de l’intégration des Roms”, lors d’une interview en septembre sur France Inter.

Cette décision “met fin à une polémique stérile et à des accusations insupportables à l’encontre de Manuel Valls”, a réagi jeudi soir le ministère de l’Intérieur.

Similar posts
  • Les retraités contre la contre-réform... Actifs dans les mobilisations, les retraités ne lâchent rien. Non, les retraités ne sont ni favorables ni indifférents à la réforme des retraites. Ils en sont tout aussi victimes que les actifs. Ils sont déjà victimes des réformes passées. Les projections du COR montrent l’appauvrissement des retraité·es actuel·les et futur·es par la désindexation des pensions [...]
  • Rafle à Marseille en 1943 Quatre-vingts ans après, la ville de Marseille, dans le sud de la France, organise dimanche des commémorations exceptionnelles autour des rafles de 1943 et des destructions des vieux quartiers pendant la Seconde Guerre mondiale, qualifiées par le maire de la deuxième ville de France de « crime contre l’humanité ». « Ce qui s’est passé [...]
  • Des écrivains alsaciens face à la gue... [...]
  • “Proche-Orient: l’UE comp... [...]
  • Grève au Collège Foch de Haguenau [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.