Perspectives géopolitiques de 2014

Par Karim Emile Bitar, géopolitologue et consultant, directeur de recherche à l’IRIS et directeur de la revue L’ENA hors les murs, chercheur associé à l’Institut MEDEA

L’un des phénomènes les plus préoccupants en ce début d’année 2014 est incontestablement la résurgence de sentiments nationalistes et identitaires assez marqués, notamment en Asie mais aussi au Moyen-Orient, en Russie et en Occident. Dans un monde désespérément en quête de sens et toujours confronté à des déséquilibres économiques et financiers systémiques qui viennent entretenir bien d’autres crises (crise écologique, crise alimentaire, crise de confiance…), le risque est grand de voir resurgir une tentation autoritaire à l’échelle mondiale et d’assister à la captation des ressentiments populaires par des dirigeants cyniques ou par des démagogues de tout poil.

la suite

Similar posts
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.