Le 6 février : journée de mobilisation contre le gouvernement du Medef

pancartes_06022014-754d4

Les motifs d’insatisfaction et les raisons d’exprimer notre mécontentement ne manquent pas. Nul besoin de catalogue pour illustrer les réalités de nos conditions de vie et de travail dégradées. La peur de perdre son emploi et l’angoisse de l’endettement figurent en tête des préoccupations des salariés en cette fin d’année 2013… Les richesses créées par notre travail doivent prioritairement servir à la réponse aux besoins sociaux, à la création d’emplois de qualité, à la revalorisation du SMIC, à la hausse des salaires pour vivre mieux et permettre une relance de la consommation des ménages et permettre ainsi une relance de la croissance.

Et c’est possible !

Diviser par deux les dividendes des actionnaires libérerait 120 milliards d’euros pour les investissements productifs, permettrait de revaloriser le SMIC et le point d’indice dans les fonctions publiques. Cela créerait de l’emploi et garantirait le financement de la Sécurité sociale.

En ouvrant le débat sur le « coût du capital » pour répartir autrement la richesse produite, la CGT veut rétablir la vérité. Elle veut démontrer que ce qui coûte ce n’est pas le travail, c’est le capital. Aujourd’hui, en moyenne un salarié du privé travaille 45 jours par an pour payer leurs dividendes aux actionnaires.

La campagne sur le « coût du travail » orchestrée par le Medef ne vise qu’à culpabiliser les salariés et à permettre à une minorité d’accaparer les richesses produites par notre travail.

Pour changer de logique de développement, pour changer la donne, nous le savons, le monde du travail doit s’organiser se rassembler , s’unir et agir…

C’est pourquoi la CGT propose, dans l’unité la plus large, de porter ensemble nos exigences en matière de salaires, d’emplois, de conditions de travail, de protection sociale, de service public, le 6 février 2014. Sur les lieux de travail, agissons pour porter nos revendications et retrouvons nous nombreux pour manifester tous ensemble.

Pour être plus forts, se défendre, gagner des droits, prenez toute votre place dans la CGT en vous syndiquant.

http://www.cgt.fr/Le-6-fevrier-2014-toutes-les.html

 

RASSEMBLEMENT à Strasbourg,  

jeudi 6 février de 12h à 14h

devant l’Inspection du Travail  

6, rue Gustave-Adolphe Hirn

 

Cette journée s’adresse aussi bien aux agents du public qu’aux salariés du privé ou encore aux chômeurs.
Devant l’avalanche de mauvais coups qui se prépare et dont les salariés et leurs familles seront les victimes exclusives, et qui se précise depuis la récente conférence de presse du Président de la République, la CGT a estimé qu’il est plus que temps que chacun prenne la mesure de ce qui est en train de se passer.
Les choses sont désormais claires : Le candidat Président qui avait promis durant sa campagne d’être au côté du peuple et de privilégier « l’humain » s’aligne clairement sur les positions du monde de la finance.
…/…
La CGT alerte l’ensemble des salariés sur la gravité de cette situation.
Elle est en discussion avec d’autres organisations syndicales pour définir avec elles des revendications communes et des actions solidaires.
Seule l’unité de TOUS les salariés, pourra enrayer cette spirale infernale. Nous en sommes loin. Le travail pour y parvenir est énorme. Le 6 février sera l’occasion d’en débattre ensemble et de créer dès le lendemain les conditions de combattre !

——-

ENSEMBLE LE 6 FÉVRIER CONTRE LE LIBÉRALISME, POUR UNE ALTERNATIVE

Le 6 février, les salariés se mobilisent pour l’emploi, le pouvoir d’achat et les salaires, contre les politiques d’austérité et le pacte de responsabilité annoncé par François Hollande le 14 janvier. Le Front de gauche appelle les salarié-es, les sans-emploi et les retraités à soutenir ces manifestations et à y participer.

La suite: http://www.placeaupeuple.fr/?p=22956

Similar posts
  • Covid-19 : la médecine de la catastro... Covid-19 : la médecine de la catastrophe ou l’organisation politique d’un scandale sanitaire Problèmes Elisabeth Badinter estimait que la grandeur d’une civilisation se mesurait à la place faite à la femme. On pourrait ajouter qu’elle se mesure à la place accordée aux personnes aux personnes vulnérables : SDF, détenus, internés dans le CRA, pensionnaires des EPHAD [...]
  • Libérez Georges Ibrahim Abdallah ! To... Libérez Georges Ibrahim Abdallah ! Tout de suite ! La pandémie de coronavirus nous oblige à remettre le monde sur des rails qu’il n’aurait jamais dû quitter. 2020 : Un monde malade du capitalisme et du coronavirus La pandémie nous impose d’urgence de construire un monde fait d’égalité des droits, de solidarité, de partage des [...]
  • Communiqué de presse Gilets Jaunes St... [...]
  • Martinez à Macron Monsieur Emmanuel MACRON Président de la République Palais de l’Élysée 55, rue du Faubourg Saint Honoré 75008 PARIS Montreuil, le 06 avril 2020 Monsieur le Président de la République, La crise sanitaire du COVID 19 ne faiblit pas. La pandémie du nouveau coronavirus a déjà fait des dizaines de milliers de morts dans le monde [...]
  • En GAV à domicile 6 avril Le préfet de la région Grand-Est a réquisitionné des millions de masques sur l’aéroport de Bâle-Mulhouse, sans fournir aucune explication même au Journal. Pour les logements inoccupés, elle (car le préfet est une femme) n’est pas aussi active. Nous sommes à la veille de la quatrième semaine de GAV. On assiste à une baisse relative [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.