Manuel Valls, la fée carabosse des nouveaux-nés de sans-papiers ?

RESF
Futurs pères sans-papiers, prenez garde, Valls, ministre du démembrement des familles, pourrait se pencher sur le berceau ! Rien n’arrête Manuel Valls dans sa course folle à l’expulsion, ni un bébé âgé de seulement 1 mois et demi, ni la situation particulière de la maman et encore moins celle du père en grève de la faim depuis le 18 février 2014… Memed BERKSOY ressortissant turc d’origine kurde est enfermé depuis le 31 janvier 2014 au centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot, près des pistes où un avion l’attend pour l’arracher à sa famille. Il avait 20 ans quand il a fui les exactions commises par les autorités turques contre des personnes d’origine kurde. 20 ans, c’est l’âge de tous les rêves, comme celui d’être accueilli et protégé par la patrie des droits de l’homme, celle-là même qui a permis à Valls, naturalisé à 20 ans, d’être ministre aujourd’hui…. Memed BERKSOY, confronté aux politiques restrictives d’immigration qui se sont succédées et perdurent sous le gouvernement socialiste, n’a pas eu cette chance, nonobstant son ancienneté de séjour, sa situation familiale, le fait qu’il travaille pour faire vivre sa famille et qu’il est locataire en titre de son logement.

Manuel Valls doit témoigner de l’humanité dont il parle si souvent et prendre en compte l’intérêt supérieur d’un enfant (convention internationale des droits de l’enfant, signée par la France le 26 janvier 1990) ainsi que le droit de vivre en famille !

Monsieur le ministre ne peut ignorer d’un revers de main ces principes fondamentaux pour satisfaire une politique du chiffre clonée sur celle de ses prédécesseurs.

Nous refusons que ce crime soit commis en notre nom. Si Memed BERKSOY est expulsé, il laissera derrière lui son fils âgé d’un mois et demi et sa compagne qui ne pourra pas le suivre eu égard à son statut de demandeuse d’asile. C’est donc une famille qui sera démembrée à tout jamais. Quel danger Memed BERKSOY peut-il bien représenter pour la France, pays où il vit depuis 14 ans maintenant et où il a construit une famille ?

http://www.educationsansfrontieres.org/article49047.html

Similar posts
  • 2000 manifestants le 1er mai à Strasb... Départ de la manifestation Le cortège sur le Pont [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Antipass, Jeunes pour le climat, Amne... Place Kléber Strasbourg. Il fait très froid, il neige, le vent souffle fort, il n’y a pas beaucoup de passants ni de badauds ni de touristes. Pourtant trois actions y ont été organisées par différentes associations. Un cortège anti pass par l’Inter QG Gilets jaunes, avec moins d’une centaine de personnes qui ont défilé sur [...]
  • Fédéralisme et autonomie vus par R... Une conférence s’est tenue hier 31 mars au FEC sur le thème du fédéralisme. Il y avait moins de 10 personnes dans le public, dont le sénateur EELV Jacques Fernique qui est aussi intervenu depuis la tribune. En dépit de ce très petit nombre d’assistants, les exposés et le débat ont été très intéressants- les [...]
  • BDS: Michèle Sibony et Amnesty Intern... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.