Manuel Valls, la fée carabosse des nouveaux-nés de sans-papiers ?

RESF
Futurs pères sans-papiers, prenez garde, Valls, ministre du démembrement des familles, pourrait se pencher sur le berceau ! Rien n’arrête Manuel Valls dans sa course folle à l’expulsion, ni un bébé âgé de seulement 1 mois et demi, ni la situation particulière de la maman et encore moins celle du père en grève de la faim depuis le 18 février 2014… Memed BERKSOY ressortissant turc d’origine kurde est enfermé depuis le 31 janvier 2014 au centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot, près des pistes où un avion l’attend pour l’arracher à sa famille. Il avait 20 ans quand il a fui les exactions commises par les autorités turques contre des personnes d’origine kurde. 20 ans, c’est l’âge de tous les rêves, comme celui d’être accueilli et protégé par la patrie des droits de l’homme, celle-là même qui a permis à Valls, naturalisé à 20 ans, d’être ministre aujourd’hui…. Memed BERKSOY, confronté aux politiques restrictives d’immigration qui se sont succédées et perdurent sous le gouvernement socialiste, n’a pas eu cette chance, nonobstant son ancienneté de séjour, sa situation familiale, le fait qu’il travaille pour faire vivre sa famille et qu’il est locataire en titre de son logement.

Manuel Valls doit témoigner de l’humanité dont il parle si souvent et prendre en compte l’intérêt supérieur d’un enfant (convention internationale des droits de l’enfant, signée par la France le 26 janvier 1990) ainsi que le droit de vivre en famille !

Monsieur le ministre ne peut ignorer d’un revers de main ces principes fondamentaux pour satisfaire une politique du chiffre clonée sur celle de ses prédécesseurs.

Nous refusons que ce crime soit commis en notre nom. Si Memed BERKSOY est expulsé, il laissera derrière lui son fils âgé d’un mois et demi et sa compagne qui ne pourra pas le suivre eu égard à son statut de demandeuse d’asile. C’est donc une famille qui sera démembrée à tout jamais. Quel danger Memed BERKSOY peut-il bien représenter pour la France, pays où il vit depuis 14 ans maintenant et où il a construit une famille ?

http://www.educationsansfrontieres.org/article49047.html

Similar posts
  • En GAV à domicile, vendredi 3 avril Ciel gris bien que la météo du smartphone annonce ensoleillé et 0 % de risque de pluie. Sur ma page FB, j’ai commencé une série photographique destinée à pallier la fermeture des musées et galeries de peinture. Photographie d’une peinture par jour. Christophe Meyer, Daniel Depoutot et Christophe Hohler pour commencer. Sauf si le confinement [...]
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.