Avec le collectif Marianne, le FN retourne à la fac (1)

Le-Pen_Robert_1977-300x235

Comme il l’avait fait pour les enseignants avec le collectif Racine (qui depuis ne brille pas par son activité), le FN lance en grande pompe le collectif Marianne, mais cette fois à destination des étudiants : présidé par un jeune étudiant en relation internationale à Assas, David Masson-Weyl, ce collectif serait davantage un think-tank qu’un syndicat étudiant, qui vise à rassembler « cette jeunesse fait des études supérieures et semble sensible aux idées de nation, souveraineté, grandeur de la France et amour du patriotisme», dixit Florian Philippot, vice-président du FN.

Voilà l’occasion de revenir sur les diverses tentatives d’implantation du FN en milieu universitaire : l’essentiel des textes pour la période antérieure à 2002 proviennent de l’ouvrage collectifBêtes et Méchants, paru en 2002 aux éditions REFLEX, et auquel nous avions largement participé à l’époque. Pour alléger la lecture, nous publions cette histoire du Front national chez les étudiants en plusieurs fois : la préhistoire (1), les années Maréchal (2), les années de la scission (3), les années Marine (4).

La suite: http://lahorde.samizdat.net/2014/03/06/avec-le-collectif-marianne-le-fn-retourne-a-la-fac-1/

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.