Le coup d’Etat permanent, de Charles de Gaulle à Manuel Valls

coup d'état

Avec la venue de Manuel Valls au poste de premier ministre, le coup d’Etat permanent ce livre de François Mitterrand paru en 1964 et critiquant la Constitution de la Ve République, reprend de son actualité, jamais démentie depuis que le président de la République est élu au suffrage universel.

Et Manuel Valls est le dernier bénéficiaire de ce coup d’Etat.

En effet, à quoi vient on d’assister, sinon un putsch “autorisé” par les institutions quasi monarchiques de ce pays.

Les élections municipales ont envoyé un message clair au président de la République, François Hollande, qu’on en finisse avec la politique qu’il mène depuis deux ans, opposée à ses engagements pré-électoraux.

Comme le dit Edwy Plenel, dans tout autre pays démocratique , le président aurait démissionné puisque c’est lui qui est responsable de la politique menée et de son échec.

En France cela se passe autrement, dans une mise en scène grotesque et des “éléments de langage” qui ne trompent cependant pas les citoyens.

Ce pauvre Ayrault qui n’en peut mais sert de fusible, renvoyé à son aéroport qui ne verra pas le jour.

Un quarteron de comploteurs mené par le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avec ses conseillers de l’ombre Stéphane Fouks, Alain Bauer et Aquilino Morelle et ses alliés d’une prétendue aile gauche du PS, Montebourg, Hamon, force la main du président pour accéder au “gouvernement de combat“, contre les travailleurs, en conservant, en plus dur, la politique que les électeurs ont sanctionnée. 50 milliards au patronat, austérité pour les salariés, européisme béat, etc.

Ce tour de passe-passe, destiné, de plus, à mettre en selle le futur candidat à la présidentielle de 2017, critiqué vivement par quelques uns, dont EELV et Henri Emmanuelli, n’aura qu’un effet prévisible, renforcer le dégoût de la politique et donc les ennemis marinesques de la démocratie.

A moins que le peuple ne s’en mêle, et ça commence par les lycéens indépendants qui, se souvenant du Valls qui a expulsé Leonarda, ou les militants de la vraie gauche qui appellent au 12 avril à Paris ne soient que les premiers bataillons du mouvement social d’ampleur qui balaiera tout ça pour rendre le pouvoir au peuple.

Similar posts
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Émotions afro-sionistes dans la Grand... Émotions afro-sionistes dans la Grand-Rue Agente d’artistes réputée, Delphine Courtay s’essaie avec un certain bonheur à l’art de la galerie de peinture, dans la galerie Delphine Courtay tout simplement. Dans la cour intacte derrière la librairie Quai des Brumes, elle expose en ce moment Laurent Impeduglia. Cet artiste reconnu a été lauréat du salon St’art [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.