Strasbourg – Centres Médico Sociaux en grève !!

Capture d’écran 2014-04-14 à 10.52.06

Communiqué de presse CGT

Est-il possible d’être au service des personnes en difficulté et être soi-même en souffrance du fait de l’organisation et des conditions de travail ? Telle est la question qui taraude l’ensemble du personnel qui travaille dans les Centres Médico Sociaux de la ville de Strasbourg.

Les travailleurs sociaux sont aux prises, avec d’une part

– un nombre de plus en plus important de personnes en difficultés

– et une aggravation des difficultés (manque de ressources, privation de travail, problèmes de logement, violences…)

Et d’autre part

– un manque de moyens (manque d’effectif, absences non remplacées, délais de remplacement trop longs)

– une rigidification des réponses de l’employeur (renforcement de la hiérarchie plutôt que du personnel sur le terrain)

– mise en place d’un système technocratique de comptabilité et de gestion des actes sociaux qui est chronophage et qui ne rend pas compte de la réalité du travail.

Le travail à réaliser devient impossible : il s’agit de prioriser les priorités, de ne pas réaliser le suivi de certains usagers, de réaliser des suivis de moindre qualité, d’abandonner la prévention, de proposer des délais de rendez-vous incompatibles avec la notion d’urgence… de quoi créer de l’exaspération au niveau des usagers.

Depuis des années cette question et ce pan de la réalité sociale de notre ville sont éludés au niveau de l’administration qui répond par la mise en place d’un projet de service qui n’en finit pas d’advenir. « C’est une coquille vide de sens et surtout de moyens, c’est juste de la communication », disent les agents.

Au-delà des discours, il s’agit d’un véritable abandon des travailleurs sociaux, une non-prise en compte du travail réel et de fait de la souffrance des usagers. C’est une forme déguisée, derrière un discours gestionnaire, d’abandon du service public et des plus démunis. Les intervenants sociaux, paramédicaux (puéricultrices, psychologues), ont décidé de ne pas laisser la situation en l’état et d’entrée en lutte.

Une première journée de grève aura lieu le 15 avril 2014.

——————-

On est loin de la vitrine officielle…:


Solidarité, un devoir collectif – Les CMS par VilledeStrasbourg

Similar posts
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]
  • Michel Warschawski Les militants qui quittent la bataille : pas les faibles, mais aussi pas les héros Pour être clair : je ne juge personne qui décide de quitter le pays et réside à l’étranger. C’est une décision personnelle, tout comme la décision de garder des commandements religieux, d’être végétarien ou, aussi étrange que cela puisse paraître, [...]
  • Libérez Salah Hamouri! Communiqué du Comité de soutien à Salah Hamouri / 30 juin 2020 Ce mardi 30 juin, alors qu’il se rendait à Jérusalem pour effectuer un test coronavirus (obligatoire) pour prendre l’avion samedi 4 juillet, pour se rendre en France, Salah Hamouri a été arrêté dans un centre médical par les autorités israéliennes.Il a été conduit [...]
  • Grève et manifestation des soignant.e... Grâce à la nouvelle mobilisation des salariées de Rhéna venue de la base, une nouvelle manifestation s’est tenue de la clinique privée au Nouvel Hôpital Civil au service des urgences. Pendant que les directions syndicales perdent leur temps au prétendu “Ségur de la Santé” du gouvernement, et gaspillent la combativité qui s’était traduite à Strasbourg [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    14 avril 2014    

    Soutien aux collègues de terrain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.