M.Kais Baligh doit être libéré du centre de rétention de Geispolsheim!

BALIGH KAIS DOIT ETRE LIBERE DU CENTRE DE RETENTION DE GEISPOLSHEIM§

Son grand-père, né en Algérie, ancien combattant de la première guerre mondiale, est français.

Trois de ses frères et sœurs sont des Français.

Son père, gravement malade, sous oxygène, est soigné en France, ne peut pas voyager pour aller voir sa famille en Tunisie.

Son épouse, tunisienne, possède une carte de séjour « étudiant ».

Le cursus qu’elle suit, en sciences de l’information et de la communication, selon des justificatifs tunisiens, n’existe pas en Tunisie.

M. Kais Baligh, né en France, est reparti en Tunisie à l’âge de 5 ans.

Non informé des changements successifs des lois en France, il a laissé passer le moment de demander sa régularisation.

Suite à la grave maladie de son père résidant régulièrement en France, il est venu dans notre pays en début de 2006.

Il travaille. Il s’est marié en France en 2009 avec une compatriote tunisienne, étudiante.

Il a été embauché pour faire du montage de stands pour le Salon des Vins de Strasbourg à la foire-exposition du Wacken, le week-end des 13/14 février 2010.

Il a été interpellé, en compagnie d’un autre travailleur, marocain, à la gare de Strasbourg, jeudi 11 février et conduit au Centre de Rétention Administrative de Geispolsheim où tous deux se trouvent actuellement.

Le Tribunal administratif de Strasbourg a rejeté, 16 février, son recours contre l’OQTF (Obligation de quitter le territoire français) du préfet de la région Alsace.

Il se trouve toujours au CRA de Geispolsheim. Sa femme et ses amis tentent de l’en faire sortir, avant qu’il soit expulsé en Tunisie.

Priver un père malade de l’assistance de son fils, priver une épouse de son mari, priver la France d’un travailleur, voilà la honteuse politique du gouvernement français et de M. Besson !

M. Kais parle parfaitement français, comme son épouse; il a toutes les qualités requises pour obtenir une carte de séjour.

S’il était expulsé, ce serait dramatique pour son épouse qui ne pourrait plus poursuivre ses études, perdrait leur logement, vu que c’est le mari seul qui a des revenus de son travail.

Le Préfet du Bas-Rhin doit renoncer à l’expulser, de même que le jeune marocain, M. Dghoudih Mohamed Amin qui est « retenu » en attente d’expulsion au CRA de Geispolsheim.

La Feuille de Chou

Similar posts
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]

2 Commentaires

  1. BOUNEB SanaLABY BOUNEB SanaLABY
    20 février 2010    

    Courage Baligh, “9ol lan youssibana ela ma kataba allah lan”

  2. 20 février 2010    

    Rabi Maak Frère;

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.