Palestine: circulaire Alliot-Marie, femmes françaises, palestiniennes, israéliennes, Brigitte à Gaza

boycott orange tank

boycott orange tank


Jean Glavany

Question écrite n° 54520 publiée le 29 avril 2014
commerce et artisanat – commerce – produits importés d’Israël. appel au boycottage. attitude de l’État

M. Jean Glavany interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur les circulaires visant à poursuivre les appels au boycottage. En février 2010 et en mai 2012, le gouvernement précédent a mis au point des circulaires incitant les parquets à poursuivre les appels au boycottage comme provocation, discrimination ou haine raciale. Les associations de défense de la cause palestinienne, comme « France Palestine Solidarité », dénoncent ces circulaires. Leur application donne lieu à des condamnations de militants du boycottage des produits importés d’Israël et des colonies israéliennes en Cisjordanie. Les associations estiment que l’appel à la cessation d’achat de marchandises fabriquées dans un État n’est pas concerné par les dispositions des articles 225 et suivants du code pénal, ni par celles de la loi sur la liberté de la presse de 1881, sur lesquelles se fondent ces circulaires. Elles soulignent, par ailleurs, que la France est le seul pays à avoir adopté ce type de dispositif juridique. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer sa position sur le sujet et si elle envisage l’abrogation ou l’adaptation de ces circulaires.

Femmes françaises, palestiniennes et israéliennes

Download/Télécharger (140428-Tulkarem.pdf,PDF, 287KB)

Brigitte à Gaza

L’eau, il y a une très bonne vidéo de 7 mn sur la crise de l’eau à gaza sur le site « d’International Solidarity Mouvement » détaillée et claire : en gros d’ici 2016 la nappe aquifère de gaza sera totalement polluée et en 2020 irrémédiablement
Les paysans et les pêcheurs ; les pêcheurs sont plus pauvres que les paysans car leurs conditions de travail avec les ressources de la mer sont impossibles. Moteurs des bateaux détruits par les tirs des Israêliens quand ce ne sont pas eux qui ont été attaqués et c’est compliqué de les protéger car l’achat d’un bateau ( 5 000 euros) pour se mettre entre eux et les israëliens a été vite annulé par la destruction du moteur, la solution c’est un petit bateau rapide avec moteur hors bord et téléphone pour intervenir rapidement…Après il reste l’interdiction de pêcher au-delà de trois miles et la disparition des poissons .Les paysans ont une bonne terre même si 65% ont été détruits ou pris par Israël mais les fleurs et les fraises de Gaza restent une spécialité dont la renommée est internationale. Au bord de la frontière ils ont dû changer de culture et supprimer ce qui demandait beaucoup d’eau( arbres fruitiers, légumes…) pour le remplacer par du blé mais ils font les moissons à la main ! touffes par touffes avec parfois des gants en plastique….
La technologie de la mort, les Israëliens géolocalisent les résistants avec leur téléphone portable, un appel reçu par un résistant à qui on demande de sortir de chez lui il sort et reçoit une bombe sur la tête qui le tue, un résistant en mobylette dont le téléphone sonne il le prend et le jette loin une seconde après une bombe lancée par un drone tombe sur le téléphone…
Les prisonniers très nombreux dans des conditions inhumaines pour les personnes arrêtées à gaza et emprisonnées en Israël pas de possibilité de visite par contre en cas de libération dans le cadre d’accords ou d’échanges ceux qui habitaient en cisjordanie sont libérés à gaza, perdent tous leurs biens et se retrouvent avec l’impossibilité d’avoir des papiers d’identité puisqu’ils ne sont pas résidents de gaza…De toutes façons avoir des papiers à gaza relèvent d’un imbroglio administratif incroyable et prend un temps sans fin, plusieurs années…Une mention spéciale pour les femmes prisonnières dont les conditions de détention sont les mêmes et qui au retour dans leur famille sont accueillies avec honneur car en général leur activité de résistance était restée secrète.
Les réfugiés de nombreux camps dans la bande de gaza, planches, tôle, parfois 120 personnes vivent dans une maison de quelques pièces. Beaucoup de comités populaires dans ces camps qui organisent la vie et affirment : pas de compromis sur les réfugiés, unité du peuple palestinien et droit au retour pour les réfugiés de 48, d’ailleurs le camp de Khan Younis vient d’accueillir 45 familles réfugiées en Syrie en détresse dans leur pays ainsi que les Lybiens…Vivre ensemble !
Je ne fais pas de compte rendu autour des débats politiques et de notre rencontre avec le fondateur de Boycott Désinvestissement Sanctions contre l’état d’Israël à Gaza-Haider EID- et son équipe, ce sera pour le retour…mais BDS est la meilleure façon concrète et politique de lutter contre l’occupation ! c’est un mouvement qui inclus toute la société civile tous les partis des nationalistes aux islamistes qui fait consensus général et national et dont l’efficacité est très pertinente !
Nous avons aussi beaucoup eu de débats sur « un état commun du jourdain à la mer » qui est une position défendue par de nombreuses associations ou partis dont le BDS.
Je m’arrête, grosse fatigue, le réveil est à 4H30 tous les matins pour être dans les champs à 6H avec une heure de déplacement parfois cocasse !

Similar posts
  • Ziad Medoukh: Gaza, une ville enfermé... Gaza , une ville enfermée mais une ville qui impressionne ! Ziad Medoukh Il est difficile pour un observateur étranger de comprendre la situation actuelle dans la bande de Gaza, une région en souffrance permanente, mais une région qui continue à s’accrocher à la vie malgré tout. Souvent les médias étrangers parlent de la bande [...]
  • General Electric Belfort General Electric Belfort from feuille de chou on Vimeo. Près de 3000 personnes étaient rassemblées vers 14 h devant la Maison du peuple de Belfort par un temps de plus en plus pluvieux. Après le discours d’une responsable CGT, le cortège est parti vers l’usine General Electric, avec la CGT, les Gilets jaunes, le PCF [...]
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.