De Hayange à Forbach, face à l’extrême droite, riposte sociale !

ob_1280c4_antifa-177x250

Communiqué commun Alternative Libertaire 57 – CNT 57

Alors qu’au niveau national les organisations Alternative Libertaire (AL), Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) et Confédération Nationale du Travail (CNT) ont décidé de s’unir dans la Coordination Libertaire Anti Fasciste (CLAF), l’Union Régionale Lorraine de la CNT ainsi qu’Alternative Libertaire Moselle travailleront en commun à la déclinaison locale de cette campagne.

En effet, la poussée du Front National lors des dernières élections municipales n’est pas due au hasard, ni aux abstentionnistes qui refusent la mascarade électorale, mais bien – et ce au-delà de la xénophobie, de l’homophobie, du sexisme et du racisme primaire dont a toujours fait preuve cette famille politique – à un contexte économique et social devenu insupportable pour les classes populaires. Car si les gouvernements se succèdent, les politiques libérales et antisociales se poursuivent : accords de compétitivité, pacte de responsabilité, attaques sur l’assurance chômage, les retraites, la sécurité sociale, austérité dans les services publics, exonération de cotisations sociales patronales, plans de licenciements, ne cessent d’enfoncer les travailleurs/euses dans la précarité. Rien d’étonnant, dans ce contexte, de voir le FN et toute la nébuleuse d’extrême droite user de la misère sociale en se présentant comme le défenseur des plus pauvres et nous servir ses manipulations habituelles pour tenter d’accéder au pouvoir. Pourtant, prôner la préférence nationale et désigner des boucs-émissaires – qu’ils soient étrangers, musulmans, homosexuels… – défendre la fermeture des frontières pour mettre fin au libéralisme, combattre les organisations de travailleurs ou encore le droit de grève sont autant d’éléments qui définissent historiquement le fascisme et qui réaffirment que pour l’extrême droite c’est bien le capital, le patronat et ses profits qu’il convient de défendre à tout prix.

Pour faire barrage à l’extrême droite et au péril fasciste, seule la justice sociale et donc la construction d’une alternative au capitalisme et à la domination de classe paieront. La lutte des classes c’est la construction de la grève générale, d’espaces culturels autogérés, de zones de gratuité, la prise d’initiatives populaires pour lutter contre la misère… mais aussi la solidarité internationale avec celles et ceux qui ici comme ailleurs subissent la même exploitation. C’est construire une alternative égalitaire et autogestionnaire, assurant une juste répartition des richesses.

Dans ce cadre, la CNT et Alternative Libertaire mèneront campagne commune et tiendront plusieurs évenements publics :

– le mercredi 7 mai à Metz, au local de la CNT : meeting public et projection du film « Main brune sur la ville »

- le samedi 31 mai à Hayange : rassemblement antifasciste et meeting public devant la mairie

Similar posts
  • Mobilisation dans la culture: Strasbo... La culture mobilisée devant la préfecture “Je veux travailler“ Mobilisation de la culture sur le parvis du TNS à [...]
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Mise à jour du 2 mars Correspondante Des nouvelles de la négociation avec la direction de l’entreprise. La direction a [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.