Politis: Nos raisons d’espérer, par Denis Sieffert

politis
Le vote aux européennes? Un vote de classe dévoyé.

C’est la division qui explique qu’en France, le Front de gauche ne perce pas, alors qu’en Grèce, son équivalent Syrisa remporte un succès.

La solution? S’unir, s’allier.

C’est le sens de l’édito de Denis Siffert.

Mais pourqui ne cite-t-il pas les autres forces de gauche radicale aussi faibles soient leurs résultats dans les urnes? Lutte Ouvrière, le Nouveau Parti Anticapitaliste? Sans oublier les libertaires qui ne votent pas?

Maintenant que Marine Le Pen, en bonne technicienne de surface, a fait le ménage, en dégageant le PS et l’UMP, le champ politique est en jachère.

Il s’agit de lui disputer la suprématie idéologique sur des millions de citoyens, français et étrangers.

A la vraie gauche, anticapitaliste, internationaliste, féministe, anti-impérialiste, de disputer ce terrain aux néo-fascistes du FN et à leurs supplétifs “identitaires” qui ne sont que les serviteurs avancés du néo-libéralisme européen, comme on a pu le voir en Ukraine où les Européistes avaient pour bras armés des milices d’extrême-droite et même néo-nazies, à l’image de Aube Dorée en Grèce.
Sc.b.J

http://www.politis.fr/Nos-raisons-d-esperer,27163.html

Similar posts
  • Solidarité avec la Guadeloupe et les ... Une petite centaine de manifestants se sont rassemblés à 13h30 place de la Gare à Strasbourg, lieu imposé par la préfète du Bas-Rhin alors que la déclaration avait demandé la République qui a été du coup le point de dissolution. En même temps une manifestation anti pass se tenait de l’Etoile à la République. La [...]
  • La situation à Gaza est catastrophiqu... [...]
  • Poutou2022 à Strasbourg: une jeunesse... La salle du FEC (Foyer de l’Etudiant catholique), très accueillante pour des réunions politiques diverses, était bourrée dès avant 20 h. Il a fallu rajouter des chaises et, malgré cela, des dizaines de jeunes, qui constituaient l’essentiel du public, sont restés debout au fond et même dans l’antichambre après la montée de l’escalier. A la [...]
  • GCO: vélos un jour, camions toujours! De nombreux cyclistes se sont embauchés dimanche, ce ouiquende pour assurer une publicité gratuite pour le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Cette randonnée cycliste a, hélas, été un succès pour Socos, filiale de Vinci qui a réalisé l’autoroute à péage de 24 km pas encore ouverte, mais qui devrait l’être vers mi-décembre, malgré les irrégularités [...]
  • Soupe associative pour les gens de la... [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    29 mai 2014    

    “Mais je m’en voudrais de conclure sans évoquer ici deux événements qui ont eu lieu lundi, et qui, en dépit des apparences, ne sont pas tout à fait sans rapport. Avouons-le, l’implosion de l’UMP de MM. Copé et Sarkozy pris la main dans le sac d’une gigantesque affaire de fausses factures nous a d’abord réjouis. La politique nous offre trop rarement des moments de vérité comme les aveux pathétiques du directeur de cabinet de Copé que son chef courageux avait envoyé au sacrifice. Dans un tout autre registre, nous avons assisté, perplexe, à la pauvre intervention télévisée de François Hollande. Le Président a eu des accents bravaches (« pas plus tard que demain, je vais dire qu’il faut réorienter l’Europe ») pour finalement conclure qu’il ne changerait rien à rien. Pourquoi lier ces deux événements ? Parce que nous avons là tout ce qui fait le miel du Front national : la corruption et l’impuissance. Et dans les deux cas, le discrédit terrible de la parole politique. Le vieux monde avec lequel il est urgent de rompre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.