Répression policière anti-Roms et xénophobie médiatique à Strasbourg

latchorom

Roms placiers DNA 200614

Dans les Dernières Nouvelles d’Alsace du 20 juin, on peut lire ceci, ci-dessus:

La police a décidé d’intervenir après avoir réceptionné plusieurs plaintes émanant de riverains du centre-ville, en particulier dans le secteur de la place Saint-Pierre-le-Jeune. Jour après jour, des individus appartenant généralement à la communauté rom de Roumanie s’improvisent placiers.

Pour quelles raisons le Journal indique-t-il l’ethnie supposée et la nationalité hypothétique des “placiers”? Leur a-t-il demandé leurs papiers?

Auquel cas ce serait un délit, car seuls des officiers de police judiciaire peuvent demander à vérifier des papiers d’identité.

Savez-vous que les populations en question sont, depuis le 1er janvier 2014 dans le droit commun européen? Ils peuvent donc travailler, si on les embauche, louer un appartement, si les propriétaires ne sont pas xénophobes, ils peuvent même s’inscrire sur les listes électorales, comme des Belges ou des Polonais, et voter à plusieurs élections locales et aussi aux Européennes Il faut bien survivre et gagner les quelques euros par jour nécessaires à nourrir la famille.

Il faudrait savoir ce qu’on veut! Des gens et des autorités dénoncent le fait que des pauvres, des femmes souvent, mendient, avec des enfants en bas âge dans les bras. Mais où doivent-elles mettre leurs enfants? Ce n’est pas la CAF ni aucune structure officielle de la PMI qui s’en charge.

Il y a d’aileurs une grosse hypocrisie municipale officielle à ce propos qui concerne la Mission Rom. Vous l’ignorez probablement, mais il existe ce qu’on pourrait appeler un service municipal de transport des mendiantes Roms, qui permet à ces femmes de se déplacer, le matin et le soir au retour, du camp Hoche, à 12 km du centre, à un arrêt de bus ou de tram afin de rejoindre le centre-ville.

Même chose pour les enfants soclarisés qui sont véhiculés jusqu’à leur école et repris le soir. Et ce serait très bien si ces familles n’étaient exilées si loin et surveillées, jour et nuit, et cadenassées la nuit, par une officine privée.

Quant aux visiteurs éventuels qui veulent les aider, ils sont filtrés à l’entrée, certains étant même -à quel titre,- interdits, sur une liste noire, d’entrer; les autres doivent, illégalement, montrer leurs papiers et le n° d’immatriculation de leur véhicule est noté.

On apprend, si on ne l’a pas observé soi-même que le placier “l’aide (l’automobiliste) à manoeuvrer, n’hésitant pas à gêner la circulation comme le ferait un policier municipal (sic). Les policiers municipaux gênent? C’est le Chournal qui le dit…

Le Chournal décrit le travail, c’en est un, du placier qui a repéré un emplacement libre, guide l’automobiliste puis demande une petite pièce. Tout travail mérite salaire, non? Et ce ne sont pas les quelques pièces jaunes, échappant à Mme Chirac, qui vont vous ruiner!

Mais le législateur, ça doit être sous Sarkozy, et ça continue sous Hollande, qui ne sait plus quoi inventer pour emmerder les pauvres, en a fait un délit passible de “six mois de prison et 3750 € d’amende“.

Et voilà pourquoi mesdames et messieurs, “Mercredi en fin de matinée, trois individus ont été interpellés place Saint-Pierre le Jeune“, vous voyez, à côté de l’Hôtel de luxe fréquenté par les parlementaires- les “riverains!” européens. En somme, cachez ces pauvres que je ne saurais voir…Victor Hugo, reviens!

Et c’est ainsi que “les policiers du quart ont procédé aux arrestations. Les trois Roms roumains, âgés de 22, 24 et 25 ans ont été ramenés (ramenés? amenés suffirait…) au commissariat et placés en garde à vue. Puis “remis en liberté hier avec une convocation devant le tribunal correctionnel pour le 20 octobre prochain” Et on s’étonne que la justice soit embouteillée!

Et encore, la xénophobie ordinaire se poursuit tranquillement par la mention de “deux Roumains..;appréhendés sur le parking de la place de la Bourse…plcés..à leur tour en garde à vue“.

A trois reprises, donc, le Chournal cible des personnes en fonction de leur ethnie et nationalité supposées. C’est une bonne contribution à la xénophobie d’Etat en général, dans un média qui tire à 170 000 exemplaires.

Et cela explique peut-être pourquoi, quand un jeune garçon membre de cette population se fait massacrer en bande organisée jusqu’au coma, cela suscite, avec retard,chez les très judéophiles Valls et Hollande, si peu de protestations. Ces gens-là, comme le dit “notre” premier sinistre, “ont vocation à retourner en Roumanie” puisque, paraît-il, leur culture serait “en confrontation” avec la nôtre… Demain, les fours? Avec Jean-Marie Le Pen pour enfourner? Pas loin, au Struthof, on peut les remettre en service, comme cela a été suggéré un jour, en réunion interne, par un haut responsable à la Ville de Strasbourg…

Pendant ce temps le gros délinquants sont tranquilles avec leurs comptes dans les paradis fiscaux…

Similar posts
  • Trop c’est trop: les étudiants ... Environ 200 étudiants, enseignants se sont rassemblés à 13h place de la République à Strasbourg avant de défiler vers le campus de l’Esplanade où ils ont pu débattre dans un amphithéâtre de l’Escarpe. Plusieurs témoignages ont été entendus avant le départ du cortège, sur la situation dramatique du monde étudiant. Des mois de solitude, sans [...]
  • Ramené·es à la frontière plutôt qu’à ... Communiqué de presse du Collectif Maraude du Briançonnais Ramené·es à la frontière plutôt qu’à l’hôpital Samedi 16 janvier 2021, un peu avant 16 heures, l’hélicoptère du secours en montagne a déposé une famille exilée au poste de frontière de Montgenèvre au lieu de l’amener à l’hôpital. La manière dont s’est déroulé ce secours, à plus [...]
  • Deux gardés à vue après la manifestat... Un piquet de vigilance et de solidarité avec les personnes mises en GAV samedi soir s’est tenu devant le Tribunal judiciaire toute la journée du 18 janvier de 7H à18h pour les deux interpellés qui après deux jours de Garde à Vue ont été déférés en justice. L’un d’eux était un manifestant, qui portait un [...]
  • Manifestation et Free party à Strasbo... https://taranis.news/2021/01/strasbourg-16-1-2021-pplsecuriteglobale-freeparty/ 5 à 600 personnes dans la rue, malgré le froid et les interdictions de la préfecture, dans la rue, hier à Strasbourg, de 13 à 17h contre les lois liberticides! Le QG Gilets Jaunes Strasbourg République avait donné rendez-vous, comme depuis plus de deux ans, à 13h, place de la République, pour tenir une [...]
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle l’antisémitisme augmente. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.