Double peine pour un des placiers de parking inculpé

camp Hoche entrée f2c photo Entrée du camp Hoche

Le 20 juin nous avons rendu compte, comme le Journal, de l’interpellation de cinq placiers de parking à Strasbourg, trois devant l’Hôtel Sofitel, deux, place de la Bourse.

On sait que la mendicité n’est pas interdite en France; aussi, les policiers font état de “mendicité agressive” pour empêcher les Roms roumains de se faire un peu d’argent pour vivre, en rendant service aux automobilistes qui cherchent une place au centre-ville.

Les placiers ont été inculpés et sont convoqués pour le mois d’octobre au tribunal.

Mais, comme la saison touristique bat son plein, météo favorable oblige, la préfecture et la Ville de Strasbourg font aussi le grand ménage afin que les mendiants ne soient plus visibles.

Cela ne concerne pas seulement les étrangers, mais aussi des SDF bien de chez nous, comme par exemple ceux qui ont été chassés de dessous un pont près du Collège Episcopal Saint-Etienne.

Mais comme si cela ne suffisait pas, l’un des Roumains, pourtant citoyen européen, a fait l’objet d’une OQTF [Obligation de quitter le territoire français], et placé au Centre de Rétention administrative de Geispolsheim, avant son expulsion par avion vers son pays.

On se demande bien à quoi cela sert puisque l’expulsé pourra revenir très légalement en France pour trois mois renouvelables.

Ce qui est certain, c’est le double discours du gouvernemnt, du préfet et de la ville de Strasbourg.

Alors que le chef de la Mission Rom de Strasbourg déclarait encore, devant témoins, samedi matin à la Citadelle, après le débat organisé par l’ARES, que d’ici trois ans il n’y aurait plus de bidonville et que trente Roms roumains seulement (sur 450) avaient trouvé du travail, alors que la circulaire interministérielle recommande de ne pas chasser des habitants des campements sans solution de relogement, dans la réalité, la chasse aux Roms est quotidienne et la vie leur est rendue impossible, afin qu’ils finissent par partir d’eux-mêmes.

Il est plus que temps que, dans la capitale des Droits de l’Homme, ces populations, et tous les pauvres, soient respectées dans leurs droits.

Résistance et romananitude

http://www.romanitude.fr/spip.php?article213

Similar posts
  • 210 ème expulsion de Al-Araqib en Pal... Hier matin la police est encore intervenue pour détruire le village d’al-Araqib ! En fait de « village » il n’y avait que cette tente montée à la hâte 3 semaines après la dernière destruction et destinée occuper la terre où les Bédouins A-Turi se sont installés il y a 140 ans, du temps de [...]
  • Manifestation féministe à Strasbourg 500 femmes, et quelques hommes, ont manifesté samedi 19 novembre à Strasbourg, de la place d’Austerlitz au Palais de justice, comme dans des dizaines de villes, contre les violences faites aux [...]
  • 18 octobre: grève et manifestation à ... C’EST N’IMPORTE QUOI: CES VIDEOS M’APPARTIENNENT [...]
  • 17 octobre 1961- 17 octobre 2022 Stra... Deux cérémonies ce 17 octobre à Strasbourg pour commémorer le massacre des Algériens à Paris. La première organisée par le Consulat d’Algérie sous le couvert d’associations. La seconde sur le Pont du Corbeau puis dans une courte marche jusqu’à la place du 17 octobre au bord de l’Ill par diverses associations de gauche dont D’Ailleurs [...]
  • Marianne Ostwald, par Liselotte Hamm ... [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    24 juin 2014    

    faisons de la pauvreté un crime contre l’humanité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.