Sur le Pont d’Avignon, la grrrève

7772953355_malgre-la-greve-le-festival-d-avignon-aura-lieu-mais-sera-perturbe
A l’issue d’une longue assemblée générale, au cloître des Célestins, jeudi 3 juillet, de 17 heures à 21 heures, le Collectif du « In », qui regroupe le personnel du Festival (permanents, intermittents…) a voté à une large majorité pour la grève, vendredi 4 juillet, jour d’ouverture du « In ».
Deux représentations sont au programme. Le Prince de Hombourg, dans la Cour d’honneur du Palais des papes, la pièce de Kleist, mise en scène par Giorgio Barberio Corsetti, et Coup fatal, d’Alain Platel, dans la cour du lycée Saint-Joseph.
Le vote a eu lieu à bulletin secret. Sur 353 votants, 204 se sont exprimés pour la grève, 144 contre, et 5 votes blancs.
« Le sens de ce vote, c’est de dire à Manuel Valls qu’il n’a rien compris et que l’on se bat pour tous les précaires », a expliqué, à l’issue de l’assemblée générale, Denis Rateau, l’un des porte-parole du Collectif du « In ».
M. Rateau a précisé que ce vote ne présage pas de ce qu’il se passera demain sur le plateau du Prince de Hombourg ou sur celui de Coup fatal. Pour ces deux représentations, il reviendra à chacun, artiste et technicien, de décider de faire grève ou pas.

« ÇA NE PEUT ÊTRE QU’UN FESTIVAL MILITANT »
Denis Rateau rappelle que, lundi 30 juin, le Collectif du « In » s’était prononcé à 80 % pour le maintien du Festival, avec des actions et des prises de parole, en vue de dénoncer l’accord du 22 mars sur l’assurance-chômage.
« Ce vote, qui concerne l’ensemble de la manifestation, résume notre ligne : le fait de jouer sert notre cause, plus que l’annulation. » Mais, a-t-il ajouté, « il est impossible que ce festival se passe normalement Ça ne peut être qu’un festival militant ».

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Les grévistes sont présents par roulement H24. Contrairement à l’affirmation du patron, ils ne bloquent pas systématiquement tous les véhicules. [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.