Rue de la Roquette: un traquenard monté par la LDJ [Vidéo]

gp paris
Evénements de la rue de la Roquette: Témoignage d’un membre du service d’ordre

Attaques LDJ et protection par la police

Hier en fin de manifestion, nous nous sommes postés sur la place de la Bastille côté rue de la Roquette en prévision d une attaque de la Ligue de Défense Juive suite aux mises en garde de la police. Après l’agression ayant ciblé un rassemblement de soutien à la Palestine mercredi dernier à Saint-Michel, la milice sioniste avait promis, via ses réseaux sociaux de “s’en prendre à toutes les manifestations pro-palestinienes”. Nous étions une vingtaine, tous identifiés et membres du service d’ordre. Suite à la fermeture du metro Bastille, plusieurs manifestants ont décidé de s’orienter vers le métro Voltaire. Nous leur avons conseillé de prendre plutôt la direction de Ledru Rollin mais certains ne nous ont pas écoutés. A peine arrives au milieu de la rue de la Roquette, ces personnes (essentiellement des familles), identifiées par leurs keffiehs et drapeaux, se sont faites accueillir par des insultes et des projectiles provenant du rassemblement sioniste derrière deux lignes de CRS. Deux personnes sont revenues nous prévenir. Nous avons donc décidé d aller ramener ceux qui stagnaient encore à proximité de la synagogue de la Roquette afin d’éviter tout débordement. Nous y sommes allés discrètement pour éviter que les centaines de jeunes, déjà échaudés par les précédentes provocations ne nous suivent. Ce qui serait devenu incontrôlable. Arrivés a une cinquantaine de mètres du rassemblement, une femme, la quarantaine, nous traite de “sales pro palos”, hurle “Israel vaincra” s’empare d’une chaise d’une terrasse de café et la jette sur notre ami T. Elle s enfuit ensuite en courant vers le rassemblement de la LDJ et passe, sans difficultés les deux lignes de CRS. Nous ne répondons pas à la provocation et continuons à avancer. Nous nous retrouvons alors sous une pluie de projectiles ( tessons de bouteille, bouts de bois, casques etc.). Sur excitée, la cinquantaine de militants de la LDJ “mime” de forcer le barrage de police en agitant des drapeaux israéliens. Une première altercation a lieu. La police les laisse faire. En revanche, les CRS nous matraquent et nous gazent. Un autre groupe de CRS arrive en provenance de la place. Encerclés par la police nous n’avons d’autres alternatives que de prendre les rues adjacentes qui débouchent à nouveau vers le lieu des échauffourées. Les CRS continuent de tirer des gazs. J ai reçu des projectiles m’ayant brûlé plusieurs parties du dos et les ai fait reconnaître ce matin par un médecin.
La suite est du même acabit. Alertés par les violences, plusieurs groupes de manifestants ont ensuite rejoint la rue de la Roquette. A trois ou quatre reprises, les manifestants et la LDJ se sont fait face, avec les CRS au milieu. Aux projectiles ont répondu d’autres projectiles jusqu au moment où, courageux mais pas téméraires, les nervis sionistes se sont réfugiés a l’intérieur de la synagogue, soit après 19:00. N’étant visiblement pas en mesure d’assumer les conséquences de leurs inombrables provocations, ils ont donc volontairement cherché à ce que la synagogue soit prise pour cible. Fort heureusement, le calme est revenu dès lors que les sionistes ont cessé d être visibles. Plusieurs vidéos ont été faites. Nous les partagerons bientôt. En conclusion:
– la LDJ présente a l extérieur de la synagogue a déclenché les hostilités (les rapports de police doivent en
Témoigner)
– La police a, une fois de plus, permis l’impunité de la LDJ en leur offrant un cordon de sécurité hermétique malgré les tirs de projectiles incessants qui venaient de leur groupe
– l expression de la colère s est exprimée, parfois violemment, contre la LDJ et elle seule
– La LDJ a délibéremment cherché à ce que la synagogue soit prise pour cible. Mais personne n’est tombé dans ce piège. Aucun projectile n’a atteint ou même ciblé la synagogue
– les hostilités ont pris fin des lors que, apeurés, les sionistes ont quitté la rue

http://www.islametinfo.fr/2014/07/14/synagogue-de-la-roquette-temoignage-2/

Similar posts
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. L es grévistes sont présents par roulement H24. Contrairement à l’affirmation du patron, ils ne bloquent pas systématiquement tous les [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]
  • La grève des conducteurs de Striebig ... La direction de Striebig a assigné les grévistes au tribunal. La séance s’est déroulée cet après-midi à 14h. Deux conducteurs CFDT et un conducteur CGT étaient présents, ainsi qu’une responsable CGT de l’UL-Molsheim et le correspondant de la Feuille de chou, gilet jaune par ailleurs. Deux autres soutiens étaient sur le parvis pendant le procès. [...]
  • Avant et après la manifestation du 20... Chaque manifestation à Strasbourg est suivie, et parfois précédée de répression policière ciblée donnant lieu à des inculpations pour des motifs divers, souvent très légers. Et des gardes à vue, GAV, en série. Plusieurs manifestants ont ainsi été interceptés, par la BAC en général, au centre ville, après la manifestation près de l’Hôtel de ville [...]
  • 400 manifestants à Strasbourg Le rassemblement lancé par Alsace Révoltéeet soutenu ici par le QG République Strasbourg commençait à 11h30 place de l’Etoile à Strasbourg. Peu à peu arrivaient des gilets jaunes d’Alsace, de Lorraine, de Franche-Comté, de Bourgogne, d’Allemagne aussi. Les Kurdes étaient aussi présents comme à chaque manifestation. Une première déclaration en préfecture prévoyait de démarrer place [...]

1 Commentaire

  1. Jédissa Gériendy Jédissa Gériendy
    15 juillet 2014    

    Sionistes ? il en est d’autres et d’un tout autre acabit 😉

    Pour désigner ces débris, “fascistes” me paraît plus adapté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.