Manifestation de solidarité avec le peuple palestinien samedi 19 juillet 2014 à 15h place Kléber – Strasbourg

gaza-doudou-302x460

Le bombardement intensif de Gaza depuis 10 jours, avec plus de 2 500 raids aériens, a causé la mort de plus de 240 Pales­ti­niens, blessé près de 1800 autres et détruit plus de 500 habi­ta­tions. Le bilan s’alourdit à chaque heure, et l’offensive terrestre a commencé conjuguée avec attaques aériennes et par la mer…

Une nou­velle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au pré­texte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement pales­tinien d’entente nationale, condition pourtant néces­saire à tout progrès vers une paix juste.

Devant cette situation dra­ma­tique, les gou­ver­ne­ments occi­dentaux se contentent une nou­velle fois à “dénoncer l’engrenage de la vio­lence” sans désigner le res­pon­sable de cette nou­velle tra­gédie, et appelant seulement le gou­ver­nement israélien à la “retenue”.

Le pré­sident François Hol­lande est même allé jusqu’à cau­tionner l’agression d’Israël contre la popu­lation de Gaza en déclarant, lors de son entretien télé­pho­nique avec Ben­jamin Neta­nyahou le 9 juillet dernier, qu”’il appar­tenait au gou­ver­nement israélien de prendre toutes les mesures pour pro­téger la popu­lation face aux menaces”

L’Union euro­péenne dis­po­serait d’un moyen simple : la sus­pension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avan­tages éco­no­miques à ce pays.

Cet accord est condi­tionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colo­ni­sation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit inter­na­tional.

Pour dénoncer cette pas­sivité cou­pable de nos gou­ver­nants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, les organisations signataires*

appellent tous les Alsaciens à manifester :

Samedi 19 juillet à 15h

place Kléber – Strasbourg

- Pour l’arrêt immédiat des bom­bar­de­ments sur Gaza
- Pour l’arrêt de l’agression israé­lienne en Cis­jor­danie et à Jéru­salem
- Pour la levée du blocus, illégal et cri­minel, de Gaza
- Pour des sanc­tions immé­diates contre Israël jusqu’au respect du droit inter­na­tional
- Pour le soutien au gou­ver­nement d’entente nationale


Premiers signataires :

- Association des Travailleurs Maghrébins de France – ATMF
- Union Juive Française pour la Paix-Alsace – UJFP
- Le Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine – CJACP
- International Jewish Antizionist Network – IJAN
- Actions Citoyennes Interculturelles – ASTU
- Le NPA 67
- Le comité de Strasbourg du MRAP
- Association Alsace-Syrie
- l’Union des étudiants étrangers de Strasbourg – UDEES
- Les Voix Libres
- Centre d’Information Européen des Droits de l’Homme ; European Information-Human Rights Center – CIEDH-EIHRC
- Le PCF 67

Avec le soutien de CAPJPO Paris, AFPS 68…

Similar posts
  • 20 morts à Gaza, dont 9 enfants L’horreur des bombardements de cette nuit Tard hier soir Iyad nous envoie ce message “Nouveau massacre à Gaza, 3 enfants tués dans des raids israéliens”. Puis, impossible d’appeler, WhatsApp ne fonctionne plus… Cette nuit nous a ramenés 23 ans en arrière quand nous tremblions pour nos amis et nos proches bombardés (“pour leur bien” – [...]
  • Les élèves du TNS place Corbeau le 17... [...]
  • Gilets Jaunes Strasbourg et TNS [...]
  • Santé-Social en lutte à Strasbourg Une centaine de salariées du secteur Santé-Social s’est rassemblée à 14h30 place Broglie à Strasbourg à l’appel de leurs syndicats CGT, FO, Solidaires avant de défiler au centre [...]
  • Echec total de la mobilisation Foncti... Ce n’est pas la première fois qu’une échéance syndicale nationale se traduit par un bide, mais ce 6 avril 2021, au lendemain du week-end pascal, et après les nouvelles mesures de confinement pour un mois, on a atteint le fond du fond. A 12h, place Broglie à Strasbourg, 3 policiers du Renseignement territorial et un [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.