18e nuit de résistance des interluttants de Strasbourg

Comme chaque soir depuis le 4 juillet, la ligne de fronde interluttante faisait face à la cathédrale illuminée. Le moral est toujours au beau fixe et la détermination intacte.

Ce soir poutant, un événement singulier est venu raviver la flamme et la colère : un journaliste suisse venu en reportage a souhaité interviewer les interluttants sur leur “performance artistique” ! Surpris ces derniers ont immédiatement démenti qu’il s’agissait d’une quelconque performance mais bel et bien d’une action de résistance au nouveau dispositif d’assurance-chômage. Etonné à son tout, le journaliste leur explique que c’est la responsable “animations” de la Ville (aux ordres de Mathieu Cahn) qui lui avait affirmé qu’il s’agissait en réalité d’une performance artistique que des professionnels du spectacle réalisaient chaque soir pour le plus grand bonheur des touristes !!!!!

Ha! Ha! Ha!

Pauvre pouvoir en décomposition morale. Faut-il être tombé bien bas pour en arriver là.

Les sociaux-traîtres à l’oeuvre ! Les médiocres, les puants, les lâches.

Vos mensonges éhontés ne suffiront pas à vous protéger. A moins que Valls ne profite de l’été pour mettre à feu et à sang les quartiers populaires, on peut d’ors et déjà, sans trop se tromper, vous promettre pour septembre de nombreuses autres “performances artistiques”, tous secteurs confondus !

P1350707

P1350704

P1350708

P1350709

P1350701

P1350702

Similar posts
  • Les retraités contre la contre-réform... Actifs dans les mobilisations, les retraités ne lâchent rien. Non, les retraités ne sont ni favorables ni indifférents à la réforme des retraites. Ils en sont tout aussi victimes que les actifs. Ils sont déjà victimes des réformes passées. Les projections du COR montrent l’appauvrissement des retraité·es actuel·les et futur·es par la désindexation des pensions [...]
  • Rafle à Marseille en 1943 Quatre-vingts ans après, la ville de Marseille, dans le sud de la France, organise dimanche des commémorations exceptionnelles autour des rafles de 1943 et des destructions des vieux quartiers pendant la Seconde Guerre mondiale, qualifiées par le maire de la deuxième ville de France de « crime contre l’humanité ». « Ce qui s’est passé [...]
  • Des écrivains alsaciens face à la gue... [...]
  • “Proche-Orient: l’UE comp... [...]
  • Grève au Collège Foch de Haguenau [...]

5 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    26 juillet 2014    

    en effet tu n’as pas besoin d’instructions politiques, c’est dans ton propre cerveau…

  2. Durga Durga
    23 juillet 2014    

    Ecrire que la responsable “animations” est hiérarchiquement sous vos ordres ne signifie pas obligatoirement que vous soyez le rédacteur de son discours…

  3. Mathieu Cahn Mathieu Cahn
    23 juillet 2014    

    Ne vous inquiétez pas je le ferai mais ce que je trouve insupportable c’est que vous laissez entendre que c’est sur instruction politique ….
    Ce qui est totalement faux…..

  4. Durga Durga
    22 juillet 2014    

    Nous ne faisons que retranscrire le témoignage des personnes présentes hier en qui nous avons totale confiance.
    Expliquez-vous avec elles et avec celle qui, au nom de la Ville, a renseigné le journaliste suisse.

    Voici d’ailleurs ce qu’on peut lire sur la page facebook d’une des personnes présente hier:
    “18ème soirs de présence devant la Cathédrale.
    Pas de méprises chère CUS, nous ne sommes pas une animation estivale organisée par ton service, comme cela a été expliqué à un journaliste suisse par une gentille responsable du service “animations” de la communauté urbaine de la ville de Strasbourg. Si le message n’est pas encore clair, chère CUS merci de regarder ce qui s’opère devant tes illuminations, les passants qui nous rejoignent ne sont pas des illuminés.
    ( BIG UP AU PETIT GROUPE D’AUSTRALIENS QUI NOUS A REJOINT DANS LA SOIRÉE !)

    ——-> NOUS NE SOMMES PAS DE ILLUMINÉS. NON. NOUS SOMMES LUCIDES.”

    Il serait aussi interessant de se procurer l’article du journaliste suisse…

  5. Mathieu Cahn Mathieu Cahn
    22 juillet 2014    

    C’est quoi ce tissu de conneries ?!
    Jamais nous n’avons prétendu cela ou demande à qui que ce soit de raconter une telle fable ….
    Et par ailleurs la municipalité a affirmé clairement son soutien aux intermittents à plusieurs reprises par des tribunes ou en leur donnant la parole comme lors de la fête de la musique….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.