Les fils et filles de déportés instrumentalisés de façon obscène par Serge Klarsfeld pour justifier le massacre à Gaza

Obscénité de Serge Klasfeld qui osé évoquer les déportés pour soutenir le massacre à gaza

En 2005 déjà, lors de l’anniversaire de la libération des camps de la mort, deux F16 israélo-étasuniens ont survolé en rase-mottes le camp d’Auschwitz en balançant les ailes pour disaient-il, saluer la mémoire des six millions…

Marcel Meyer fusillé le 14 juillet 1944 par les nazis francisdemangephoto

Marcel Meyer fusillé le 14 juillet 1944 par les nazis francisdemangephoto

Saloperie de sionistes!

Mes grands-parents paternels et ma tante [convoi 69] ne sont pas morts pour qu’Israël massacre le peuple palestinien!

Reine, Juliette, Marcel, Jane, Paul Meyer 001

Mon père n’a pas été fusillé comme Juif, otage civil, le 14 juillet 1944, à Marlieux, Ain, pour que l’Etat-voyou, hors la loi international, tue des centaines d’enfants!

Déportation : 07/03/1944 convoi no 69
JO :

in http://www.ajpn.org/arrestationdep-70.html

Halte aux bombardements!
Fin immédiate du blocus de Gaza!
Droit au retour des réfugiés.
Libération des prisonniers palestiniens.
Gaza existe, Gaza résiste!
Vive la résistance armée et civile en Palestine!
Palestine vivra, Palestine vaincra!

Similar posts
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Émotions afro-sionistes dans la Grand... Émotions afro-sionistes dans la Grand-Rue Agente d’artistes réputée, Delphine Courtay s’essaie avec un certain bonheur à l’art de la galerie de peinture, dans la galerie Delphine Courtay tout simplement. Dans la cour intacte derrière la librairie Quai des Brumes, elle expose en ce moment Laurent Impeduglia. Cet artiste reconnu a été lauréat du salon St’art [...]
  • Gilets jaunes: succès de l’Ag d... Dimanche 8 septembre, à Dannemarie dans la salle communale occupée grâce au maire Paul Mumbach, s’est tenue une Coordination des Gilets jaunes de l’Est, territoire plus vaste que le Grand-Est officiel puisque des délégués de Franche-Comté étaient aussi présents avec l’Alsace, la Lorraine, les Vosges et des Allemands. Après un certain retard initial sur l’horaire, [...]
  • Acte 43 à Strasbourg: 400 pour la ren... QG République Place de l’Étoile Départ de la manifestation Place Corbeau Cathédrale de Strasbourg rue Mercière Convergence des luttes gilets jaunes-pompiers Acte 43 de l’Homme de fer au TGI TGI Strasbourg Gilets jaunes République Préfecture Place de Bordeaux Un incident créé par l’interpellation d’un manifestant libéré ensuite Acte 43 Parlement européen Gendarmes, CRS, en veux-tu, [...]

6 Commentaires

  1. Schlomo Schlomo
    22 août 2014    

    la charte, c’est caduc, comme dirait le président Arafat!

  2. Jean-Claude Meyer Jean-Claude Meyer
    16 août 2014    

    Vous la vivrez, la 2ème Shoah que vous soyez sionistes ou collabos des islamistes. Pauvres cerveaux! Lisez la charte du Hamas!

  3. Schlomo Schlomo
    6 août 2014    

    vous n’êtes pas seul à poser cette question
    quand en 1967 lors de la Guerre de Six Jours, je manifestais contre l’Etat d’Israël, je le faisais, comme les années suivantes, comme militant politique, JCR puis Ligue Communiste;
    en 1982 lors de l’invasion du Liban, pour la première fois, avec moins d’une dizaine d’amis juifs ni sionistes ni pratiquants, nous avons défilé sous une banderole “Des Juifs contre l’invasion du Liban”, puis j’ai adhéré à l’UJFP, association juive laïque et antiraciste
    c’est la politique israélienne, de gauche comme de droite ou extrême-droite qui nous conduit à nous opposer comme Juifs, dans le sens où l’Etat sioniste nous incorpore malgré nous dans ses citoyens potentiels en se nommant Etat juif; or nous sommes français, allemands, suisses, italiens, etc, juifs, ni pratiquants ni sionistes et parfois antisionistes; nous refusons d’être engagés de force dans la politique sioniste qui menace les Juifs d’Israël et ceux de la “diaspora”
    nous la combattons, parfois au nom d’une éthique juive, issue du mouvement bundiste, d’Europe centrale;
    nous disons “Pas de crimes en notre nom”; nous nous opposons à la politique israélienne et pour certain mêmes à l’existence d’un Etat “juif” volé aux indigènes palestiniens; nous souhaitons un Etat de tous ses citoyens sur la base de l’égalité des droits;
    si nous nous disons juifs, c’est pour certains, par fidélité à l’histoire de nos familles, par attachement, non au judaïsme comme religion, mais à la judéité, à une culture juive progressiste, émancipatrice, anticolonialiste, disparue, que les sionistes ont niée comme ils ont préféré l’hébreu au yiddish comme langue de l’Etat; jusqu’à l’extermination des Juifs par le nazisme, le sionisme n’a pas eu de succès; mais après la guerre, les Etats démocratiques se sont déchargés sur le Moyen-Orient en y envoyant les Juifs rescapés ou déplacés; c’est ainsi que l’Etat “juif” est né à travers la Nakba, la catastrophe pour les Palestiniens chassés de leur terre; et Israël est devenu comme ils disent, “une villa dans la jungle”, un bastion impérialiste dans la région pour faire la police, au profit du capital
    juif, c’est pour nous, une histoire, une fidélité à nos ancêtres opprimés, une culture, un mode d’être français particulier différent d’autres modes d’être;

  4. f. f.
    6 août 2014    

    Bonjour, félicitation pour votre courageux blog que j’ai découvert via l’intervention de Mme Sibony sur TV5.

    Une question me tracasse, je voudrais la poser de la manière la moins polémique qui soit.

    Mme Sibony et vous même vous présentez comme juifs laïcs, si je ne me trompe pas.
    Mais si juif n’est pas une religion : qu’est-ce donc ?
    Un ami qui s’affirme juif me répond : c’est une origine familiale.
    Pourtant il ne pense pas sérieusement être le descendant direct d’Abraham, Isaac ou Jacob.
    Juif serait donc l’équivalent pour moi de berrichon ?
    Apparemment non, car il ne s’agit pas d’une origine géographique commune… Ou alors tellement lointaine qu’elle ne peut être qu’un fantasme…
    A moins que juif ne signifie: descendant d’une famille ayant été de confession juive ?
    Dans ce cas : est-ce bien utile de l’essentialiser au point de dire : je SUIS juif ? (moi je suis juste d’origine berrichonne et issu d’une famille ayant été catholique dans le passé, je ne SUIS ni berrichon, ni catho.)

    Lorsque l’on ne croit pas à l’ancien testament est-il utile de se revendiquer comme juif ?
    N’est-ce pas un piège ? (comme la multiplication des miroirs chez René Girard)

    A la fin de la seconde guerre mondiale et des persécutions de juifs, de nombreuses familles françaises ont choisi de modifier leurs noms de famille que la consonance stigmatisait comme juifs.
    Sans que je suggère de modifier quelque nom de famille que ce soit (ce qui doit poser d’autres problèmes) ces familles françaises que les tragiques circonstances avaient du amener à réfléchir profondément à la question ne nous ont elles pas laissé une piste de solution ?

    Qu’en pensez-vous ?

    J’espère que ces propos ne blesseront personne, même si vu le contexte, je le redoute. Aux blessés je demande par avance pardon : la volonté de comprendre me semble plus importante que les risques potentiels de ces quelques mots sur un blog spécialisé.

    Bien cordialement,

    f.

  5. Schlomo Schlomo
    3 août 2014    

    je n’ai rien dit de tel de ma famille, dont mon père, ma tante, et leurs parents, Juifs alsaciens, français ou allemands, selon l’époque, car ne les ayant, hélas, pas connus, je ne sais rien de leurs idées politiques
    mais je dénie à Serge Klarsfeld et aux sionistes en général, le droit de les évoquer du point de vue de l’Etat voyou, hors-la-loi international, pour prétendument leur rendre hommage alors que cet Etat et ses complices, juifs ou pas, ne cessent de salir leur mémoire et celle des six millions, incorporés de force, post mortem, dans la politique criminelle de cet Etat d’épuration ethnique depuis 1948

  6. Eric Binia Eric Binia
    2 août 2014    

    Tu te dechaine, tu parle au nom de ” tes grands parents patenels ” et de ton pere.
    ??? Quoi, tu a decider imperativement qu’ils etaient anti-sionistes et literallement pro-palestinniens
    Ridicule et mensonger

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.