Commémoration du génocide des Roms devant la Conseil de l’Europe à Strasbourg

DSCN0972
DSCN0973DSCN0974
DSCN0975
DSCN0976
DSCN0978
DSCN0980
DSCN0983
DSCN0984
DSCN0986

Quelques dizaines de présents du Conseil de l’Europe et d’associations amies des Roms à cette commémoration annuelle du génocide nazi des Roms.

On dit, par habitude, un dérisoire “Plus jamais ça“, mais comme l’a fait remarquer un homme après la clôture officielle, ça recommence. A Gaza et ailleurs.

Et à Strasbourg, capitale, paraît-il, des Droits de l’Homme, avec sa Cour européenne à quelques dizaines de mètres, le préfet hollando-vallsien et la municipalité “socialiste”, avec son adjointe “écologiste” aux Solidarités, enferment, pour ne pas dire concentrent, sur critère ethnique les citoyens européens que sont les Roms roumains dans des camps, dont celui appelé “Espace Hoche“, sur un terrain militaire, avec barbelés et grillages multiples…Et les responsables organisent même des spectacle, avec la Croix Rouge, comme à Theresienstadt…On y reviendra.

thunderclap

• Combien de gens savent que les Roms sont l’un des groupes cibles pour l’élimination complète par les nazis? Ou que la fin de la guerre, peut-être 80% de la population rom a été assassiné – un montant d’au moins un demi-million de personnes?
• Qui se souvient que dans la nuit du 2 Août 1944, près de 3000 Roms vivant dans le «camp tsigane» à Auschwitz-Birkenau ont été parqués dans les chambres à gaz et sauvagement assassiné?
• Qui se souvient du génocide des Roms aujourd’hui?”http://2august.eu/take-action
“Selon les Nations Unies, le terme de génocide se réfère à «un déni de droit à l’existence de groupes humains entiers», visant à l’extermination complète de ces groupes. La persécution nazie des Roms varie d’un pays à pays et de région à région. Dans les pays des Balkans et de l’Union soviétique, des escadrons mobiles de tuerie passaient de village en village en massacrant les habitants et laissant généralement peu ou pas de données sur le nombre de victimes. . Le régime roumain n’a pas anéanti systématiquement la population rom dans son territoire, mais expulsé 26.000 Roms en Transnistrie, où des milliers sont morts de la maladie, la famine et le traitement brutal.”

995522_902436653106077_5433371416406678354_n

 

Cf http://2august.eu/the-roma-genocide

https://www.thunderclap.it/fr/projects/14324-remember-the-romagenocide

Similar posts
  • 500 féministes et une petite centaine... Vers 14h, ce samedi, deux groupes de manifestants se sont rassemblés les unes, féministes, au nombre de 500, place de l’Etoile, pour un cortège non mixte, à l’occasion de la journée de luttes des femmes, les autres, moins de cent, citoyens et citoyennes contre le couvre-feu, le confinement et la dictature sanitaire. Les femmes sont [...]
  • Contre l’offensive de ceux qui ... Nous assistons à une nouvelle offensive du lobby pro-israélien pour l’adoption de la “définition IHRA” de l’antisémitisme. Il faut ainsi noter la prochaine réunion, censée être un “sommet numérique mondial contre l’antisémitisme”, organisé par la municipalité de Francfort le 16 mars prochain, et qui sera en pratique utilisé pour faire la promotion de la “définition [...]
  • Mobilisation dans la culture: Strasbo... Le théâtre de l’Odéon envahi, comme en 1968! La culture mobilisée devant la préfecture “Je veux travailler“ Mobilisation de la culture sur le parvis du TNS à Strasbourg Stanislas [...]
  • 3e semaine de grève chez Kéolis-Strie... La Feuille de chou a accompagné des syndicalistes et des Gilets Jaunes venus soutenir les conducteurs grévistes de Kéolis-Stiebig. Nous avons été successivement sur deux des quatre sites de l’entreprise, à Illkirch-Graffenstaden, puis à Strasbourg. Mise à jour du 5 mars “Les négociations viennent de se terminer à Brumath et toujours aucune avancée de la [...]
  • L’islamo-gauchisme selon Olivie... Intéressant éclairage d’Olivier Roy sur le terme islamo-gauchisme et plus généralement sur cette offensive réactionnaire, séparatisme … “D’où vient le terme ? Quels rapports entretiennent progressistes et islamistes ? Que révèlent ces polémiques, de nos dirigeants et du monde universitaire ? Le politologue Olivier Roy, professeur à l’Institut européen de Florence, analyse la polémique et [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.