14-18 vu d’Alsace-Moselle

maurice geismar

Maurice Geismar

 

Maurice Geismar, 1869-1957, né français, devenu allemand en 1870, service militaire dans l’armée du Kaiser Wilhelm II, dispensé de faire la guerre de 14-18, comme père de famille nombreuse, réintégré dans la nationalité française en 1918, trop vieux et retraité pour être mobilisé en 1939 dans l’armée française,  a échappé à un nouveau changement de nationalité grâce à l’exode vers le Vaucluse, à Monteux, avant l’annexion de l’Alsace-Moselle par Hitler et le Reich de Mille Ans…, de retour en Alsace, à Colmar, 15, rue Roesselmann, chez son gendre Jacques Schwob, primeur en gros, puis à Strasbourg dès la fin de la seconde Guerre Mondiale, avait habité Colmar, rue Rapp, patron d’une Garkisch, un restaurant juif, puis, à sa retraite, 14, Avenue de la Paix, époux de Emilie Samuel, décédée en 1952, père de six enfants, Salomon, Erwin, Germaine, Gretel, Lucie, Hélène, décédé en 1958 à 88 ans, peu après le décès accidentel, le 2 août 1957, d’une de ses petites-filles, Colette Meyer.

Colette Meyer 26 décembre 1935 Colmar-2 août 1957 Sarlat

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.