Les voyageurs dans la Résistance et la Libération

Alors que les autorités françaises célèbrent cette année les 70 ans de la Libération de la France et, singulièrement de Paris, il reste encore à écrire un pan entier de l’histoire des Français itinérants: celui de leur engagement dans la défense du pays, dans la Résistance et les combats de la Libération. 
Encore trop souvent considérés comme des « étrangers de l’intérieur », les voyageurs, souvent Français depuis des générations,ont pris leur part dans les deux guerres mondiales. Ils ont payé le « prix du sang » de multiples manières, sans que ce rôle ne soit reconnu.

Jan-yoors-kids-in-wagon1

Lors de la Seconde guerre mondiale, quand les autorités françaises et allemandes ne les ont pas privés de liberté – via l’assignation à résidence et l’internement familial, des voyageurs, des commerçants ambulants, des forains se sont engagés contre l’occupant nazi.
Mais, à ma connaissance, aucune étude historique approfondie n’existe sur ce sujet alors que les témoins directes de ces épisodes historiques disparaissent un à un.
Dans son livre « Route sans roulotte », publié en 1993 alors qu’il avait 76 ans, l’écrivain tsigane Matéo Maximoff raconte à ce propos: « Je me souviens que Savka, mon grand-oncle, nous avait dit juste avant la guerre:+regardez-vous bien les uns les autres, vous les jeunes, car jamais vous ne serez plus ensemble+. Oui nous étions encore quelques uns à être réunis. Mais combien d’entre nous manquaient. Certains étaient morts soit à la guerre, soit dans la Résistance, soit encore dans les camps de concentration ».
Les autorités françaises ont souvent mis en avant le peu d’empressement supposé des tsiganes français à effectuer leur service militaire. En revanche l’élan qui a conduit de jeunes itinérants à s’engager de diverses manières pour défendre la France et la liberté de sa population est rarement mentionné. Comme si reconnaître un esprit civique, un courage responsable aux voyageurs étaient contre nature pour les pouvoirs publics français.

La suite : http://www.depechestsiganes.fr/les-voyageurs-dans-la-resistance-et-la-liberation/

Similar posts
  • Livreur condamné pour antisémitisme :... Tribune refusée de publication par les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 15 janvier 2021. Livreur antisémite : quand l’ambassade d’Israël en France s’en mêle et s’emmêle. Parce qu’il devait livrer de la cuisine israélienne, un livreur Deliveroo de Strasbourg a refusé en expliquant qu’il ne livrait pas les juifs. C’est une parole et un acte antisémites. [...]
  • Bordeaux: tensions entre associations... “L’affaire” déclenchée par la LICRA continue d’alimenter les gazettes. Ci-dessous le lien vers un site d’extrême droite local. Puis le texte paru ce soir sur le site du Monde pour les abonnés. Une précision: Marik Feytout invente la réunion que j’aurais -André Rosevègue- tenue avec le CRIF, alors que le débat qui s’est tenu fort [...]
  • Encore un procès contre un militant s... Alain H. était convoqué ce matin devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour une prétendue “rébellion” en date du 16 mai 2020. C’est à 11 h 40 seulement que son procès allait commencer. Une quinzaine de manifestants solidaires étaient présents, du NPA, d’Attac, du PCOF, de l’UJFP, des Gilets Jaunes et d’ex Zadistes anti-GCO. 13 [...]
  • Atlantico: tout va bien à Gaza… Atlantico Quand on dit « Gaza » il faut ajouter aussitôt : « camp de concentration à ciel ouvert ». L’expression a été forgée par les gauches pro-palestiniennes car Auschwitz les Juifs connaissent bien. Il ne faut pas oublier non plus de l’assortir d’une mention obligatoire : « les victimes sont devenues des bourreaux ». [...]
  • Solidarité contre la répression / 12 ... communiqué NPA 67 le 4 janvier 2021 Solidarité contre la répression Toutes et tous devant le Tribunal de Strasbourg 1 quai Finkmatt le mardi 12 janvier à partir de 8h. Face à la répression à Strasbourg, la solidarité est pour notre classe une arme formidable. Utilisons-là. Le mardi 12/01/2021 à 8h30 comparaîtra devant le Tribunal [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.