Les volontaires juifs pour la suprématie raciale en Palestine

noussommes_mini

La lutte des Chrétiens européens pour l’antisémitisme a toujours été une lutte pour accorder aux Chrétiens des droits supérieurs aux Juifs et pour institutionnaliser cette supériorité en tant que suprématie raciale et religieuse.

En réponse à cela, la lutte des Juifs européens contre l’antisémitisme a été, et demeure, un combat contre la réduction des droits des Juifs (si ce n’est pas contre leur élimination complète, comme dans le cas du nazisme), contre le projet de faire des Juifs d’Europe des citoyens inférieurs et contre la suprématie blanche chrétienne européenne.

Ceci fut un combat historique, auquel de multiples non Juifs se greffèrent des deux côtés. Cependant, ce furent au final des combattants juifs européens contre l’antisémitisme et leurs alliés gentils qui gagnèrent cette bataille clé contre l’inégalité, l’oppression, les discriminations raciales et religieuses et le génocide.

La suite : http://indigenes-republique.fr/les-volontaires-juifs-pour-la-suprematie-raciale-en-palestine/

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.