Halte aux discriminations contre les femmes issues de l’immigration

Communiqué de presse CALIMA

Strasbourg le 8 mars 2010

C’est déjà le centenaire de la journée internationale des femmes mais, les inégalités entre les hommes et les femmes demeurent, les violences dont de nombreuses femmes sont victimes persistent, et des acquis obtenus aux prix de luttes acharnées sont remis en cause..
L’association Calima affirme que tant que les femmes ne jouissent pas de l’ensemble de leurs droits, ce sont nos sociétés entières qui s’en trouvent amputées.
Calima rappelle qu’en plus des inégalités qui touchent les femmes en général, s’ajoutent celles spécifiques aux femmes immigrées. Dans une ambiance teintée de racisme et d’islamophobie, ce sont les femmes maghrébines qui se trouvent à la une des médias et au centre des discours, quand il s’agit d’évoquer les violences conjugales ou l’oppression dont les femmes sont victimes.
En matière d’emploi, les femmes immigrées, subissent l’exploitation et font figure de précaires parmi les plus précaires. Elles travaillent, pour beaucoup d’entre elles, dans les services à la personne et le nettoyage, cumulant CDD et temps partiels, avec des horaires contraignants.
En matière de droits, les maghrébines de France, subissent des discriminations institutionnalisées en raison de leur origine, avec la complicité de la France qui proclame haut et fort son attachement aux droits et aux libertés des femmes !
Calima profit du centenaire de la journée internationale des femmes pour revendiquer :
– La révision des conventions bilatérales, qui instituent les discriminations envers la femme immigrée maghrébine
– L’octroi d’un statut indépendant aux femmes immigrées, et non des droits dérivés de ceux de leurs conjoints
– La protection effective des femmes immigrées victimes de violence, par l’abandon totale des expulsions de celles qui n’ont pas de papiers- La régularisation totale et inconditionnelle de toutes les femmes sans papiers
– La protection des migrantes sub-sahariennes, le respect de leurs droits et de leur dignité pendant leur parcours migratoireEnfin, les militantes et les militants de Calima tiennent à rendre hommage aux combats des femmes immigrées pour le respect de leurs droits.
– Aux femmes qui luttent au Maghreb pour les droits sociaux, économiques et pour le respect des droits humains, parfois au prix de leurs libertés et de leur intégrité physique.
– Aux palestiniennes et à toutes les femmes qui résistent au quotidien face à l’occupation et la guerre.

> Calima

> 06, rue Maréchal Foch

> 67000 Strasbourg

> Tél: 03 88 36 92 57

> courriel: calima.alsace@yahoo.fr

> site: www.calima-alsace.com

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • La police évacue des grévistes à l... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... [...]
  • Débrayage chez Punch Powerglide à Str... 70 salariés de l’équipe du matin ont débrayé chez Punch Powerglide, usine du Port du Rhin à Strasbourg contre le PSE qui comprend des départs volontaires et des suppressions d’emploi. De l’autre côté des grilles d’entrée des délégués CGT de plusieurs entreprises privées et publiques s’étaient rassemblés avec des Gilets Jaunes en soutien: cheminots, fonctionnaires [...]
  • Rassemblement devant le rectorat de S... https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157987388948599/ Une petite centaine de personnels de l’Education nationale et des gilets jaunes devant le rectorat de Strasbourg rue de la Toussaint, de la maternelle à l’Université. Tous s’opposent à la casse des retraites solidaires. Les profs de lycée s’opposent à la destruction du bac national avec des épreuves locales qui comptent pour un tiers [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.