Soutien aux personnels de la Ville de Strasbourg en grève le 29 septembre 2014

CUS primes et déprimes durgaphoto

Chers concitoyens,

Nous soutenons le mouvement de revendication des personnels de la
ville qui ont décidé de faire grève le lundi 29 septembre 2014.

Les agents concernés (restauration, entretien, concierge, Atsem,..)
assurent de manière professionnelle l’accompagnement et la sécurité de
nos enfants au quotidien de manière discrète, presque pudique et
efficace.

De manière générale, ces personnels dénoncent un manque d’effectifs
qui se traduit par une souffrance au travail, avec un absentéisme
reconnu comme important (10% environ).

Les syndicats affirment que la réforme des rythmes scolaires a
amplifié ce mal-être, en particulier pour les Atsem.

Nous souhaitons sensibiliser les élus à la nécessité de favoriser la
concertation avec tous ces travailleurs, dont le rôle est essentiel
pour asseoir le projet pédagogique, et leur dire que nous sommes
méfiants par rapport au projet d’augmenter le recours à
l’externalisation.

Nous soutenons la nécessité d’instaurer un débat de fond sur les
conditions de travail.

Nous sommes très sensibles aux mises en garde de l’intersyndicale qui
alerte les habitants de la CUS « sur le danger que représente une
vision purement économique du service public.

Elle rappelle les mots du Claude Bartolone lors de son investiture au
perchoir de l’Assemblée Nationale : “Le service public est tout ce qui
reste à ceux qui n’ont plus rien”.

Nous avions rédigé un hommage aux Atsem en juillet dernier dont
l’actualité reste vivace.*

Bonne persévérance en défense du service public et des travailleurs
parmi les plus fragiles dans la poursuite de leur noble tâche au
service de la collectivité.

G Y Federmann et Anja Vogel.

Parents de deux enfants de 7 et 4 ans.

*Le 1er juillet 2014.

Chères ATSEM

Nous voulons vous remercier, Anja et moi, pour cette année de
compagnonnage auprès des enfants.

Nous avons été sensibles à tout ce travail quotidien de « l’ombre »,
si lumineux, avec ses énormes préparations et cette collaboration
indispensable dont ont bénéficié les enseignantes.

Nous vous assimilons aux glorieux et courageux « intermittents du
spectacle » ou aux mères de famille, sur tous les fronts, en
permanence, discrètes sinon effacées, mais indispensables et
indépassables.

Grâce à vous « le spectacle continue » et nos enfants restent sur « scène ».

Grâce à vous, ils ne perçoivent pas seulement l’école comme un lieu
d’apprentissage mais aussi comme un espace d’exploration, de
découvertes et de conquêtes psycho-affectives.

Nous avons apprécié votre rôle déterminant et souhaitons que votre
fonction soit encore plus valorisée.

Nous prendrons notre part à ce combat social à chaque fois que
l’occasion nous en sera donnée.

Bel été à toutes et bon vent.

Anja et Georges

Similar posts
  • Malgré la sècheresse et le préfet, Vi... Correspondant: Photos prises hier à Kolbsheim sur le site du moulin bien gardé par des détecteurs de présence (dernière photo). On ne les a pas déclenchés. Cela nous a permis d’aller voir que Vinci pompe bien de l’eau dans le canal de la Bruche. Le compteur indiquait 3720m3 soit 3 720 000 litres. Par contre [...]
  • Pose d’une plaque pour le sauve... [...]
  • Nancy Acte 44: 1500 gilets jaunes et... DNA, menteurs! Gazage des manifestants, et de la Feuille de chou, devant l’Hôtel de police (6’44) 14 septembre, Nancy acte 44. La presse aux ordres donne 700 manifestants à Nancy! C’est le comptage de la police, de l’Est républicain (appelé aussi Est répu-gnant), repris par les Dernières Nouvelles (poubelles?) d’Alsace du groupe EBRA (m’en tombent)-Est [...]
  • Quand les DNA traitent un gilet jaune... En pages région des DNA papier: Les Dernières Nouvelles d’Alsace se sont encore surpassées dans leur édition papier du 12 septembre en pages Région. Un titre choc accrocheur sur le gilet jaune Yannick Krommenacker qui était convoqué hier au TGI pour ” port de costume ressemblant à un uniforme de police“… Tellement choc et de [...]
  • Émotions afro-sionistes dans la Grand... Émotions afro-sionistes dans la Grand-Rue Agente d’artistes réputée, Delphine Courtay s’essaie avec un certain bonheur à l’art de la galerie de peinture, dans la galerie Delphine Courtay tout simplement. Dans la cour intacte derrière la librairie Quai des Brumes, elle expose en ce moment Laurent Impeduglia. Cet artiste reconnu a été lauréat du salon St’art [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.