Les agents des écoles de Strasbourg en grève contre la souffrance au travail

grève_école_Saint-Jean_Strasbourg_f2c

Diaporama :  https://www.flickr.com/photos/79179163@N06/sets/72157648326050390/show

L’intersyndicale CGT-CFDT-FO-SUD avait donné rendez-vous aux parents des enfants de l’école Saint-Jean de Strasbourg à l’heure de la sortie pour tenir une conférence de presse et laisser entendre les revendications des personnels confrontés à la surdité des élus de la CUS qui produisent de la souffrance au travail.
Ces personnels sont attachés aux enfants mais regrettent que leurs conditions de travail et les non-remplacements ne leur permettent plus de remplir leurs missions d’éducation. Tout se passe comme si, dans ce secteur comme d’autres, la ville désorganisait le service public afin de justifier ensuite l’externalisation et la privatisation commandées par les libéraux de la commission de Bruxelles suivis par les gouvernements.

Grève le 16 octobre

COMMUNIQUE : Strasbourg – La CGT CUS interpelle les députés PS !

La CGT CUS a déposé un préavis de grève de 24 heures, le Jeudi 16 octobre prochain dans le cadre de la journée interprofessionnelles d’action CGT.

Les agents en ont assez de l’hypocrisie politique consistant à se plaindre à Strasbourg des restrictions budgétaires liées à la baisse des dotations de l’état et dont les agents sont les premières victimes, tout en signant à Paris l’appel à soutenir cette même politique, menée par M VALLS.

La CGT CUS sera particulièrement visible à cette manifestation…les agents de la Direction de l’Education et de l’Enfance, encore en grève hier pour obtenir les moyens d’assurer correctement leur missions en direction des enfants, seront en première ligne.

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

1 Commentaire

  1. Federmann Georges Yoram Federmann Georges Yoram
    13 octobre 2014    

    Georges Yoram Federmann

    Chers concitoyens,

    Nous soutenons le mouvement de revendication des personnels de la ville qui ont décidé de faire grève le lundi 29 septembre 2014.
    Les agents concernés (restauration, entretien, concierge, Atsem,..) assurent de manière professionnelle l’accompagnement et la sécurité de nos enfants au quotidien de manière discrète, presque pudique et efficace.
    De manière générale, ces personnels dénoncent un manque d’effectifs qui se traduit par une souffrance au travail, avec un absentéisme reconnu comme important (10% environ).
    Les syndicats affirment que la réforme des rythmes scolaires a amplifié ce mal-être, en particulier pour les Atsem.

    Nous souhaitons sensibiliser les élus à la nécessité de favoriser la concertation avec tous ces travailleurs, dont le rôle est essentiel pour asseoir le projet pédagogique, et leur dire que nous sommes méfiants par rapport au projet d’augmenter le recours à l’externalisation.
    Nous soutenons la nécessité d’instaurer un débat de fond sur les conditions de travail.

    Nous sommes très sensibles aux mises en garde de l’intersyndicale qui alerte les habitants de la CUS « sur le danger que représente une vision purement économique du service public.

    Elle rappelle les mots du Claude Bartolone lors de son investiture au perchoir de l’Assemblée Nationale : “Le service public est tout ce qui reste à ceux qui n’ont plus rien”.

    Nous avions rédigé un hommage aux Atsem en juillet dernier dont l’actualité reste vivace.*

    Bonne persévérance en défense du service public et des travailleurs parmi les plus fragiles dans la poursuite de leur noble tâche au service de la collectivité.

    G Y Federmann et Anja Vogel.
    Parents de deux enfants de 7 et 4 ans.

    *Le 1er juillet 2014.

    Chères ATSEM

    Nous voulons vous remercier, Anja et moi, pour cette année de compagnonnage auprès des enfants.

    Nous avons été sensibles à tout ce travail quotidien de « l’ombre », si lumineux, avec ses énormes préparations et cette collaboration indispensable dont ont bénéficié les enseignantes.

    Nous vous assimilons aux glorieux et courageux « intermittents du spectacle » ou aux mères de famille, sur tous les fronts, en permanence, discrètes sinon effacées, mais indispensables et indépassables.

    Grâce à vous « le spectacle continue » et nos enfants restent sur « scène ».

    Grâce à vous, ils ne perçoivent pas seulement l’école comme un lieu d’apprentissage mais aussi comme un espace d’exploration, de découvertes et de conquêtes psycho-affectives.

    Nous avons apprécié votre rôle déterminant et souhaitons que votre fonction soit encore plus valorisée.

    Nous prendrons notre part à ce combat social à chaque fois que l’occasion nous en sera donnée.

    Bel été à toutes et bon vent.

    Georges et Anja

    .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.