Tous à Lyon les 29 et 30 novembre 2014 contre le congrès du FN

Tous à Lyon contre l’extrême-droite, mais refusons de nous unir aux socialo-libéraux et autres socialo-compatibles-collabos, responsables, par leurs mesures libérales austéritaires et leurs actions discriminantes, de la montée du FN. 

faceOcongresFN

 

Download/Télécharger (tract-conex1.pdf,PDF, 687KB)

Download/Télécharger (unir-et-agir-contre-lextrc3aame-droite1.pdf,PDF, 175KB)

 

«On peut jouer au fascisme de mille façons, sans que jamais le nom du jeu change», Umberto Eco

 

Pour beaucoup, le fascisme c’était hier, ailleurs, dans les livres. Et pourtant, les conditions semblent être réunies pour que se constituent dans plusieurs pays d’Europe – et notamment en France – des partis fascistes de type nouveau disposant d’une forte influence sur la société.

D’évidence les fascismes de notre temps ne sont pas les simples clones de leurs aînés. Il nous faut cependant regarder la réalité en face : ils sont là, présents, fidèles au rendez-vous de la crise économique, sociale et morale qui déchire le Vieux Continent. Ils tissent leur toile d’araignée, suscitent les ralliements, construisent les passerelles, cherchent leur ordre de bataille et aspirent au pouvoir.

En France, la filiation historique du Front national est sans ambiguïté. Bon gré, mal gré, avec ses contradictions et ses tentatives de dissimulation, le Front national plonge ses racines et puise ses références dans le refus des Lumières, chez les antidreyfusards, dans la France de Vichy et de la révolution nationale, chez les partisans de l’Algérie française et de son ordre colonial.

Mais il va également de soi que le bleu marine n’est pas seulement l’ombre des chemises noires du passé, c’est également et avant tout la résultante des conflits d’aujourd’hui. L’impact réel de ce fascisme moderne réside dans sa capacité à fournir à la rébellion contre le « système » à la fois une idéologie, une forme d’organisation et des adversaires en chair et en os : les étrangers, l’État-providence, le mondialisme, le mouvement syndical, le féminisme, le multiculturalisme et bien d’autres encore.

Il y a déjà vingt ans, l’historien américain Robert Paxton nous disait à propos du fascisme historique qu’il avait été mal compris, « parce que le phénomène était inattendu et qu’il a surgi dans des sociétés qui croyaient que le suffrage universel et le progrès ne pouvaient que conduire inévitablement à la démocratie politique et sociale».

Le fascisme combat à la fois l’«égoïsme» du patronat et celui des salariés, il se prétend le garant de la nation en prenant position contre les intérêts particuliers. Pour ce faire, il modifie constamment son programme, marie les contraires, balançant entre «anticapitalisme» et «libéralisme». C’est ainsi qu’il peut influencer différents secteurs de la population qui sentent leur mode de vie menacé, qui sont refoulés aux marges de la société et n’ont plus ni perspectives ni moyens d’existence à l’intérieur de la société telle qu’elle est. Il est à la fois parti des petits-bourgeois mécontents et parti des déclassés, parti d’ordre et parti de combat contre le système.

Le temps de la contre-offensive est venu : les forces doivent se rassembler pour répondre à la crise européenne.

Il ne suffit pourtant pas d’affirmer ce que l’on pressent. Il nous faut étudier les causes et les conséquences de la montée en puissance des extrêmes droites, tenter d’en comprendre les racines politiques, sociales, économiques, idéologiques ou historiques. Il nous faut décrypter la réalité de ces extrêmes droites pour la rendre intelligible au plus grand nombre.

Cela ne peut se faire que de manière plurielle et pluridisciplinaire.

C’est pourquoi, nous, éditeurs, libraires, instituts de recherches et auteurs nous avons décidé de nous rassembler afin de créer les conditions pour que partout, à l’occasion du prochain congrès du Front national à Lyon le 29 novembre, puissent s’organiser des universités populaires antifascistes et des salons du livre antifasciste.

Editions Syllepse

https://www.facebook.com/pages/Mobilisation-antifa-les-29-et-30-novembre-à-Lyon/868658546492273

Tout le programme des 29 et 30 novembre à Lyon :

http://paris.demosphere.eu/rv/34988

http://www.alyonnousfaceaufn.org

Samedi 29 novembre

MANIFESTATION FESTIVE, DETERMINEE ET POPULAIRE

Départ  à 14h de la Place Jean Macé
Arrivée Place des Terreaux

Concert gratuit avec :

  • Jagas (Rock français percutant et engagé, Ile-de-France)
  • Auguste from the wood (Chanson française sans prise de tête, Ardèche)
  • Alex Zeem (Chanson worldance funk roots, Lyon)
  • Paul et Michey (Rock, Marseille)
  • DJ et éventuelles collaborations musicales surprise

 

Dimanche 30 novembre

8 ateliers
un forum associatif, social et culturel 
des animations culturelles

Buvette et restauration légère sur place
(dont repas végétarien)

Au programme :

  • Petit-déjeuner d’accueil
    10h – mairie du 8ème
  • Comprendre les dynamiques politiques de l’extrême-droite
    • Atelier 1 : Comprendre l’évolution du FN et la diffusion de son idéologie, ainsi que son rapport ambigu aux médias
      11h – Mairie du 8ème (141 rue Marius Berliet)
    • Atelier 2 : Les groupuscules d’extrême droite, des satellites du FN
      14h – MJC Laennec-Mermoz (21 rue Genton – Lyon 8)
  • Pour l’égalité des droits
    • Atelier 1 : Le droit du sol et le droit de vote pour les étrangers pour contrer la logique des « boucs émissaires »
      14h – Mairie du 8ème
    • Atelier 2 : Etendre les droits des femmes et des LGBT menacés par l’ordre moral
      11h – MJC Laennec-Mermoz
  • Pour la justice sociale et la solidarité
    • Atelier 1 : Le monde du travail, pour un antifascisme social
      11h – MJC Laennec-Mermoz 
    • Atelier 2 : L’éducation et la culture, des enjeux de lutte contre l’extrême-droite
      11h – MJC Laennec-Mermoz 
    • Atelier 3 : La solidarité internationale contre l’extrême droite en Europe
      11h – MJC Laennec-Mermoz 
    • Atelier 4 : Les organisations de jeunesse face à l’extrême droite
      11h – MJC Laennec-Mermoz
  • Plénière de clôture consacrée aux perspectives d’action face à l’extrême-droite
    16h – Mairie du 8ème

 

Download/Télécharger (flyer.pdf,PDF, 688KB)

 

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.