L’Université de Strasbourg doit soutenir son ancien étudiant menacé d’expulsion !

logo-uec-petit

Fin mars un étudiant de nationalité gabonaise résidant en France depuis 2009, et qui vient de finir ses études à l’Université de Strasbourg, a été arrêté et conduit au centre de rétention de Metz. Il est susceptible d’être expulsé d’un instant à l’autre car il s’est retrouvé en condition de sans-papiers.

Nous apportons tout notre soutien à la Cellule de veille de l’Université de Strasbourg qui est déjà mobilisée aux côtés de l’étudiant. L’audience décisive aura lieu le 10 avril. Toute la communauté universitaire doit manifester son soutien inconditionnel !

En particulier nous attendons une prise de position claire de la part de la direction de l’Université de Strasbourg pour qu’elle soutienne cet étudiant, comme elle l’a toujours fait dans le passé pour des cas pareils. Est-ce que le fait qu’il s’agisse d’un ancien étudiant et non d’un étudiant « tout court » est la raison du silence de la direction ?
Nous entendons tous les jours les éloges de la direction de l’UdS sur l’importance du réseau des anciens étudiants : est-ce que ceci est considéré important seulement lorsqu’il s’agit de faire du pur réseautage, pour rester dans les circuits universitaires, pour faire des bons contacts et s’entraider pour ses carrières ? Ou est-ce que selon la direction de l’UdS le réseau des anciens a de la valeur aussi lorsqu’il s’agit de se mobiliser pour ses anciens étudiants étrangers menacés d’expulsions ?

Nous ne pouvons pas concevoir que des anciens camarades de classe, qui ont contribué pour plusieurs années au rayonnement de notre établissement et avec lesquels nous avons partagé tous les jours les cours sur les bancs de la fac, les pauses café et les heures de révision à la bibliothèque vivent maintenant la peur au ventre d’être expulsés du territoire français.

C’est pour cela que nous le répetons haut et fort : Non aux expulsions des étudiants étrangers ! Régularisation de tous les sans-papiers !

le 8 Avril 2015

L’Union des Etudiants Communistes de Strasbourg

Le communiqué de presse de l’Intersyndicale de l’Université de Strasbourg, le 1er avril 2015 : http://la-feuille-de-chou.fr/archives/78936

Similar posts
  • En GAV à domicile, vendredi 3 avril Ciel gris bien que la météo du smartphone annonce ensoleillé et 0 % de risque de pluie. Sur ma page FB, j’ai commencé une série photographique destinée à pallier la fermeture des musées et galeries de peinture. Photographie d’une peinture par jour. Christophe Meyer, Daniel Depoutot et Christophe Hohler pour commencer. Sauf si le confinement [...]
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.