L’Université de Strasbourg doit soutenir son ancien étudiant menacé d’expulsion !

logo-uec-petit

Fin mars un étudiant de nationalité gabonaise résidant en France depuis 2009, et qui vient de finir ses études à l’Université de Strasbourg, a été arrêté et conduit au centre de rétention de Metz. Il est susceptible d’être expulsé d’un instant à l’autre car il s’est retrouvé en condition de sans-papiers.

Nous apportons tout notre soutien à la Cellule de veille de l’Université de Strasbourg qui est déjà mobilisée aux côtés de l’étudiant. L’audience décisive aura lieu le 10 avril. Toute la communauté universitaire doit manifester son soutien inconditionnel !

En particulier nous attendons une prise de position claire de la part de la direction de l’Université de Strasbourg pour qu’elle soutienne cet étudiant, comme elle l’a toujours fait dans le passé pour des cas pareils. Est-ce que le fait qu’il s’agisse d’un ancien étudiant et non d’un étudiant « tout court » est la raison du silence de la direction ?
Nous entendons tous les jours les éloges de la direction de l’UdS sur l’importance du réseau des anciens étudiants : est-ce que ceci est considéré important seulement lorsqu’il s’agit de faire du pur réseautage, pour rester dans les circuits universitaires, pour faire des bons contacts et s’entraider pour ses carrières ? Ou est-ce que selon la direction de l’UdS le réseau des anciens a de la valeur aussi lorsqu’il s’agit de se mobiliser pour ses anciens étudiants étrangers menacés d’expulsions ?

Nous ne pouvons pas concevoir que des anciens camarades de classe, qui ont contribué pour plusieurs années au rayonnement de notre établissement et avec lesquels nous avons partagé tous les jours les cours sur les bancs de la fac, les pauses café et les heures de révision à la bibliothèque vivent maintenant la peur au ventre d’être expulsés du territoire français.

C’est pour cela que nous le répetons haut et fort : Non aux expulsions des étudiants étrangers ! Régularisation de tous les sans-papiers !

le 8 Avril 2015

L’Union des Etudiants Communistes de Strasbourg

Le communiqué de presse de l’Intersyndicale de l’Université de Strasbourg, le 1er avril 2015 : http://la-feuille-de-chou.fr/archives/78936

Similar posts
  • Gaza: Ziad Medoukh : « Peut-on témoig... « Peut-on témoigner des crimes répétés ? » Peut-on décrire un crime dans les ruines ? Ou plutôt, peut-on survivre sous un tel déluge de feu à Gaza ? Comme citoyen palestinien de Gaza, je suis accoutumé à témoigner des atrocités de l’occupation. Cependant, une semaine après le cessez-le-feu, la tâche est bien ardue pour décrire la [...]
  • Massacre à Gaza dans l’indiffér... L’armée israélienne peut être fière de ses crimes contre les enfants de Gaza. Elle peut commettre les pires horreurs puisqu’elle a le feu vert et le soutien des maitres du monde. Alors que ces enfants pourraient être endormis dans les bras de leurs parents, les voici portés à la hâte dans les hôpitaux pour se [...]
  • Jazz à la Petite France Michael Allison Grégory [...]
  • Il y a 80 ans, la rafle du Vel d̵... Commémoration à Strasbourg Traditionnelle commémoration à Strasbourg, sur le site de l’ancienne synagogue, de la rafle du Vel d’Hiv des 16/17 juillet [...]
  • Fête de la musique 2022 à Strasbourg [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.