Mort d’inexister ? A Lille, on achève bien les Roms…

A Lille, même constat qu’à Strasbourg de la politique “socialiste” mise en place pour traîter la “question Rom”…

La Feuille de chou

A propos de deux articles concernant les Roms de Lille et des attaques très violentes que subissent un journaliste de la voix du Nord, Patrick Seghi, et un  Rom, Viorel Costache, président d’une association  nationale de Roms.

Lundi 29 juin, avait lieu une réunion avec Martine Aubry, Maire de Lille, au sujet des Roms de la métropole Lilloise.

Viorel Costache, président d’une association  nationale de Roms, PRALES ( frères en romani), s’est fait éconduire sans ménagement par Madame Aubry.

De même Madame Narghita Matei, une jeune femme Rom, habitant dans la bonne ville de Madame Aubry

L’un et l’autre se sont exprimés dans la Voix du Nord, par des articles signés de Patrick Seghi, journaliste.

http://www.lavoixdunord.fr/region/viorel-costache-le-rom-econduit-par-martine-aubry-a-ia19b0n2916813

http://www.lavoixdunord.fr/region/narghita-je-voulais-juste-dire-au-maire-de-lille-que-ia19b0n2920791

Cet article est suivi d’un commentaire incendiaire  sur le site de la Voix du Nord, une attaque virulente contre le journaliste

 

« Pierre T. 01/07/2015 à 21h51

Je suis en désaccord total avec l’utilisation à des fin politiciennes du journaliste de la Voix du Nord de cette situation qui s’est passée lors de la réunion avec Mme Aubry. Il s’agissait d’une réunion privée, si cette famille que je respecte n’a pu y assister c’est que ce n’était pas le moment. Une réunion constructive ou il y a eu une véritable discussion avec les associations et collectifs. Martine Aubry contrairement à ce qui est écrit à des réelles intentions positives pour les familles Roms. Je déplore l’utilisation contre l’intérêt des familles par cet article ainsi que le précédent article. Il y a eu cafouillage sur la présence de M Costache mais l’article ne rends absolument pas contre des aspects constructifs de cette réunion et ne retient que la polémique. Utiliser les familles de la sorte est inadmissible. le journaliste n’a même pas pris le temps de contacter les associations et collectifs qui ont réellement participé a cette rencontre

 

Et un communiqué qui ne l’est pas moins paru dans la Voix du Nord du samedi 4 juillet 2015

le communiqué paru dans la VDN du 4 juillet 2015le communiqué paru dans la VDN du 4 juillet 2015

 

Quelques éléments de réponse et d’analyses personnelles

Viorel Costache a fait pour cette réunion 1200 km…. Bruno Mattei l’avait eu au téléphone deux jours avant, donc avant son départ.

Il n’était nullement question d’une « liste fermée » d’invités, ni que cette réunion soit « secrète » au point qu’aucun Rom ne puisse y assister. Viorel Costache avait aussi rencontré un adjoint au maire de Lille qui lui avait dit en substance qu’il pourrait exprimer ses doléances et propositions devant Madame Aubry.

Le responsable rom avait aussi eu rendez-vous avec Bruno Mattéi , environ  un quart d’heure avant cette réunion pour mettre au point de façon concertée son intervention. Viorel Costache, ainsi qu’il le fait toujours pour une réunion concernant les Roms, s’est fait accompagner de deux Roms Lillois, en l’occurrence Madame Narghita Matei  et son mari, Madame Narghita Matei   parlant parfaitement le français.

Alors, quand Viorel Costache et Narghita Matei  se sont fait éconduire très sèchement, sans qu’aucun des participants à cette réunion avec Madame Aubry n’intervienne, on peut comprendre que l’un et l’autre aient réagi.

Le journaliste Patrick Seghi les a interviewés, sans déformer le sens de leurs protestations. Mais peut-être avait-il tort de donner la parole à des Roms ?

L’évènement de cette lamentable affaire est bien que l’on puisse discuter du sort fait aux Roms sans que ceux-ci ne puissent être entendus.

Même dans l’inter-collectif Roms 59/62, « association de fait », informelle, qui aide les Roms et milite à leur côtés, aucun Rom ne s’y exprime, non pas que ce soit une volonté délibérée des membres de  l’inter-collectif , mais c’est ainsi…..

Alors, on ne peut que s’indigner que les Roms soient à ce point traités en sujets coloniaux, et non en humains égaux, et citoyens du pays et de la ville où ils habitent

Alors, quand on se fait chasser, on ne peut que s’indigner ainsi que Narghita Matei, et même se révolter  ainsi que Viorel Costache.

Prétendre que ce serait à des fins « politiciennes » et/ou d’exploitation des familles est  infâmant. Et pour les Roms, et pour le journaliste qui fait son travail d’information et non un « journalisme de courtisan ».

Il y aurait eu lors de cette réunion secrète de grandes « avancées »…. Grandes , et pourquoi pas historiques !!!!

Madame Aubry – en substance- se serait engagée à organiser une réunion à la rentrée entre la Ville, la Préfecture, la MEL

Fort bien, mais encore ?

C’est le point « positif », ainsi que le fait que les enfants roms peuvent être inscrits aux centres aérés gratuitement cet été , qui a été relaté lors de la réunion de l’inter-collectif lundi 29 juin au soir.

Il n’a pas été évoqué d’autres « avancées ».

Il n’a pas non plus été discuté d’un communiqué mettant en cause le journaliste Patrick Seghi  pour un travail « politicien »,  ni d’une attaque en retour contre Viorel Costache.

Il n’a pas non plus été évoqué comme le bruit court depuis ( et pour cause, puisque cela ne dépend pas de Madame Aubry, mais aussi du conseil général, de la MEL, du préfet….)  un moratoire suspendant les « évacuations » forcées prévues dans deux camps cet été.

Bien au contraire, il a été demandé aux présents leurs disponibilités pour s’organiser face à ces évacuations….

Alors, d’autres tractations « politiciennes » ce seraient-elles discutées en coulisses ? Au point que certain parle de « grandes avancées » ?

Tellement « secrètes » et pourquoi pas explosives qu’il faille ne pas en informer les présents lundi soir à la réunion de l’inter –collectif à laquelle nous participions ?

Faut-il taire les traitements inhumains que subissent les Roms du camp « Napoléon », pourchassés par les polices nationales, mais aussi municipales de Lille, Ronchin, Hellemmes, Villeneuve d’Ascq ?

Faut-il taire que l’on a mis la vie de Roms en danger, de celle de nourrissons…..quand la police nationale a « évacué » le camp le mercredi 4 juin , confisqué les caravanes et effets personnels, laissant les Roms, hommes, femmes, enfants, nourrissons, sans aucun abri pour la nuit ?

Quand le lendemain matin,  la police était à nouveau présente… peut être pour vérifier qu’ils étaient tous survivants ?

lien vers l’album album public des photos prises le 4 juin au matin, avec quelques  commentaires de circonstance

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.991769027522967&type=1&l=284c8fa86b

Faut-il donc se taire quand la police a démonté ou fait démonter  les tentes le vendredi 5 juin 2015, lors d’une alerte orange aux orages, et sous l’orage, en présence de deux représentants de la préfecture indifférents, et de Monsieur Mattéi qui protestait vainement ?

l’album complet des photos prises le 5 juin ( lien public), avec les commentaires

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.992330077466862.1073742625.100000696366582&type=1&l=de8bd84445

 

le 5/6, l'un des nourrissons ( 4 semaines)le 5/6, l’un des nourrissons ( 4 semaines)

des enfants sous l'orage....des enfants sous l’orage….

les deux représentants de la Préfecture se protégeant de l'orage, et Monsieur Mattéi , Philippe Lagatie

les deux représentants de la Préfecture se protégeant de l’orage, et Monsieur Mattéi , Philippe Lagatie

 

Faut-il taire que ces roms  font l’objet d’une véritable chasse à l’homme depuis près d’un mois ? chassés d’Hellemmes, Lezennes , Ronchin, de Villeneuve d’Ascq ?

Faut-il taire qu’ils ont été « interdits de séjour » dans ces bonnes villes « socialistes » ainsi qu’à Lille  ?

Faut-il taire qu’ils aient été menacés d’un pogrom par quelques  habitants de la bonne ville de Villeneuve d’Ascq ?

 

des riverains vindicatifsdes riverains vindicatifs

Faut-il donc s’indigner que des Roms veuillent dénoncer ce qu’Eric Fassin [1], sociologue, appelle « Politique Municipale de la Race », ce que nous appellerions volontiers « pogroms de basse intensité » ?

[1] Aurélie Windels & Carine Fouteau & Éric Fassin & Serge Guichard « Roms & riverains, Une politique municipale de la race » Editions La Fabrique

Faut-il donc s’indigner du fait que nous soulevions la question, qu’après la « Question Juive »,  les pouvoirs politiques aient posé une « Question Rom » ?

Peut-être ne faut-il que parler avec modération, tact, respect, en taisant les exactions constantes dont nous sommes les uns et les autres témoins de cette « politique municipale de la race » ?

Pourquoi une telle langue de bois, un tel fiel  dans le communiqué paru dans la VDN du 4 juillet 2015 ??

Pourquoi de telles attaques envers Monsieur Viorel Costache , Rom (Homme en romani) de son état ?

Monsieur Viorel Costache avait pourtant rappelé à de multiples reprises vouloir travailler avec les pouvoirs publics de tous niveaux, mais aussi avec les associations qui soutiennent les Roms….

Peut-être qu’un Rom, pour se faire entendre, doit-il se mettre à genoux devant la « suzeraine dans son fief »  introduit par on ne sait qui ?

Peut-être que le « bon Rom » serait ainsi que le « bon nègre » à qui on apportait la « civilisation » et que l’on exhibait lors des expositions coloniales ?

Peut-être faudrait-il rappeler aux uns et aux autres la stèle du Parvis des Droits de l’Homme inauguré par Madame Aubry …..

 

parvis, face à la Préfecture de Lille, la stèle...

Le jour de la marche blanche pour le petit Davidparvis, face à la Préfecture de Lille, la stèle… Le jour de la marche blanche pour le petit David

Faut-il donc s’indigner du fait que nous soulevions la question, qu’après la « Question Juive »,  les pouvoirs politiques aient posé une « Question Rom » ?

 

Alors, quand un journaliste fait honnêtement son travail….au risque d’égratigner les potentats locaux ou susceptibilités associatives…… Nous ne pouvons qu’être confiants en une certaine liberté de la presse

 

Remarque finale : nous ne pouvons que regretter cette vilaine polémique, qui dessert la cause commune que les uns et les autres nous défendons. Nous espérons que cela ne soit qu’un malentendu ponctuel. Nous continuons et continuerons à travailler également au sein de l’inter-collectif, et nous souhaitons que les Roms  et leurs représentants puissent être acteurs quand on discute de leur sort avec les pouvoirs publics, et nous continuerons à faire notre possible en ce sens.

 

Patrice Bardet, Philippe Lagatie

 

Similar posts
  • Non à la dissolution du CCIF! [...]
  • Centenaire de la naissance de Mehdi b... [...]
  • Soutenez les maraudes des petites rou... https://www.helloasso.com/associations/les-petites-roues/evenements/tombola-solidaire-pour-aider-notre-association-a-financer-ses-actions?fbclid=IwAR1CF7Re7pd-7G5gtRCY-UcNiEq7UQn4a6K72m5PNAQgI3bY9BsZ2iaTnMI Hebdi [...]
  • Procès de deux décrocheurs de portrai... Strasbourg: procès de 2 décrocheurs from feuille de chou on Vimeo. Strasbourg: procès de 2 décrocheurs from feuille de chou on Vimeo. Strasbourg: procès de 2 décrocheurs from feuille de chou on Vimeo. Quelques dizaines de personnes ce matin dès 8h devant le Tribunal judiciaire de Strasbourg pour soutenir Christine, du Collectif anti-GCO et Charles, [...]
  • Le squat Bugatti à Eckbolsheim évacué... Depuis ce mercredi matin, la gendarmerie en force bloque les deux accès au squat Bugatti, situé sur le territoire d’Eckbolsheim, juste à côté de la CME 67 et proche du garage Renault. De nombreux véhicules de gendarmerie, dont plusieurs immatriculés 75, et à l’intérieur de l’immeuble de bureaux, occupé depuis un an des gendarmes surarmés [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.