#OXI Chant des partisans grecs

Capture d’écran 2015-07-15 à 03.52.42

 

Ami entends tu le vol noir des banquiers sur la Grèce
Ami entends tu le cri sourd du pays qu’on oppresse
Ohé citoyens, tous les peuples européens, c’est l’alarme
Ohé financiers, chancelière et président veulent nos larmes

Sortez de vos fermes, vos bureaux, vos usines, c’est la guerre,
Portez les couleurs de ceux qu’on assassine de misère
Ohé mes amis ce soir soyons tous unis pour défendre
Un peuple maudit dont ils ne nous laisseront que des cendres

Demain, quand les Grecs seront morts, les bourreaux de l’Europe
Vont-ils s’arrêter ou bien se retourner vers les autres
Alors, si tu veux faire entendre un grand cri de colère
Ami, rejoins-nous, ne vivons plus à genoux sur la Terre

Si tu ne dis rien, alors c’est toi demain le coupable
Ce sera ton tour d’aller t’asseoir autour de leur table
Il sera trop tard, pour donner un peu d’espoir à tes frères
Ohé c’est ici, maintenant, qu’il faut cesser de se taire

Amis entends tu le vol noir des banquiers sur la Grèce
Ami entends tu le cri sourd du pays qu’on oppresse

Sur la musique du Chant des partisans
Paroles : Annie Moriou-Téron
Voix et guitare : Marc André
Vidéo : Naz Oke

 

Je voudrais lui dire bravo, lui rendre hommage.
Faire entendre sa colère et son courage.
L’aider à reprendre espoir, chasser sa peine,
Faire cesser cette mascarade européenne.

C’est la Grèce que l’on matraque,
Que l’on poursuit, que l’on traque.
C’est la Grèce qui se soulève,
Qui souffre et se met en grève.

C’est la Grèce qu’on emprisonne,
Que la troïka rançonne,
Qui nous donne envie de vivre,
Qui donne envie de la suivre
Jusqu’au bout, jusqu’au bout.

Non personne ne lui fera courber l’échine
Notre soeur, fière et rebelle, qu’on assassine.
Suivons son exemple et relevons la tête
Chassons ces vautours qui se payent sur la bête.

Oui demain, c’est le même sort qu’on nous réserve
La même soupe amère que les banquier nous servent.
De Madrid à Paris, la même galère
Unissons nos forces, battons-nous mes frères !

Soufflant du coeur d’Athènes, la révolte gronde
Tendue vers une vie solidaire et féconde
Un avenir sans pouvoir, sans arrogance
Débarrassé des maîtres de la finance.

Paroles et interprétation : Marc André
Sur l’air de “Sans la nommer” de Moustaki
Illustration : Stéphane Cattaneo
Vidéo : Naz Oke

Similar posts
  • Des milliers de manifestants contre l... On était des milliers de femmes et d’hommes, de familles avec des enfants de tout âge pour défiler contre l’islamophobie insupportable en France, le jour même où Le Monde publiait deux pages d’interview de Renaud Camus, un des intellectuels dévoyé responsable de la prétendue théorie du grand remplacement. Il y avait des musulmans et des [...]
  • Un tunnel ferroviaire fret sous Offen... Vinci,le gouvernement et la plupart des élus alsaciens nous ont expliqué en long, en large et en travers que le Grand Contournement Ouest était nécessaire. Dans un premier temps c’était pour résorber le trafic pendulaire, un très gros mensonge. Puis la vérité est apparue: il s’agit d’un maillon essentiel, d’un point de vue capitaliste libéral, [...]
  • Droit au logement: un sursis pour les... Plusieurs dizaines de personnes ce matin devant le Tribunal d’instance de Strasbourg où Edson Laffaiteur, défendu contre la Ville de Strasbourg, par Me Sophie Schweitzer de la LDH, était convoqué comme responsable de la Roue tourne qui a ouvert l’Hôtel de la Rue abritant à ce jour 167 personnes, femmes, hommes, enfants scolarisés qui échappent [...]
  • 6e jour de grève des facteur.trice.s ... Dès ce lundi 28 octobre 2019, les FACTRICES ET FACTEURS de Villé entameront leur 6ème jour de grève. Un sketch pour bien commencer la semaine : LA LUTTE CONTINUE FACE A UNE DIRECTION QUI JOUE LE POURRISSEMENT DU CONFLIT. · Les agents revendiquent le maintien de 9 tournées sur le site de l’Unité de Distribution [...]
  • “Déficit de la Sécurité sociale... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.