Liberté pour les journalistes de FR3 et leurs fixeurs

Appel à rassemblement populaire.

Place Kléber

Le samedi 17 avril à 16H30.

Soutien à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, journalistes de France 3, et à leurs trois accompagnateurs afghans enlevés le 30 décembre 2009.

Les journalistes de France Télévision enlevés sont tous deux très expérimentés, avec chacun plus de vingt ans d’expérience professionnelle sur de nombreux théâtres d’opération. Afghanistan, Proche-Orient, conflit de l’ex-Yougoslavie, Rwanda, guérillas du Cambodge, ex-URSS, ils ont effectué de nombreux reportages dans des pays en guerre. C’est à ce titre que la rédaction de France 3 leur a confié cette mission d’information en Afghanistan.

Ils incarnent l’honneur d’une profession dont la nécessaire indépendance constitue un des socles de notre démocratie.

L’exigence de discrétion imposée par les pouvoirs publics autour de leur identité demeurera une injure et une blessure profondes.

Nous nous souvenons de la ferveur populaire à l’origine de la libération d’Ingrid Betancourt.

A l’époque, nous avions même eu du mal à freiner l’enthousiasme des hommes politiques, prêts à assurer eux-mêmes, physiquement , la libération de l’otage franco-colombienne.

Aujourd’hui, nous ne leur en demandons pas tant , mais exigeons que l’ Etat porte assistance à ses deux ressortissants et à leurs trois accompagnateurs.
Il en va de leur vie.

Il en va de l’honneur et de la défense de notre démocratie.

Le cynisme et la cruauté d’Etat ne doivent en aucun cas l’emporter.

Dr Georges Yoram Federmann

Strasbourg

0614704242

Similar posts
  • 500 manifestants à Strasbourg et une ... 500 manifestants pour cette rentrée sociale de lutte avec CGT, Sud, CNT,FSU, etc et PCF, PCOF, NPA, Sans Papiers d’Alsace… Cortège tranquille animé par un pôle radical formé en chemin. Il a fallu que les policiers emmerdent quelques gilets jaunes à l’issue de la manifestation. Totalement injustifié! Comme si la nouvelle préfète déjà rétoquée 3 [...]
  • Rentrée des luttes en Alsace Gilets jaunes, Marche pour le climat, Vélorution contre la Start up Nation Israël, femmes contre les violences machistes, on avait le choix des bonnes causes ce samedi 10 septembre. Le 11 septembre anniversaire du putsch de Pinochet au Chili Colmar Statue de la liberté à Colmar   Intervention UJFP-Alsace Vidéo de Christan Bonardi Publiée par [...]
  • Les sans-papiers d’Alsace LSPA [...]
  • Hamza, sans-papier algérien, expulsé ... CALVAIRE ET SOUFFRANCE DE NOTRE FRÈRE HAMZA UN SANS-PAPIERS ALGÉRIEN ET DE TOUS LES SANS-PAPIERS VICTIMES DE LA MACHINE À EXPULSER ! Le jeudi 27 août 2020, notre camarade Hamza, membre du collectif des sans-papiers d’Alsace et marcheur de la Marche des Solidarités, a été arrêté par la police aux frontières (PAF) à Entzheim et [...]
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]

1 Commentaire

  1. 19 avril 2010    

    Ingrid Betancourt, ce qu’elle n’a pas dit !
    Une famille Colombienne dans les rouages de la politique française
    Les Français voient la Colombie et ses habitants à travers le prisme qu’Ingrid Betancourt a eu l’audace d’imposer par son livre « La Rage au Cœur » et à travers les différentes émissions auxquelles elle a participé. Sa famille et les comités Ingrid Betancourt ont amplifié le message et les médias ont suivi sans oser s’écarter de cette vision. Cette vision correspondait parfaitement à l’idée de liberté pour laquelle les Français se sont battus. Les médias n’ont pas osé vérifier si ce qu’Ingrid racontait correspondait à la réalité. Elle, avec son air fragile, parlant parfaitement le français, a compris comment rédiger son livre pour les émouvoir. Eux qui ont toujours rêvé d’une héroïne, d’une femme demi-déesse, sont tombés sous son charme. Ingrid montre qu’elle s’est battue seule contre le monstre colombien à multiples têtes : la corruption, la drogue, les gouvernements, la mafia… une femme hyper menacée qui devait se déplacer avec des gardes de corps. Les Français se sont émus de l’honnêteté qu’elle dégageait sur les plateaux de télévision.
    Sans sa séquestration, Ingrid serait passée inaperçue, son livre aurait été oublié rapidement. Peu à peu, de femme fragile, elle est devenu héroïne. Sa libération a constitué une « affaire d’Etat » pour le gouvernement de Chirac et celui de Sarkozy. Pour ce dernier, la libération d’Ingrid était une affaire de « vie ou de mort », une priorité, presque la priorité des priorités, qui devait passer devant toutes les affaires de la France.
    Au point de vue politique, économique et social, la séquestration d’Ingrid a été fatale pour la Colombie. Ses relations avec l’Europe ont été perturbées.
    A la parution des livres « Out of Captivity » des trois Américains et « La Captive » de Clara Rojas, les gens doutent du traitement peu élogieux fait à l’égard de l’Icône français. On se rend compte que l’histoire d’Ingrid a commencé en France seulement à la parution de son livre en février 2001. De sa vraie vie politique ou de son caractère, les gens connaissent peu ou rien. Les auteurs français qui ont écrit des livres sur elle se montrent réticents à croire qu’elle ait un côté sombre. Ils n’aiment pas que l’on casse l’image qu’ils ont construite.
    L’auteur a consulté plus de 4.000 documents et a décortiqué pas à pas la vie politique d’Ingrid Betancourt, sa séquestration et sa libération. Il montre les implications politiques de la France pour sauver une femme colombienne et l’ingérence de sa famille dans les affaires de ce pays.
    http://www.hermes-editorial.com
    info@hermes-editorial.com
    ISBN : 978-2-9600889-0-8

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.