Strasbourg manifeste contre l’état d’urgence, la déchéance de nationalité et l’Europe forteresse

état_d'urgence_strasbourg_f2c

P1540093

Collectif “Stop État d’urgence Strasbourg”:

Alarmphone, AL Alsace, ATMF 67, Attac Strasbourg, Collectif « d’ailleurs nous sommes d’ici », Ensemble Strasbourg, Groupe de Strasbourg « Leurs Guerres Nos Morts », “les Amis du peuple kurde en Alsace”, MJCF 67, NPA 67, OCL Strasbourg, PCF 67, PCOF 67, Solidaires Alsace, Sud Education Alsace, UEC Strasbourg, UJFP Alsace.

Deux cent manifestants hier après-midi place Kléber à partir de 14 h 30. Ils sont rassemblés pour deux causes proches, fusionnées pour l’occasion, la lutte contre l’état d’urgence avec le rejet de la déchéance de nationalité et la défense des migrants.

Le cortège coloré des drapeaux et banderoles des organisations a emprunté un parcours atypique par la Grand-Rue, le Faubourg-National, le quartier Gare pour déboucher sur le Pont des Halles où trois prises de parole, des slogans attribuant des “cartons rouges”et une Internationale se sont succédé.

Le Journal, comme souvent, a minimisé et caricaturé cette manifestation, alors qu’il avait donné une place démesurée- en doublant le nombre réel de participants-, à celle d’il y a une semaine, organisée de manière sectaire, sans réunion unitaire préparatoire, par un individu qui se prend pour le propriétaire de l’antifascisme et de l’antiracisme à Strasbourg, rassemblant autour de lui certains membres des partis qui avaient voté l’état d’urgence en décembre !

L’adjointe au maire de Strasbourg Mine Günbay et le vice-président de l’Eurométropole Syamak Agha Babaei – qui ont tous deux quitté le Parti socialiste ces derniers mois – ont participé au rassemblement aux côtés d’un autre adjoint au maire, Alain Jund, d’Europe Ecologie – Les Verts. DNA 30/01/16

La manifestation d’hier, vue par les DNA

DNA 07/02/16

Strasbourg – Manifestation À 200 contre l’état d’urgence
Environ 200 personnes ont défilé hier après-midi au centre-ville de Strasbourg contre l’état d’urgence et la déchéance de nationalité.

À l’avant du cortège, qui s’est élancé vers 15 h 15 de la place Kléber, les membres du PCF et du NPA, reconnaissables à leurs drapeaux, reprennent des slogans hostiles à l’état d’urgence.

La mesure en vigueur dans toute la France depuis le 14 novembre incarne pour eux une insupportable perte des libertés.

Sur le flanc du défilé, quelques militants « No Border » se désolidarisent de la masse en hurlant leurs propres couplets.

La marche des quelque 200 manifestants a légèrement perturbé la circulation des rames de tramway.

La police n’a déploré aucun incident.

Les manifestants sont-ils des animaux comme les autres?

Extrait de Six heures en cage

Voir le reportage de la Feuille de chou

La place Kléber est, comme tous les samedis ensoleillés, bondée. Des passants venus faire leurs courses croisent des groupes de touristes agglutinés autour de leur guide. Des amoureux attirés par les animations de l’opération Strasbourg, mon Amour à l’occasion de la Saint-Valentin, se frayent un passage parmi les manifestants défendant la cause des migrants, réclamant la fin de l’état d’urgence, criant leur opposition à la déchéance de nationalité ou dénonçant l’excision. DNA 07/02/16

P1540088

P1540090

P1540091

P1540093

P1540096

P1540099

P1540102

P1540105

P1540107

P1540110

P1540114

P1540119

P1540120

P1540123

P1540124

P1540127

P1540130

P1540132

P1540134

P1540135

P1540137

P1540139

P1540140

P1540142

P1540145

P1540146

P1540147

P1540148

P1540150

P1540152

P1540187

P1540161

P1540169

P1540170

P1540172

P1540174

P1540175

P1540178

P1540179

P1540184

P1540185

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.