Halte à la répression politique par l’Etat-PS sur FB

https://www.facebook.com/Youssef.Lourdess/posts/1385051231511610

Youssef Boussoumah

Halte à la répression politique par l’Etat-PS sur FB

Houria Bouteldja vient une fois de plus de se voir suspendre son compte FB pour un mois, après déjà un mois de suspension, le PIR vient de se voir supprimer sa page de 18 000 abonnés, purement et simplement, définitivement. Sans aucun motif.

On ne voit pas en quoi les règles de la communauté FB n’ont pas été respectées alors que le FB n’a jamais porté atteinte à qui que ce soit, ni insulté qui que ce soit, ni appelé à la haine contre qui que ce soit, ou alors les preuves sont à apportées. Et ce alors que prolifèrent les pages de groupes identitiares ou racistes.

Il est clair que le pouvoir français, l’Etat-PS fait pression sur FB et autres réseaux sociaux pour que soit supprimée la liberté d’expression des militants de l’anti racisme politique qui l’importunent et qu’ils soient chassés systématiquement des réseaux sociaux. Et cela via un ensemble d’OLSB, c’est à dire les fameuses Organisations Lucratives Sans But dénoncées ainsi en son temps par le regretté Mouloud Aounit, ex président du MRAP.

Nous avons de fortes raisons de penser que cela fut décidé après le colloque du printemps dernier soit disant consacré à “la haine sur internet” organisé par SOS racisme, l’UEJF et la DILCRA de Gilles Clavreul, qui, avec un bel intitulé consacré à “la lutte contre l’extrémisme et l’intolérance” a au passage visé nos organisations et militants en les désignant comme dangereux aux responsables des réseaux sociaux FB, Tweeter. Ces derniers se voyant imposer un véritable chantage au cas où ils ne réagiraient pas assez fermement contre nous.

C’est ainsi que Nadine Morano par exemple peut parfaitement continuer à déclarer “qu’elle redoute une invasion musulmane” sans que son compte FB soit suspendu, le FN, la LDJ, le Betar peuvent continuer à diffuser leur venin raciste islamophobe, négrophobe, romophobe ou anti palestinien sur des dizaines de comptes FB sans êtres suspendus, idem pour de nombreux groupes fascistes identitaires. A côté de ça de nombreux militants et organisations de l’anti racisme politique en France et en Belgique sont interdits de parole.

Les organisations de l’anti racisme officiel n’ont pas intérêt évidemment à voir se développer un véritable anti racisme, donc politique, en France. Ce serait pour eux la fin de l’illusion qu’ils entretiennent depuis 30 ans, depuis l’arrivée du PS au pouvoir. Comme par exemple faire croire qu’entrer en boîte de nuit est la principale revendication des jeunes des couches populaires, pourtant ciblés par le racisme d’Etat discriminatoire et même meurtrier. Il suffit d’aller faire un tour du côté de Persan Beaumont ou de Villiers le Bel, pour réaliser ce que pensent les jeunes du pseudo anti racisme officiel.

En effet si réusit à s’imposer aujourd’hui en France l’anti racisme politique porté entre autres par des militants, journalistes ou personnalités indépendantes, comme Sihame Assebague, Marwan Muhammed, Nadir Dendoune, ou des organisations comme le CCIF, Stop contrôle au Faciès, Urgence, notre police assassine, la BAN ou le PIR bien entendu, cela signifie la fin des haricots pour l’anti racisme officiel, la fin de la manne financière que déverse généreusement vers lui, l’Etat chaque année et dont vivent grassement les animateurs de celui-ci.

Comment justifier les millions d’euros depuis des années tirés de nos impôts pour cet anti racisme officiel si les gens s’en détournent ? Le principal objectif de celui-ci est, dés lors, de faire taire ceux qu’il considére comme une simple concurrence commerciale.

Car l’anti racisme politique a comme particularité, mis à part le fait d’être mis en place par les concernés eux-mêmes, d’être le produit de véritables luttes politiques ou sociales, mais aussi d’être parfaitement indépendant politiquement de l’Etat quand les représentants de l’anti racisme officiel en étant les simples courroies de transmission de l’Etat-PS et de son discours nauséabond ont fait perdre au pays, un temps et une énergie précieuse.

Tout cela montre la peur panique du PS devant le développement de cet anti racisme politique dont le PIR depuis dix ans est un des porteurs. Les choses lui échappent, des populations qu’ils croyaient rivées à lui pour l’éternité parce que pensait-il, elles n’ont pas le choix, lui glissent entre les mains. Que les premiers concernés eux mêmes prennent entre leurs mains leur sort est un véritable cauchemar pour le PS et ses affidés.

Bien entendu plus il y aura de gens qui réagiront et moins ces pratiques d’un autre temps pourront se perpétuer.

Une enquête journalistique sérieuse prouverait aisément l’existence de cette véritable chasse aux sorcières orchestrée contre nos militants expulsés de FB pour des temps plus ou moins longs et pour certains définitivement. A la suite de quoi, des pétitions et pourquoi pas des plaintes auprès de la justice pourraient même être déposées.

Bon après ça, je crois que moi aussi je suis bon pour le purgatoire :). Et puis faut positiver, un bon nombre d’hommes de gauche ou d’extrême gauche, nouveaux chiens de garde de l’idéologie dominante, doivent être ravis de nos déboires.

Similar posts
  • 2000 manifestants le 1er mai à Strasb... Départ de la manifestation Le cortège sur le Pont [...]
  • Strasbourg antifasciste: 500 dans la ... Ils-elles s’étaient donné rendez-vous à 14h30 place de la gare à Strasbourg en cette veille de second tour de la présidentielle opposant la peste au choléra. Associations antifa, syndicats, partis se sont rassemblés avec force banderoles, pancartes et drapeaux. Peu après l’heure prévue, le cortège s’est ébranlé vers la rue du Maire-Kuss, précédé d’une magnifique [...]
  • Antipass, Jeunes pour le climat, Amne... Place Kléber Strasbourg. Il fait très froid, il neige, le vent souffle fort, il n’y a pas beaucoup de passants ni de badauds ni de touristes. Pourtant trois actions y ont été organisées par différentes associations. Un cortège anti pass par l’Inter QG Gilets jaunes, avec moins d’une centaine de personnes qui ont défilé sur [...]
  • Fédéralisme et autonomie vus par R... Une conférence s’est tenue hier 31 mars au FEC sur le thème du fédéralisme. Il y avait moins de 10 personnes dans le public, dont le sénateur EELV Jacques Fernique qui est aussi intervenu depuis la tribune. En dépit de ce très petit nombre d’assistants, les exposés et le débat ont été très intéressants- les [...]
  • BDS: Michèle Sibony et Amnesty Intern... [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.