CCIF: sur les allégations mensongères du Canard Enchaîné

ccif

Dans un article anonyme daté du 17 août 2016, le Canard Enchaîné a publié un tissu de mensonges à propos du CCIF, instantanément repris par toute la fachosphère et les détracteurs obsessionnels du CCIF. Après enquête, il s’avère que l’auteur qui s’est (courageusement) caché derrière le nom générique de J.C. (utilisé par la rédaction du Canard Enchaîné) est coutumier de ce type de procédés, profitant de l’occasion pour déverser toute sa haine face à l’ampleur du travail et au succès que rencontre le CCIF.

L’auteur semble nourrir une forme d’obsession vis – à – vis de tout ce qui se rapproche, de près ou de loin, des musulmans, en publiant régulièrement des propos incendiaires à leur endroit. Il est à ce titre choquant qu’un journal comme le Canard Enchaîné offre une tribune à ses diatribes idéologiques et très personnelles.

Pour rétablir les faits, le CCIF travaille sur deux fronts :

D’une part, notre avocat, Maître Accardo, a demandé par voie légale l’insertion d’un droit de réponse et nous nous réservons le droit d’intenter, au nom du CCIF et de son directeur, des poursuites en diffamation, si les faits n’étaient pas rectifiés.

D’autre part, nous vous proposons ci-dessous un fact-checking des accusations contenues dans l’article, paragraphe par paragraphe, afin que les faits soient rétablis et que les lecteurs puissent juger du niveau de désespoir argumentaire dans lequel se trouvent ceux qui prennent aujourd’hui le CCIF pour cible.

http://www.islamophobie.net/articles/2016/09/07/fact-checking-sur-les-allegations-mensongeres-du-canard-enchaine

Similar posts

2 Commentaires

  1. L'équipe F2C L'équipe F2C
    8 septembre 2016    

    il n’y a pas à se reprendre: le CCIF c’est une LDH qui s’occupe de lutter contre l’islamophobie!

  2. scoccia scoccia
    8 septembre 2016    

    la feuille de chou qui “défend” le CCIF! franchement reprenez vous…tout de même

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.