Veuve Benchama: le feuilleton de la honte continue

Selon la Préfecture du Territoire de Belfort, Mme Benchama, après avoir été transportée (on ne sait pas par quel moyen, la Préfecture refusant de le préciser) à Sète, aurait déjà été embarquée vers 17h, sur un bateau dont le départ est prévu à 19h

Sachant que la traversée dure 36h, que Mme Benchama est malade, affaiblie par 10 jours de rétention sans s’alimenter normalement, qu’elle va arriver lundi matin à Tanger, ville distante de 300 km de chez elle, près de Rabat, qu’elle n’a plus aucune famille pour l’accueillir, ses enfants et petits-enfants étant en France, qu’elle n’a probablement pas d’argent sur elle, que va-t-elle devenir?

Sachant que, contrairement à ce qu’une responsable de la Préfecture du 90 a d’abord déclaré, au sujet du dossier de pension militaire, dont la Préfecture n’aurait pas la trace, alors qu’il a été déposé en novembre 2009, comment qualifier un tel mensonge d’État et la politique du gouvernement?

Similar posts

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.