De l’autoroute au boulevard, repenser la métropole

robert_herrmann_adeus_misha_f2c

De l’autoroute au boulevard, repenser la métropole

Quels enseignements tirer des expériences internationales ?

Conférence de Paul LECROART, Urbaniste Senior, Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région d’Île-de-France

De grandes métropoles ont engagé des politiques de transformation de voies express urbaines en boulevards, supports d’une nouvelle urbanité. Quels en ont été les impacts en termes de circulation et de mobilité ? D’environnement ? De développement urbain, social et économique? Quelles ont été les stratégies adoptées? Quels enseignements peut-on en tirer au regard du cas de Strasbourg ?
http://www.adeus.org/agenda/de-lautoroute-au-boulevard-repenser-la-metropole

Le succès était au rendez-vous de cette conférence pour laquelle il était conseillé de s’inscrire. L’amphi de la Misha était plein, au point qu’une seconde salle a été ouverte pour suivre l’orateur Paul Lecroart ainsi que le président de l’Eurométrople, Robert Herrmann, puis les débats auxquels contribuèrent en force, sans s’être donné le mot, plusieurs militants anti-GCO.

Les maires de la couronne strasbourgeoise, et des professionnels aussi étaient nombreux à s’inquiéter des conséquences des transformations urbanistiques et routières déjà acquises et à venir au sein de l’Eurométropole.

Le conférencier a commenté un Powerpoint qui présentait diverses expériences de transformations urbanistiques induites par la suppression ou la transformation de villes traversées en leur cœur par des autoroutes, principalement aux USA, au Canada, en Asie et quelques exemples en France.

Chacun en pensée avait à l’esprit la question de l’A35 qui longe Strasbourg au plus près, ses bouchons pendulaires, ces autosolistes, avec ses conséquences catastrophiques sur la santé des populations, comme par hasard, les plus défavorisées. Cette autoroute sert principalement à la circulation inter-quartiers des Strasbourgeois et aux petites migrations hebdomadaires vers les centre commerciaux de la Vigie et de Vendenheim. Elle permet aussi à des poids-lourds européens d’éviter de payer la MaulTax du côté allemand, alors que les portiques construits à grand frais sont inutilisés. C’est aussi une voie empruntée par des voyageurs du nord de l’Europe pour rejoindre le Midi.

P1620019 P1620020

Des projets de transformer cette autoroute en boulevard urbain ont déjà été évoqués. Par ailleurs, on a un exemple achevé de boulevard urbain en direction de Kehl, issu de la transformation de l’ex-N4. On y voit encore beaucoup de poids-lourds, alors que le but officiel était de les faire passer ailleurs. L’inauguration officielle du tram vers l’Allemagne, prévu pour bientôt, en présence de Hollande et Merkel, permettra sans doute des observations intéressantes.

Un des résultats les plus visibles de l’opération est la prolifération d’immeubles et de bâtiments en tous genres qui a bénéficié, entre autres, à l’entreprise Vinci, celle qui a aussi emporté le marché du Grand Contournement Ouest, le GCO de plus en plus contesté. Sentez-vous l’odeur de l’argent?

Après un débat dans lequel de nombreuses personnes sont intervenues, un pot (Winerle, vin, jus de fruits, moricettes,) permit de prolonger les discussions.

La conférence sera aussi visible sur le site de l’Adeus.

Robert Herrman -PS- et Yves Bur-LR- aux manettes de l’Eurométropole de Strasbourg

robert-herrmann-et-yves-bur-toujours-solidaires-photo-archives-dna

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.