Fermons l’Arcadia fasciste à Strasbourg
















Près de 500 manifestants (600, selon la police…) ont défilé de la place de Zurich à l’Orangerie, sur un parcours imposé par le préfet qui avait refusé l’accès au quartier de l’Esplanade où se trouve le local fasciste de l’Arcadia, rue Vauban.

De nombreuses associations étaient présentes ainsi que des camarades allemands de Karlsruhe, Offenburg.

Un fois arrivés au carrefour des boulevards Leblois et de la Marne, on a pu voir le boulevard où se tient le marché entièrement barré par des policiers pour empêcher l’accès à la rue Vauban.

Le cortège s’est achevé à l’Orangerie où du thé et une soupe ont été offerts aux gens trempés par la pluie continuelle.

Le mois prochain, nouvelle manifestation et ceci jusqu’à la fermeture que le maire Roland Ries avait demandé fin décembre au préfet, mais rendu publique ces jours-ci seulement.

DNA

Deux sympathisants du Bastion social interpellés pour violence

Deux hommes sortant de l’Arcadia ont été interpellés samedi en fin d’après-midi à Strasbourg, à la suite de l’agression d’un conducteur de tramway. Les faits se sont déroulés à proximité du local tenu par le Bastion social, groupuscule identitaire contre lequel une manifestation était organisée en début d’après-midi.

Plus d’infos dans les DNA demain.

Similar posts
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]
  • Conférence de Laurent Jeanpierre sur ... In girum-les leçons politiques des ronds-points (La découverte, [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.