Brutale déclaration de Vinci-Socos : “On va attaquer assez vite de partout, a minima une vingtaine de points avant…2019 !”

f2cfoto

Images et vidéos du chantier GCO lundi 8 octobre



08 10 18 milieux humides “protégés”

Interview de Philippe Ravache, directeur de projet adjoint chez Vinci Socos
et Bruno Perverie, directeur des gros travaux

C’est un chantier de 24 km, hors norme, en Alsace.

Les travaux du GCO peuvent enfin commencer.

Nous allons concrétiser la mise en œuvre de ce projet.

Très grande nouvelle, nous sommes satisfaits de la décision du tribunal.

A présent, il faut rapatrier les engins de terrassement, faire venir les collaborateurs, préparer les équipes.

Et, enfin, maintenant c’est parti.

Alors oui, oui, il y a les compensations environnementales, concomitantes aux impacts.
Il y a déjà des compensations pour le hamster, qui est en place dans des cultures favorables depuis l’année dernière.

Il faut permettre d’assurer l’équilibre de la biodiversité.

Les grands travaux sont des ouvrages d’art importants pour enjamber des cours d’eau, et des terrassements.

On va modeler le paysage pour que cette autoroute puisse être tracée.

Et puis ensuite, la chaussée et… les péages !

Avoir des gens dans les arbres, des policiers, ce ne sont pas des conditions de travail normales pour nos collaborateurs.

Ce sont des conditions difficiles à la fois pour les forces de l’ordre et pour nos collaborateurs et qui reçoivent parfois de la part des opposants des insultes, voire des actes physiques qui sont, je dirai, désagréables. Des crachats, oui.

On déloge les chauves-souris en douceur, nous. Elles nichent dans des cavités. Notre machine permet de coucher les arbres de la manière la plus douce qui existe aujourd’hui avec les instrumentations des déboiseurs.

S’il y a une présence de chauve-souris, on mettra un dispositif anti-retour et le chiroptère (si, à la nuit tombée, pourra sortir de la cavité mais… ne pourra plus rentrer.

Et puis on doit réaliser aussi des clôtures de mise en défend, pour éviter que les animaux viennent à l’intérieur du chantier et ne soient … écrasés par les engins.

24 km ! 24 ! 3 ans de travaux.

On va attaquer assez vite de partout, on a une cinquantaine d’ouvrages à construire.
On va attaquer assez vite de partout, a minima une vingtaine de points avant…2019 !

L’objectif principal c’est de franchir les obstacles pour que le chantier se déroule.”

Sans commentaire!

Texte lu samedi 6 octobre place de la République à Strasbourg.

*

Similar posts

1 Commentaire

  1. cs52 cs52
    8 octobre 2018    

    Philippe Ravache est invité dans le dernier numéro du magazine de propagande pro-GCO diffusé mensuellement sur la chaîne de télé locale qui se finit par 20 (oui, ce projet infâme a même une émission qui lui est dédié). C’est à cette occasion qu’il a tenu ces propos.

No Pings Yet

  1. FLASH INFOS 08/10/2018 | ZAD ANTI-GCO on 8 octobre 2018 at 23 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !