Inauguration de locaux associatifs par le Collectif du Centre de tri de Schiltigheim

 

 

 Interview 1 ex-centre de tri Schiltigheim

Interview 2 adjointe culture Schiltigheim et Raphaël Nisand maire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

DNA 18 avril

SCHILTIGHEIM Ancien centre de tri postal Des pistes de réflexion

La parodie d’inauguration organisée par un collectif d’artistes dimanche devant l’ancien centre de tri postal de Strasbourg-Schiltigheim n’est pas passée inaperçue. Le maire Raphaël Nisand est notamment venu livrer quelques informations à propos du bâtiment.
« Madame le maire » a débité son discours avec une certaine aisance et le ruban fut coupé. Ne manquaient plus que les clés – les vraies – de l’ancien centre de tri postal pour croire à l’inauguration de cet immense bâtiment inoccupé imaginée par un collectif d’artistes et d’artisans en mal de locaux (DNA du samedi 14 avril).

Dans l’assistance, parmi les nombreux amis du collectif, il y avait de véritables voisins de la rue du Chêne, poussés par une saine curiosité, tout comme de vrais élus de la ville de Schiltigheim : Raphaël Nisand et son adjointe en charge de la culture, Nathalie Jampoc-Bertrand.
Un projet d’architecte mêlant activités et logements

« J’ai vu dans le journal qu’un événement culturel singulier allait se passer à Schiltigheim, ça me plaisait donc d’aller à la rencontre de ces nouveaux acteurs culturels », explique le maire. Tout en précisant qu’il « n’est pas en situation de répondre aux attentes du collectif ».

En effet, le bâtiment, s’il se trouve sur le territoire de sa ville, appartient à la communauté urbaine de Strasbourg qui l’a racheté à La Poste en 2009 (laquelle a quitté les lieux en 2000) pour 3,2 millions d’euros. « J’ai fait pression pour que la CUS rachète l’ancien centre de tri afin que l’entreprise Feyel-Artzner voisine, lorsqu’elle s’étendra, trouve en face d’elle un propriétaire bienveillant disposé à lui vendre du foncier. Le but, c’est que l’entreprise reste à Schiltigheim », rappelle Raphaël Nisand.

Selon le maire de Schiltigheim, la CUS voulait, au départ, purement et simplement raser les bâtiments implantés sur le site. « Mais certains collègues ont estimé qu’on pouvait en tirer quelque chose du point de vue urbanistique, poursuit Raphaël Nisand. Le lieu n’a pas encore d’affectation définitive, mais il y a un projet d’architecte, mêlant activités et habitat, qui intéresse la CUS et la ville de Schiltigheim. Des études relatives à la pollution de l’air du fait de la proximité de l’autoroute sont en cours, pour voir si ce projet est réalisable. »

En tout état de cause, selon le maire de Schiltigheim, « l’occupation du site par des activités artistiques et associatives ne peut être que temporaire et transitoire. La CUS a tout même déboursé 3,2 millions d’euros ». Un montant dont il serait indécent de consacrer une partie au développement culturel de l’agglomération ?
par Ju.M., publié le 18/04/2012 à 05:00

Lire
Similar posts
  • One Shot Band à la Soucoupe à Schilti... Back to [...]
  • CGT-Eurométropole: Strasbourg-Schilti... COMMUNIQUE DE PRESSE Strasbourg-Schiltigheim : Soutien Médiathèque-Nord La CGT Eurométropole de Strasbourg, première organisation syndicale au sein de la collectivité, la CGT Territoriaux de Schiltigheim, la CGT Union Locale de Schiltigheim et la CGT Union Départementale 67 tiennent à apporter leur soutien à l’initiative citoyenne entreprise par le Collectif “Hic et Nunc” https://mediathequenordhicnunc.wordpress.com concernant la [...]
  • Jeux débiles et xénophobes à la Fête ... [...]
  • Municipales: écolos rassemblés à Schi... COMMUNIQUE de PRESSE SCHILICK Ecologie > Solidarité > Innovation > Citoyenneté Conférence de presse de lancement de campagne Liste SCHILICK ECOLOGIE : Solidarité, Innovation, Citoyenneté Conférence de presse de lancement de campagne samedi 19 octobre 2013 aux Nouvelles Tuileries, 159, route du Gal de Gaulle Schiltigheim Introduction Je suis très heureuse de vous accueillir aujourd’hui [...]
  • Patrimoine industriel de Schiltigheim...       Armand Peter a guidé les visiteurs samedi et dimanche dans le quartier des brasseries de Schiltigheim à partir de la Maison des Patries, occasion de prendre connaissance, de l’extérieur, de l’architecture industrielle très riche de la fin du 19e siècle et du début du 20e, ainsi que des opérations de sauvegarde récente [...]
  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !