Des caravanes de Roms ont brûlé route des Romains à Strasbourg: surchauffe ou acte criminel?

route des Roamins Strasbourg feuille2chouphoto

Plusieurs caravanes ont brûlé ce matin vers 1h30 sur un stationnement au début de la route des Romains, en face de la rue des Remparts.

Audio
incendie camp rom 1

route des Romains Strasbourg feuille2chouphoto

Les pompiers et la police se sont rendus sur place dans la nuit.
Neuf personnes ont été relogées, pour 48h, par la Ville au Ciarus. Plusieurs des habitants ont été brûlés, dont quatre sont encore hospitalisées.

route des Rpains Strasbourg feuille2chouphoto

Ce campement se trouvait encore il y a une semaine environ au bord de la bande cyclable et du trottoir, visible depuis la route des Romains.

caravane Rom brûlée feuille2chouphoto

Des responsables de la ville de Strasbourg avaient exigé qu’elles soient déplacées vers l’arrière et trois d’entre elles avaient été ôtées. Il en restait donc 7, dont deux seulement ont échappé aux flammes.

caravane Rom feuille2chouphoto

Comme on a pu le constater sur les lieux ce matin, les quatre du fond, près de jardins ouvriers, ont été complètement détruites, l’une partiellement et deux seulement, les plus proches du trottoir sont indemnes.

caravane Roms Strasbourg feuille2chouphoto

D’après un responsable de la Ville à la précarité, venu vers 11h, et selon la police, le feu aurait pris à l’intérieur d’une des caravanes et se serait communiqué aux autres proches.

incendie camp rom feuille2chouphoto

Mais des habitants sur place déclarent avoir entendu un bruit avant le déclenchement du feu. L’hypothèse d’un acte incendiaire volontaire ne peut donc être exclu a priori. C’est aux enquêteurs de la police scientifique de rechercher s’il y a des traces d’un tel acte.

Un témoignage d’un porte-parole Rom
incendie camp rom 6

caravane Rom feuille2chouphoto

Curieusement, un appel téléphonique menaçant, mais oncernant une maison et un véhicule aurait été reçu hier par des membres de la communauté rom. Le numéro appelant était visible! La police en dispose donc.

Des menaces contre une maison et un véhicule
incendie camp rom 7

campement rom vu d'en haut feuille2chouphoto

Plusieurs membres de l’association Latcho Rom étaient sur place ce matin vers 9h, ainsi que le Secours Populaire qui identifiait les personnes à reloger.

resonsables précarité et secours populaire feuille2chouphoto

Ce qu’on remarque sur place, c’est qu’il est très facile d’accéder par un escalier à la butte qui surplombe le campement.

au dessu campement rom feuille2chouphoto

Des indésirables?
On peut aussi rappeler que les DNA s’étaient fait il y a peu l’écho de plaintes du voisinage énoncées lors du dernier conseil de quartier contre les Roms de ce campement.

campement rom strasbourg feuille2chouphoto

Quant à la ville de Strasbourg, elle cherche depuis longtemps à évacuer les campements et a même obtenu un jugement contre 4 campements.

Elle a aussi mis en place l’Espace 16, rue des Remparts, en deux temps. Et y a relogé des Roms du campement Wodli sur la seconde parcelle installée il y a quelques semaines, en face de l’emplacement où l’incendie a eu lieu.

recensement besoins  feuille2chouphoto

Cependant il reste de trop nombreuses personnes, dont des enfants, qui vivent encore dans des campements insalubres, comme celui près du cimetière Saint-Gall, rue de l’Abbé Lemire, d’autres au bord d’une bretelle d”autoroute qui vient de Hautepierre, dans le même secteur de la route des Romains, et plusieurs campements plus petits sont disséminés dans les quartiers ouest de Koenigshoffen et de la Montagne-Verte, ainsi que près de l’Elsau et ailleurs encore.

Ces quartiers font l’objet d’opérations immobilières qui conduisent à une gentrification des lieux. C’est ainsi qu’un squat avait été évacué par la force route des Romains afin de réaménager l’entrée du faubourg.

Rappelons que la Ville de Strasbourg, après avoir obtenu en justice, la possibilité d’évacuer 4 campements, a toujours indiqué qu’elle ne ferait pas exécuter ces expulsions avant d’avoir relogé les habitants concernés.

En même temps, la Ville avait assuré qu’un terrain viable serait trouvé avant Noël. Deux mois après, ce terrain n’est toujours pas mis à la disposition de ceux qui en ont d’autant plus besoin que les conditions climatiques hivernales s’ajoutent au manque d’eau et d’électricité.

Une pétition (voir Feuille de chou) a d’ailleurs été mise en ligne ces jours-ci adressée à plusieurs élus de Strasbourg et au préfet au sujet du plan hivernal qui devrait être mis en application. D’autant plus que le 115 refuse du monde tous les soirs.

Actuellement, un peu après midi, la police, ainsi que l’adjointe aux Affaires sociales, est sur les lieux et entend les habitants.

Disons pour finir que, quelle que soit l’origine de l’incendie, il est plus que temps que ces personnes, citoyens de l’Union européenne, soient relogées, au moins provisoirement sur un ou des terrains plus corrects, en attendant, pas trop longtemps, qu’une solution pérenne et digne leur soit offerte.

Témoignage M.B. Secours populaire

Bonjour, nous étions présents ce matin pour accompagner les personnes dans ce moment difficile. Quatre caravanes sont entièrement détruites, une 5e inutilisable. Les représentants de la ville de Strasbourg étaient présents : M.D. Dreyssé, JC Bournez et M. Spiry ainsi que la police. Une enquête est en cours avec audition des personnes pour connaître l’origine de l’incendie avec une présomption pour un accident dû à une surchauffe d’un poêle (selon la police) mais cela reste à confirmer par les autorités judiciaires. Au vu des conditions de logement, ce type d’incident était prévisible depuis le début des grands froids…
La piste criminelle évoquée par les personnes du camp n’aurait pas trouvé écho… pas de témoins visuel selon la police. A suivre donc !

Pour le moment les personnes dont les caravanes ont été détruites sont hébergées au Ciarus (aucun enfant sur ce campement), la Ville cherche un autre site pour les loger dans d’autres caravanes (celles sur le terrain ne semblent pas transférables) et le campement serait intégralement transféré ailleurs.
Les personnes blessées seraient sorties de l’hôpital (4 personnes y auraient passé la nuit) et vont pouvoir rejoindre le Ciarus.
Concernant les besoins, ces personnes se retrouvent avec leurs seuls vêtements et une collecte serait bien utile (vêtements,couvertures), voir avec Arpomt s’ils peuvent stocker les couvertures notamment jusqu’à ce qu’un nouveau lieu soit trouvé.

LireLire
Similar posts
  • 26ème jour de jeûne contre le Contour... De 12 à 14 h ce vendredi, place Kléber à Strasbourg, de nombreuses personnes sont venues soutenir les cinq grévistes de la faim qui poursuivent leur jeûne depuis 26 jours dans le silence des élus, du préfet, afin d’obtenir un moratoire des travaux. Ceci au lendemain d’une recours déposé par Alsace Nature, et mis en [...]
  • Stolpersteine: action franco-allemand... Les Stolpersteine sont, littéralement des pierres de trébuchement. A Kehl-am-Rhein, sur la rive droite du Rhin, en face de Strasbourg, les deux cités étant maintenant reliées directement par le tram, il y a 63 de ces petits cubes de laiton collés sur du béton, entre les pavés. Ces pierres de mémoire portent les noms et [...]
  • Place publique, par Raphaël Glucksman... Raphaël Glucksmann était à Strasbourg pour présenter son livre, Place publique, et le mouvement homonyme qu’il a lancé pour tenter de redonner du lustre à ce qu’il ne nomme pas “la gauche”, tant le terme en a été dévalué, pas seulement depuis 1982-83 par Mitterrand lequel prétendait “changer la vie”, et a entamé le tournant [...]
  • Rassemblement anti GCO autour des gré... Arrivée Aurélie parle ZAD du Moulin ZAD du Moulin solidaire des grévistes de la faim from feuille de chou on Vimeo. Départ Paroles de grévistes de la faim contre le GCO from feuille de chou on Vimeo. Dès le début, l’annonce a été fait que le président Macron n’avait pas répondu à la demande des [...]
  • 50 militant-e-s bloquent Sanef-Vinci ... Forêt du Krittwald Vendenheim Dès 4 h du matin, des anti-GCO sont présents et surveillent les deux engins laissés sur place et tous les véhicules qui arrivent. Le travail ne peut reprendre sur ce chantier de déforestation. Zone commerciale de Vendenheim La plupart des engins de travaux étaient garés chez Caterpillar. On bloque l’entrée. Rien [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !