Pendant la campagne électorale municipale à Strasbourg, les pressions et exactions contre les Roms se multiplient

Rom et enfant sous tente f2c

On l’avait déjà noté ici , mais il semble que les pressions et exactions contre les Roms des campements dits illicites s’accroissent tous les jours.

Nous avons été prévenus par des Roms que la ville de Strasbourg, sous la forme du chef de mission Rom aidé par la police ne cessait de faire des descentes sur les terrains en vue d’intimider les familles en les pressant de déguerpir.

extension cabane détruite f2c

Ces responsables n’hésitent pas à joindre le geste à la parole en détruisant des extensions de cabanes ou en arrachant des tentes montées à la hâte.

baraque détruite f2c

Des familles avec enfants se retrouvent soit dans des avris plus que précaires, soit sont provisoirement logées par d’autres, en surnombre, soit sont carrément à la rue.

extension arrachée f2c

Une famille avec quatre enfants, scolarisés, est dans cette situation indigne. Un couple avec un très jeune enfant et la femme enceinte vit sous tente.

La pression est telle qu’à peine mis en place, ces abris, détectés par des rondes quotidiennes, sont détruits.

tente détruite Petite forêt f2c

C’est un honteux double langage qui est tenu par la ville de Strasbourg. Elle vante le relogement de certaines familles à l’Espace 16, à l’Écluse ou à l’Espace Hoche, mais en même temps elle cherche à chasser toutes les autres familles qui subsistent depuis des années sur les terrains dits illicites.

Oubliant au passage la circulaire interministérielle du mois d’août qui exige le relogement des expulsés.

Similar posts