Schlomo Sand interdit de conférence à l’Université de Nice

sand

Déjà interdit (de fait) à la Maison des Associations de la place Garibaldi il y a deux ans, c’est là où nous nous y attendions le moins que Shlomo Sand est censuré aujourd’hui : à l’Université!

L’UNIA (Université de Nice Inter-Âge) avait programmé pour le mercredi 19 novembre, une conférence intitulée “Actualité du conflit Israélo-Palestinien”, organisée et animée par Yvan Gastaut (Professeur d’histoire contemporaine) avec, en invité, Shlomo Sand, Professeur à l’Université de Tel Aviv.
Nous apprenions, le 6, que cette conférence était annulée, sans aucune explication.

Que s’était-il passé? Un problème technique au CUM? Un Intervenant souffrant ou retenu par ailleurs?

Non!
Par un simple courriel daté du 2 novembre (toutes les citations proviennent de ce document), M. Roger Guedj, professeur émérite de l’université de Nice Sophia-Antipolis, mettait en garde “les instances” de l’UNIA contre l’invitation “d’un historien contestable et contesté sur un sujet particulièrement sensible lié au conflit israélo-palestinien” et qui “remet en cause la création de l’état d’Israël”.
L’université ne serait-elle pas le lieu de la controverse et du débat? Las! M. Guedj tranchait, péremptoire, “les conférences sur des sujets d’actualité doivent faire l’objet d’un consensus…”. En conclusion il “souhait[ait] qu’elle soit reportée en attendant que son opportunité soit discutée par nos instances”.
Le consensus se fit rapidement à L’UNIA… qui s’exécuta et annula.

Deux professeurs de l’Université de Nice, alertés, ont immédiatement exprimés leur indignation :
Jean-Marc Lévy-Leblond (extraits) : “Les thèses de S. Sand sont certes discutées, mais cela ne fait nullement de lui un historien discutable, sa position académique en témoigne assez… Non, Sand ne remet nullement en cause l’existence de l’Etat d’Israël, dont il est d’ailleurs citoyen… L’UNIA a vocation à développer (plutôt que dispenser…) la culture, dans la convivialité je le souhaite, mais dans l’harmonie je n’y crois guère, tant une culture n’est vivante que par et dans les confrontations”.
André Tosel (extraits) : “Je connais et j’ai lu cet historien de grand talent intellectuel et de courage moral. Cette décision fait censure et entache la dimension universitaire dont l’UNIA se prévaut. La vie intellectuelle n’est pas faite de béndictions et de dérobades. Les contradictions de l’histoire doivent être affrontées avec loyauté dans l’argumentation et respect dans la discussion des analyses, non pas neutralisées par les préjugés expressifs de l’ordre moral qui est hélas une spécialité niçoise”.
Le corps universitaire et l’Université de Nice Sophia-Antipolis se doivent de restaurer leur prestige intellectuel entaché par cette décision en la condamnant et en la faisant annuler sans délai!

ujfp logo 2

Les sionistes ne dicteront pas leur réécriture de l’histoire,
ni à Nice, ni ailleurs !

Shlomo Sand est un universitaire israélien, enseignant à l’université de Tel-Aviv sans y être censuré et auteur de plusieurs ouvrages historiques dont « Comment le peuple juif fut inventé » et « Comment la terre d’Israël fut inventée ». Les sionistes ne lui pardonnent pas d’avoir remis en cause les mythes fondateurs de leur idéologie à savoir la théorie de l’exil des Juifs et de leur retour.
On peut avoir des désaccords avec Shlomo Sand, comme avec tout chercheur. Les sionistes ont choisi d’essayer de le bâillonner. La conférence qu’il devait faire à l’Université de Nice Inter-Âge le 19 novembre a été interdite sans explication après l’intervention d’un professeur de l’Université de Nice Sophia-Antipolis affirmant qu’une conférence sur le sujet « Actualité du conflit israélo-palestinien » devait faire consensus, ce qui n’était pas le cas avec un « historien aussi discutable ».
Trop, c’est trop ! Le gouvernement israélien vient des commettre contre la population palestinienne des actes que le tribunal Russell sur la Palestine qualifie de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et incitation au génocide. La société israélienne approuve majoritairement ces crimes en partie parce qu’elle est travaillée par une propagande incessante qui nie les droits et la dignité des Palestiniens.
Nous ne laisserons pas ceux qui soutiennent une politique criminelle faire taire nos voix. Nous saluons deux universitaires niçois, Jean-Marc Lévy-Leblond et André Tosel qui ont protesté contre cette atteinte à la liberté d’expression. La ville de Nice où le maire traite les tziganes de « délinquants » et interdit le film « hors-la-loi » de Rachid Bouchareb est une ville où cette liberté est menacée.
Déjà à Nice, Shlomo Sand avait été privé de parole il y a 2 ans. Dans cette même ville en 2003, une réunion de Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal avait également été interdite.
Rappelons aussi Stéphane Hessel interdit de parole à l’Ecole Normale Supérieure en 2011 ou le colloque « Israël, Etat d’apartheid » interdit à l’université de Paris 8 en 2012.

L’Union Juive Française pour la Paix dénonce ces atteintes à la liberté d’expression qui ne servent qu’à couvrir la destruction de la Palestine en cours.
Elle exige que Shlomo Sand puisse parler librement à l’université.

UJFP-PACA

Union Juive Française pour la Paix (UJFP) – 21 ter rue Voltaire, 75011 PARIS
Téléphone : 07 81 89 95 25 • E-mail : contact@ujfp.org : • Site web : www.ujfp.org
Page facebook : www.facebook.com/UJFP.Officiel • Compte twitter: @contactujfp

Yossi Gal, ambassadeur d’Israël en France pas d’accord avec la censure de Schlomo Sand [voir les commentaires] 17 11 14

Similar posts
  • General Electric Belfort General Electric Belfort from feuille de chou on Vimeo. Près de 3000 personnes étaient rassemblées vers 14 h devant la Maison du peuple de Belfort par un temps de plus en plus pluvieux. Après le discours d’une responsable CGT, le cortège est parti vers l’usine General Electric, avec la CGT, les Gilets jaunes, le PCF [...]
  • 17 octobre 1961-17 octobre 2019 Stras... Chaque année à Strasbourg se tient une commémoration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris où 200 Algériens pacifiques ont été tués par la police, certains jetés à La Seine. C’était sous le général de Gaulle, Roger Frey était ministre de l’Intérieur et Maurice Papon qui s’était illustré en 1942 à Bordeaux en déportant [...]
  • Semaine Européenne de la Démocratie L... [...]
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]

9 Commentaires

  1. 19 novembre 2014    

    Elle est belle la démocratie dans le pays des droits de l’homme !!

  2. rudolf Bkouche rudolf Bkouche
    16 novembre 2014    

    La conversion au judaïsme de tribus berbères est bien antérieure à l’Islam. Et je n’ai pas lu chez Sand que ces tribus se sont converties pour résister à l’Islam.
    Quant aux Juifs européens, ils ont des origines assez disparates, les Kahzars mais pas seulement eux. Grégoire de Tours parle de Juifs à l’époque franque bien avant l’Islam.
    Ce qu’apporte Sand, et en cela il a raison, c’est que la majorité des Juifs dans le monde n’est pas issue des Hébreux. Pas la peine de lui faire dire autre chose de ce qu’il dit.

  3. Schlomo Schlomo
    16 novembre 2014    

    en 1948, l’opération Dalet a bien conduit à une épuration ethnique; c’est ce qu’établit Ilan pappe dans son livre
    et cette épuration continue sous nos yeux avec la colonisation de la Cisjordanie et la judaïsation de Jérusalem Est
    Israël empêche toute cohabitation de deux Etats
    ne restent que des bantoustans eux-mêmes sous contrôle israélien

  4. Yossi Gal Yossi Gal
    16 novembre 2014    

    On peut discuter si l’ensemble des communautés juives du monde constituent un peuple ou pas. Je ne crois pas que j’ai déformé la pensée du Pr Sand. J’ai résumé ce que j’ai compris de la lecture de 3 de ses livres (que j’ai lu en Hébreux et en Français et que j’ai commandé en anglais). C’est au Pr Sand de dire si mon commentaire le sert ou pas et à la limite cela n’est pas important, par contre il peut me dire si j’ai bien compris sa pensée ou pas. Ça sera plus utile.

  5. Yossi Gal Yossi Gal
    16 novembre 2014    

    N’exagérons pas. Il n y a pas d’épuration ethnique en Israël. Il y a deux légitimités qui se confrontent. Par contre il y a une minorité juive d’extrême droite, mystique et messianique qui pense épuration ethnique. Un de leur grand rabbin pense même que les tous goyim n’ont été crées que pour servir les juifs… Comme il y a une autre du coté palestinien (Hamas, djihad islamique) qui ne rêvent pas de pratiquer de l’épuration ethnique mais d’exterminer toute présence juive de ce qu’ils appellent la Palestine (Tout Israël et la ci-Jordanie). Montrons un peu plus de modération dans nos propos. Deux États pour Deux Peuples. Chacun chez soi. La coopération pour plus tard.

  6. rudolf Bkouche rudolf Bkouche
    16 novembre 2014    

    ok, mais dire que des tribus, d’Europe ou du Maghreb se sont converties au judaïsme pour échapper à une conversions de force à l’Islam n’est pas très sérieux. C’est une déformation de ce que dit Sand.
    La question est celle de la liberté universitaire. Je ne pense pas que ce texte rendre service à Sand.

    rudolf

    ps. Lorsqu’on parle du peuple juif, le mot qui pose problème est celui de peuple. C’est le point faible de la thèse de Sand. Mais la question n’est pas d’être ou non d’accord avec Sand. Cette censure universitaire est scandaleuse.

  7. Schlomo Schlomo
    16 novembre 2014    

    oui, mais qu’il y ait ou non un “peuple juif” (et il n’y en a pas) n’autorise pas l”Etat d’Israël à pratiquer l’épuration ethnique des Palestiniens

  8. Yossi Gal Yossi Gal
    16 novembre 2014    

    Je trouve que c’est honteux de faire interdire un intellectuel Israélien, Professeur d’histoire à l’Université de Tel-Aviv et citoyen israélien parce qu’il exprime des hypothèses qui ne vont pas dans le sens de la pensée unique qui règne en Israël et que leurs amis niçois soutiennent avec Zele.
    Que dit le Pr Sand : Il dit que les juifs d’Europe ne sont pas venus du Moyen Orient mais que ce sont des tribus convertis au judaïsme au 10 e siècle pour échapper à une conversion de force à l’Islam. De même pour les juifs d’Afrique du Nord, ce sont des tribus berbères qui se sont convertis au judaïsme pour les mêmes raisons. Il n y qu’à voir qu’il n y aucune ressemblance physique entre les juifs d’Europe et les ethnies du moyen orient. Il appuie son argumentation entre autre sur le fait que les romains préféraient garder les populations sur leurs lieux d’habitation pour collecter des impôts plutôt de les exiler. Ils n’exilaient que les fauteurs de troubles. Cela ne diminue en rien le droit du peuple juif à être attaché à la terre d’Israël. Si ces populations se sont convertis, c’est qu’ils ont adhéré à l’histoire du peuple juif et dans le judaïsme un converti a plus de valeur qu’un juif d’origine. Nous pouvons ne pas être d’accord avec ces thèses, mais ce n’est pas une raison pour avoir peur que cela remette en cause le droit du peuple juif sur la terre d’Israël qu’il faut partager avec les palestiniens. C’est d’ailleurs ce que propose le Pr Shlomo Sand. Deux États pour Deux Peuples.
    Que va-t-il se passer pour les autres Professeurs d’histoire et d’archéologie biblique. Va-t-on interdire les professeurs Finkelstein et Silberman par ce qu’ils émettent l’hypothèse qu’il n y avait jamais eu de juifs en masse en Égypte, qu’il n y jamais eu de sortie d’Égypte, ni de passage 40 au désert et par conséquent pas de conquête de Canaan. Que Samson n’est qu’un vulgaire plagiat du mythe d’Hercule, de même pour David et Goliath dont l’histoire n’est qu’une copie de la bataille entre Achille et Hector. Qu’Abraham ne pouvait pas recevoir des anges venus sur des chameaux, car ces bestioles n’étaient pas encore domestiqués dans la région à cette époque.
    J’adhère aux hypothèses du Pr Sand, mais pas à ces positions politiques. Ce n’est pas une raison pour l’interdire de parole.

  9. Dr Federlanja Dr Federlanja
    12 novembre 2014    

    Sous les pavés,….le sable de l’amer,hélas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.