1re manifestation anti-Macron à Strasbourg

A partir de 19 h des militants des gauches radicales opposés tant à Le Pen qu’à Macron se sont rassemblés place d’Austerlitz à Strasbourg à quelques mètres des macronistes réunis au café Bâle.

Dès la proclamation du résultat, après quelques slogans “ni patrie ni patrons, ni Le Pen ni Macron“, la centaine de manifestants s’est rassemblée face à une ligne de policiers fortement armés. Puis ils ont tourné le dos aux flics pour partir en manifestation vers le centre-ville drapeaux rouge et noir au vent.

Vers 21 h, alors que le cortège se dirigeait vers la place Broglie, une dizaine de fascistes ont attaqué les manifestants avec des mortiers. Puis il y eut un corps à corps entre fascistes et antifascistes. La police a interpellé plusieurs des nervis d’extrême-droite. Quelques blessés légers du côté des antifas selon un correspondant joint peu après.

De mémoire de militants, cela fait des dizaines d’années que les fascistes n’avaient pas mené d’action musclée de ce type à Strasbourg. Ils trouveront du répondant, n’en doutons pas, s’ils insistent…

COMMUNIQUE – La CGT67 condamne l’attaque menée par un commando d’extrême-droite à Strasbourg

Le Front national n’accédera pas à la Présidence de la République, c’est une victoire pour la démocratie. La CGT a œuvré à faire barrage à l’extrême droite, c’est le sens de notre engagement historique.

Malgré tout, le score réalisé par le FN est à la hauteur de la désespérance sociale, elle-même la conséquence des renoncements successifs des différents gouvernements à œuvrer véritablement pour la justice sociale. Combattre le Front national, c’est avant tout rompre avec les politiques libérales. C’est dans cette optique que la CGT œuvrera, par la mobilisation sociale, pour imposer d’autres choix, agir pour le progrès social et un monde de paix.

Par ailleurs, après l’annonce des résultats dimanche soir, un commando d’extrême-droite a attaqué des militants mobilisés contre le FN et contre le libéralisme à Strasbourg.
La CGT 67 condamne fermement cette agression !

Jacky WAGNER
secrétaire général
Union Départementale CGT du Bas-Rhin

DSC00507
DSC00508
DSC00509
DSC00505
DSC00511
DSC00512
DSC00513
DSC00514
DSC00515
DSC00516
DSC00517
DSC00506
DSC00518
DSC00519
DSC00520
DSC00522

Attaque d’extrême-droite contre les antifas

http://c.dna.fr/actualite/2017/05/07/les-forces-de-l-ordre-font-usage-de-bombes-lacrymogenes

Similar posts
  • Manif à Strasbourg: Jérusalem-Al Qods... [...]
  • Strasbourg antifasciste contre l̵... Près de 300 manifestants ont marché du Faubourg-National à la place de la Bourse, fortement encadrés par de nombreux gendarmes surarmés, pour protester contre l’ouverture ce jour, dans un lieu encore tenu secret, d’un local, l’Arcadia, tenu par d’ex-fascistes du GUD. A Lyon, à Lille, dans la Meuse, de tels lieux de haine entre soi [...]
  • Jauni: mort d’un exilé fiscal Bonjour à tous, On a tous quelque chose du grand Johnny, planqué en Suisse, votant pour Sarkozy … Cet hommage là, c’est le seul que j’ai réussi à apprécier et il a été diffusé hier soir sur France-Inter dans l’émission de Charline Vanhoenaeker “Par Jupiter”, vers 17h30. Sinon, on a quand même chargé la bête, [...]
  • État d’urgence, toujours. Polic... Communiqué de la famille d’Antonin Bernanos : Ce matin à 6h la police judiciaire du XVIIe arrondissement a défoncé la porte de l’appartement de la mère d’Antonin Bernanos, sans sommation, pour interpeller Antonin, afin de faire appliquer immédiatement sa peine dans l’affaire de la voiture brûlée (5 ans de prison de 2 avec sursis). Cette [...]
  • Non au local fasciste à Strasbourg ! [...]

1 Commentaire

  1. SCHMITT SCHMITT
    8 mai 2017    

    C’est bien la preuve en voyant ces fachos que l’extreme droite est dangereuse et le ventre est touours fécond de cette bete immonde comme le disait Bertold Brecht à nous de constituer une gauche unie pacifiste et radicale pour la constituer il faut déjà que les insoumis les comunistes et les écologistes (radicaux comme ceux de NNDL (notre dame des landes) s’entendent pour un programme commun d’idées en organisant des réunions et des débats pour moi il faut envoyer une gauche forte et unie à l’assemblée nationale pour contrecarrer le programme des mesures antisociales de Emmanuel Macron si certaines mesures comme de ne mettre que 11 élèves dans les classes des ZEP le reste ne suit pas alors nous viré les fachos maintenant il faut maintenir la pression alors camarades en avant pour la justice sociale en envoyant le candidat de gauche le mieux placé aux législatives à l’assemblée nationale

No Pings Yet

  1. 1re manifestation anti-Macron à Strasbourg | on 8 mai 2017 at 14 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

  Contact : F2C.media@gmail.com

Membre

Club de la presse - Strasbourg Europe

Club Médiapart

Reporter sans Frontières

Coordination permanente des medias libres

Nos dossiers

Actions de résistance à la politique anti-Rom de la ville de Strasbourg 2012-2014

« Espace Hoche », un camp pour Roms, grillagé et surveillé, à Strasbourg, siège de la Cour européenne des Droits de l’Homme

Catégories

Matériel

Droitisation de l'échiquier politique : 5 jeux à gratter des voix

Archives

Abonnements aux flux RSS

Abonnez-vous !