Un Colloque Droit local d’Alsace-Moselle d’actualité

Le saviez-vous?

Du 11 novembre 1918 au 10 janvier 1920, l’Alsace est du point de vue juridique occupée par l’armée française…

Quelques bribes d’interventions notées par un ami de http://www.laicitedaccord.com/

Quelques idées ou formules retenues dans les interventions

Roland Ries :

« le Traité de Versailles cause de la 2ème Guerre mondiale »

Jean-Marie Woehrling :

« 2021, ce sera le 150ème anniversaire du droit local » [car 1871 l’Empire allemand accepte de maintenir des lois françaises] … « le droit local a un caractère symbolique et culturel » … « le droit local est, en quelque sorte, un ersatz d’une autonomie locale »

Émilien Rhinn :

Il démontre que dans de très nombreux domaines, l’Empire allemand n’a maintenu que temporairement les lois françaises après 1871 : dès 1871 le code pénal, puis le droit commercial, puis en 1900 le code civil. Et à partir de 1880 ce sont certaines lois purement locales qui sont promulguées, ainsi le droit communal en 1895…

Il fait aussi un très intéressant parallèle avec le droit colonial…

Joseph Schmauch :

Il note que dans le Sundgau autour de Thann, occupé par les troupes françaises dès 1914, les règles du droit international ont été respectées : on a maintenu toutes les dispositions locales car le droit international interdit de modifier la législation dans un « territoire étranger » sous statut militaire d’occupation [Or, au vu du droit international, l’Alsace restait au sein de l’Empire jusqu’aux traités de paix]

Jean-Marie Woerhling :

Il rappelle le contenu des textes : la Convention d’armistice du 11 novembre 1918 ne prévoit que l’évacuation de l’Alsace et la Moselle par les troupes allemandes… c’est tout ! Les territoires sont ensuite « occupés » par les troupes françaises mais restent soumis aux règles de la Convention de la Haye …

Le Traité de Versailles ne prévoit la réalisation juridique de la « réintégration » des territoires dans la République qu’après l’application d’un certain nombre de procédures : elle n’est juridiquement effective que le 10 janvier 1920 !!!

Francis Messner sur les cultes n’a rien dit de bien original…

Les actes du colloque seront publiés par IDL Institut du droit local

Similar posts
  • Une victoire juridique de trois anti ... Quarante anti-GCO dans la salle d’audience, dont le maire de Kolbsheim et celui de Pfettisheim, et une trentaine sur le parvis du TGI de Strasbourg ce matin en solidarité avec trois personnes prévenues d’avoir manifesté illégalement sur un pont au-dessus de l’A35 munies d’une banderole dénonçant le Grand Contournement Ouest, autoroute à péage de 24 [...]
  • Metz Gilets Jaunes Manifestation de l... On était environ un millier rassemblés place Mazelle à Metz en attendant que le camion s’ébranle en tête de cortège. La pluie tombait un peu, mais elle a cessé le reste de l’après-midi. Des véhicules de l’armée française sont passés tout klaxon dehors avec le succès qu’on imagine. Le cortège était très coloré, le jaune [...]
  • Extinction-Rébellion à Strasbourg et ... A 4’10, intervention de Extinction-Rébellion devant les officiels, puis la police municipales enlève une [...]
  • Les anti-GCO s’invitent au lanç... Une petite vingtaine d’anti-GCO résolus ont pris l’air ce matin à Vendenheim pour assister au lançage du viaduc qui doit permettre au GCO de franchir le canal de la Marne-au-Rhin, le TGV Paris-Strasbourg, la voie ferrée Strasbourg-Haguenau et la route. Les journalistes, peu nombreux d’ailleurs, – DNA, Alsace 20 et Radio France- avaient été invités [...]
  • Marche pour le climat Strasbourg Germaine de Kolbsheim toujours présente! Pôle anticapitaliste La Roue tourne interdite de parole par les [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.