Les deux Christian, de Bure, en Cour d’appel à Nancy


100 à 150 personnes sont venues, par roulement, soutenir les deux Christian qui avaient été condamnés à Bar-le-Duc en 1re instance à de la prison avec sursis et une forte amende parce qu’ils auraient été reconnus sur photos comme ayant participé à la destruction collective d’un mur que Cigeo avait construit illégalement dans le Bois Lejuc à #Bure, potentielle poubelle atomique qui devrait conserver pendant des centaines de milliers d’année les déchets nucléaires.
Tous les deux ont fait appel devant la Cour d’appel de Nancy qui a réitéré les mêmes accusations absurdes et exigé qu’ils soient condamnés à des peines identiques qu’en première instance.

L’un des Christian, le Lorrain, a lu la lettre lue à l’audience qui explique par de nombreuses raisons pourquoi il n’a pu être l’auteur des faits incriminés. Le Christian alsacien nie de même être celui prétendument reconnu sur photo.

Les amis de la #Confédérationpaysanne avaient organisé le rassemblement comme à l’habitude afin d’accueillir au mieux les participants qui ont pu résister tant bien que mal au froid en dégustant soupe aux légumes, quiches diverses, cakes salés, fromages, arrosés suivant les goûts de vin blanc, rouge, de jus de fruits divers tous bio, de bière artisanale, de café. Les prix étaient laissés à l’appréciation des affamés qui ont pu ainsi soutenir la Confédération paysanne et leurs amis ainsi que les résistants de Bure et alentours soumis jour après jour à une rude occupation militaire.

Un peu avant 16h, les Christian et leurs avocats, sortis du tribunal, se sont adressés à leurs sympathisants-tes. Le jugement a été mis en délibéré pour être rendu le 21 mars prochain. Rendez-vous est donc donné ce jour-là à Nancy.

Parmi les soutiens on a pu noter deux députées de La France insoumise, l’une du Val-de-Marne, qui était aussi venue à #Kolbsheim soutenir le combat anti#GCO (Grand Contournement Ouest de Strasbourg) et l’autre élue à Pont-à-Mousson.

L’après-midi de vigile a passé plus agréablement grâce aux talents des musiciens et chanteurs, dont les Bure Hâleurs et leurs paroles décapantes.

Le nouveau site de Bure
https://bureburebure.info/10-janvier-proces-en-appel-des-tombeurs-de-mur-de-bure/

Bure Hâleurs

Députée LFI Val-de-Marne

Députée LFI de Pont-à-Mousson

Similar posts
  • In Girum Les leçons politiques des ro... In Girum Les leçons politiques des ronds-points from feuille de chou on [...]
  • Maxime Alexandre, au Centre culturel ... Table ronde animée par Charles Fichter, Jean-Michel Niedermeyer, Armand Peter et Jean-Paul Sorg Maxime Alexandre from feuille de chou on [...]
  • Discours d’Ismahane Chouder à l... Discours d’Ismahane Chouder à la Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Marche contre l’islamophobie 10 novembre 2019 Comment faut-il vous le dire ? Une nouvelle fois, la surenchère islamophobe est au rendez-vous chez nombre de politiques relayés par des médias porte-voix. Depuis la rentrée, chaque jour compte une nouvelle ignominie, une nouvelle indignité, particulièrement à [...]
  • URBEX RDA de Nicolas Offenstadt Débat au Quai des Brumes à Strasbourg le 13 novembre 2019 [...]
  • ” Nègre marron” n’e... Correspondant F2C au TGI de Strasbourg “Le marronnage était le nom donné à la fuite d’un esclave hors de la propriété de son maître en Amérique, aux Antilles ou dans les Mascareignes à l’époque coloniale. Le fuyard lui-même était appelé marron ou nègre marron, negmarron, voire cimarron (d’après le terme espagnol d’origine).“. [...]

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.