Genève/ Gilets jaunes, contre la répression en France et l’exportation de LBD 40 suisse

Samedi 31 août, des centaines de gilets jaunes venus de France ont formé une chaîne humaine avec leurs amis suisses depuis Ferney-Voltaire jusqu’à la place des Nations devant le bâtiment de l’ONU afin de protester contre la répression en France ordonnée par Macron-Philippe-Castaner et exiger de la Suisse qu’elle stoppe la livraison de LBD 40 fabriqués à Thoune vers la France.

Cortège coloré qui a marché 4 km après avoir franchi la frontière à Ferney-Voltaire sous les yeux des policiers, gendarmes et douaniers.

Une fois en Suisse, pour suivre les consignes des organisateurs et de la police suisse, nous avons marché sur les trottoirs, laissant libres le couloir de bus et les rues pour les voitures. Les gilets jaunes venaient de nombreux départements français, les plus proches étant bien sûr les plus nombreux parmi lesquels les organisateurs de la région de Gex dans l’Ain, les Savoyards, ex-marcheurs d’Albertville à Strasbourg, des Alsaciens surtout du Haut-Rhin, et des départements plus éloignés encore.

On voyait de nombreux véhicules diplomatiques escortées par des motards portant l’inscription Sécurité diplomatique.

Un fois arrivés sur la place des Nations, sous un soleil ardent, s’est tenu le meeting. Des personnalités étaient présentes parmi lesquelles Francis Lalanne, le député suisse Ziegler, entendu par téléphone amplifié, un ophtalmologue dénonçant la fabrique française d’éborgnés et les autres mutilations subies par des dizaines de manifestants et les blessures physiques et psychiques de centaines d’autres.
Petit-Jean, gréviste de la faim, venu à pied depuis Marseille, en était au 17e jour. Des médailles ont été remises à une dizaine de blessés, parmi lesquels a été distinguée aussi Mme Zineb Redouane, tuée par un tir policier alors qu’elle était dans son appartement à Marseille.

La manifestation quasi boycottée par les médias français mainstream, a été un succès et au dernier jour d’août, laisse présager, un retour en nombre et en force des gilets jaunes dans les rue de France dès septembre, sans compter leur jonction probable avec les autres secteurs en lutte.

1/

2/

3/

4/

5/

6/

7/

8/

9/

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • La police évacue des grévistes à l... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... [...]
  • Débrayage chez Punch Powerglide à Str... 70 salariés de l’équipe du matin ont débrayé chez Punch Powerglide, usine du Port du Rhin à Strasbourg contre le PSE qui comprend des départs volontaires et des suppressions d’emploi. De l’autre côté des grilles d’entrée des délégués CGT de plusieurs entreprises privées et publiques s’étaient rassemblés avec des Gilets Jaunes en soutien: cheminots, fonctionnaires [...]
  • Rassemblement devant le rectorat de S... https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157987388948599/ Une petite centaine de personnels de l’Education nationale et des gilets jaunes devant le rectorat de Strasbourg rue de la Toussaint, de la maternelle à l’Université. Tous s’opposent à la casse des retraites solidaires. Les profs de lycée s’opposent à la destruction du bac national avec des épreuves locales qui comptent pour un tiers [...]