Police, gendarmerie, justice: acharnement non thérapeutique contre la Feuille de chou

Le responsable de la Feuille de chou est une fois de plus appelé à comparaître, le mardi 22 octobre 2019, à 11 h, devant la Cour d’Appel de Colmar, suite à l’appel du procureur, après la nullité du procès du 24 juin en correctionnelle à Strasbourg, prononcée le 20 août.

Le président du TGI de Strasbourg avait jugé que le procès en “injure publique envers un corps constitué“… (la gendarmerie nationale) ne pouvait avoir lieu car la plainte était entachée de nullité.

Il s’était pourtant réellement déroulé le 24 juin…

En effet, le colonel-adjoint de gendarmerie du Bas-Rhin avait omis dans sa plainte de citer, entre guillemets, les propos réputés injurieux entendus sur la bande son d’une vidéo captée près du chantier GCO de Vendenheim et diffusée par Facebook en direct.

Pourtant, l’adjudant-chef de la Brigade de Mundolsheim avait bien documenté le dossier.

Cependant, ce qu’un étudiant en droit de 1re année ne saurait ignorer, et que tout responsable de publication sait de la loi sur la presse du 29 juillet 1881, était manifestement insu du colonel…
La nullité de la plainte a entraîné logiquement la nullité du procès.

Bien entendu, le procureur de la République qui, comme un préfet ou un recteur, relève directement du pouvoir exécutif, ne pouvait laisser passer un tel jugement.

Preuve s’il en fallait encore que nous avons affaire, sous Macron, à une police politique et à de hauts magistrats qui le sont tout autant dans l’acharnement non thérapeutique contre les opposants au pouvoir…

Me Burkatski défenseur de J C Meyer

Pour information, après le procès en date du 24 juin, voici deux pages du jugement prononcé le 20 août au TGI de Strasbourg par le président Philippe Schneider, jugement contre lequel le procureur a fait appel:

Comme si cela ne suffisait pas, le même responsable de la Feuille de chou a été convoqué “en vue d’une audition libre” à l’Hôtel de police de Strasbourg, le jeudi 3 octobre à 9 h “soupçonné d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction de atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission de l’image d’une personne“.

Similar posts
  • En GAV à domicile, vendredi 3 avril Ciel gris bien que la météo du smartphone annonce ensoleillé et 0 % de risque de pluie. Sur ma page FB, j’ai commencé une série photographique destinée à pallier la fermeture des musées et galeries de peinture. Photographie d’une peinture par jour. Christophe Meyer, Daniel Depoutot et Christophe Hohler pour commencer. Sauf si le confinement [...]
  • Masques anti-Covid-19 pour les enfant... Bonjour, Iyad m’a envoyé des photos prises au cours de son dernier tournage. Il s’agit d’une initiative prise par un artiste palestinien pour personnaliser des masques, les rendre moins “dramatiques” pour encourager les enfants à les porter. Iyad ajoute que de son côté tout va bien ainsi que pour sa famille et ses proches. Concernant [...]
  • La psychiatrie refuse d’être &#... Un article de Clémence Nayrac et Géraldine Tribault pulié par Hospimedia le 27/03/2020 Le contrôleur général des lieux de privation de liberté demande au Gouvernement des mesures d’urgence pour la psychiatrie dans le contexte de crise sanitaire. Déjà, depuis plusieurs jours, les représentants de la discipline ont lancé l’alerte. Le contrôleur général des lieux de [...]
  • Rony Brauman répond à Macron : « La m... Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat » Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. [...]
  • DD Baroin et Georges Federmann Georges Yoram Federmann 5 rue du Haut Barr 67000 Strasbourg. Strasbourg , le 28 mars 2020. Chère famille, chers tous, Dédé s’en est allé. J’ai appris sa mort par internet vendredi 27, par le message de Roger Winterhalter et en lisant la Feuille de chou de J-C Meyer, le lendemain. Nous sommes restés en contact [...]