Signaler des exactions policières à Amnesty International

DROIT DE MANIFESTER

La Feuille de chou a reçu:

Bonjour

je vois que vous signalez des exactions policières, vous pourriez peut-être faire tourner ce mail ? Appel à témoins d’Amnesty aux personnes qui ont subi des violences policières…
Solidairement

Bonjour à tous,

Je vous fais suivre un appel d’Amnesty International .
Ils recherchent actuellement des personnes ayant fait l’objet de GAV pour les motifs suivants :

Groupement en vue de commettre un acte de violence
Outrage
Rébellion
Dissimulation du visage lors d’une manifestation

N’hésitez pas à contacter Monsieur Marco PEROLINI (Basé en Grande Bretagne) il pourra vous expliquer plus en détail la démarche et vous orienter vers une personne d’Amnesty France près de chez vous.
Mail : Marco.Perolini@amnesty.org

Pour la région Ile de France vous pouvez contacter Anne-Sophie Simpere que j’ai moi même rencontré fin août.
Mail : asimpere@amnesty.fr

Si vous n’êtes pas concernés par cet appel à témoin n’hésitez pas à le faire circuler afin qu’un maximum de personnes puissent en être informé.

Merci à tous, on ne lâche rien !!

Force et honneur.

Vanessa

TO: stoprepression@riseup.net
SUBJECT: recherche d’amnesty sur le droit de manifester

Bonjour, je m’appelle Marco Perolini et je travaille pour Amnesty International. Amnesty International entame une recherche concernant le droit de manifester en France. La recherche se focalise sur les poursuites des manifestants dans le cadre du mouvement social des Gilets Jaunes. Ce travail a pour but de dénoncer les atteintes au droit de manifester et plus en général les restrictions imposées à la société civile et aux mouvements sociaux pour s’exprimer librement. On prévoit la publication d’un rapport avant la fin de l’année qui sera suivi d’un travail de plaidoyer et campagne en vue d’aboutir à un changement législatif, politique et social. On est à la recherche de témoignages de personnes qui ont été interpellées, mises en garde à vue et, le cas échéant, poursuivies pour groupement en vue de commettre un acte de violence, outrage ou rébellion ou dissimulation du visage lors d’une manifestation. Est-ce que vous êtes en contact avec des manifestant.e.s qui ont été interpellé.es

[1] pour ces raisons? On souhaite récolter des témoignages tout d’abord pour illustrer les violations du droits de manifester dans le rapport qu’on planifie de publier avant la fin de l’année. On pourra éventuellement réfléchir à mener des actions de campagne sur certains cas individuels.
Je vous remercie d’avance,
Bien à vous,
Marco Perolini

Similar posts
  • Amazon, ni à Dambach ni ailleurs! Communiqué de presse du 28 juillet 2020 En guise de réponse face au chantage à l’emploi proposé par la multinationale Amazon sur le territoire de Dambach-la-ville, Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de [...]
  • Amazon: ni à Dambach-la-Ville ni aill... Communiqué de presse du 18 juillet 2020 Le collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, de France Nature Environnement ou encore de l’association Nature et Vie, a adressé un courrier le 17 juillet 2020 à [...]
  • Documentaire: 91 route des Romains St... La nouvelle municipalité a suspendu la plainte contre Edson Laffaiteur. Le référé aura lieu le 25 août [...]
  • Du proto-capitalisme au Covid-19: une... Alain [...]
  • Esclavage moderne en Champagne : «Mêm... Esclavage moderne en Champagne : «Même les passeurs nous traitaient mieux que ça» Gurvan Kristanadjaja Il y a 17 heures Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. © Emeric Fohlen Photo d’illustration, à Verzenay, en août 2018. Un procès a levé le voile la semaine dernière à Reims sur les conditions de travail de vendangeurs [...]