Signaler des exactions policières à Amnesty International

DROIT DE MANIFESTER

La Feuille de chou a reçu:

Bonjour

je vois que vous signalez des exactions policières, vous pourriez peut-être faire tourner ce mail ? Appel à témoins d’Amnesty aux personnes qui ont subi des violences policières…
Solidairement

Bonjour à tous,

Je vous fais suivre un appel d’Amnesty International .
Ils recherchent actuellement des personnes ayant fait l’objet de GAV pour les motifs suivants :

Groupement en vue de commettre un acte de violence
Outrage
Rébellion
Dissimulation du visage lors d’une manifestation

N’hésitez pas à contacter Monsieur Marco PEROLINI (Basé en Grande Bretagne) il pourra vous expliquer plus en détail la démarche et vous orienter vers une personne d’Amnesty France près de chez vous.
Mail : Marco.Perolini@amnesty.org

Pour la région Ile de France vous pouvez contacter Anne-Sophie Simpere que j’ai moi même rencontré fin août.
Mail : asimpere@amnesty.fr

Si vous n’êtes pas concernés par cet appel à témoin n’hésitez pas à le faire circuler afin qu’un maximum de personnes puissent en être informé.

Merci à tous, on ne lâche rien !!

Force et honneur.

Vanessa

TO: stoprepression@riseup.net
SUBJECT: recherche d’amnesty sur le droit de manifester

Bonjour, je m’appelle Marco Perolini et je travaille pour Amnesty International. Amnesty International entame une recherche concernant le droit de manifester en France. La recherche se focalise sur les poursuites des manifestants dans le cadre du mouvement social des Gilets Jaunes. Ce travail a pour but de dénoncer les atteintes au droit de manifester et plus en général les restrictions imposées à la société civile et aux mouvements sociaux pour s’exprimer librement. On prévoit la publication d’un rapport avant la fin de l’année qui sera suivi d’un travail de plaidoyer et campagne en vue d’aboutir à un changement législatif, politique et social. On est à la recherche de témoignages de personnes qui ont été interpellées, mises en garde à vue et, le cas échéant, poursuivies pour groupement en vue de commettre un acte de violence, outrage ou rébellion ou dissimulation du visage lors d’une manifestation. Est-ce que vous êtes en contact avec des manifestant.e.s qui ont été interpellé.es

[1] pour ces raisons? On souhaite récolter des témoignages tout d’abord pour illustrer les violations du droits de manifester dans le rapport qu’on planifie de publier avant la fin de l’année. On pourra éventuellement réfléchir à mener des actions de campagne sur certains cas individuels.
Je vous remercie d’avance,
Bien à vous,
Marco Perolini

Similar posts
  • Les hospitaliers des HUS devant lR... 80 manifestants devant l’Agence Régionale de Santé à Strasbourg à l’appel de trois syndicats hospitaliers, FO, la CGT et la CFTC. Après des prises de parole, ils se sont dirigés vers les quais et au passage ont “décoré” le siège du candidat macédonien Fontanel avec des tenus blanches trouées et des vielles baskets pour souligner [...]
  • La police évacue des grévistes à l... [...]
  • Commémoration du massacre des juifs d... [...]
  • Débrayage chez Punch Powerglide à Str... 70 salariés de l’équipe du matin ont débrayé chez Punch Powerglide, usine du Port du Rhin à Strasbourg contre le PSE qui comprend des départs volontaires et des suppressions d’emploi. De l’autre côté des grilles d’entrée des délégués CGT de plusieurs entreprises privées et publiques s’étaient rassemblés avec des Gilets Jaunes en soutien: cheminots, fonctionnaires [...]
  • Rassemblement devant le rectorat de S... https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157987388948599/ Une petite centaine de personnels de l’Education nationale et des gilets jaunes devant le rectorat de Strasbourg rue de la Toussaint, de la maternelle à l’Université. Tous s’opposent à la casse des retraites solidaires. Les profs de lycée s’opposent à la destruction du bac national avec des épreuves locales qui comptent pour un tiers [...]